La Stylettante

mercredi 19 juin 2019

Respiration - Puzzle #20#

thumbnail_IMG_1651

C'est le dimanche où je suis rentrée du marché de ma ville dépitée tellement il est nul. Cher et nul. J'ai réglé deux côtes de porc dans l'échine au prix de l'entrecôte. Bon le cochon mais onéreux. Ceci au point que Jules s'est souvenu avec nostalgie du marché Héloïse d'Argenteuil. C'est dire. L'après-midi, nous sommes donc allés à la Cuillette de Lumigny chercher fraises, salades, petits pois, carottes et courgettes. La prochaine fois, je tenterai le beignet de fleur de courgette. Il parait que c'est bon. Groseilles et cerises seront mûres la semaine prochaine. Les pommes sont étonnamment précoces par rapport à d'autres années. J'ai eu hâte d'être en automne. Je me suis offert un bouquet d'oeillets de poète. C'était une respiration...


mardi 18 juin 2019

Un fil à la patte de Georges Feydeau

DSC05185

C'est le jour où une lectrice m'a gentillement conseillé de consulter un psy parce que j'avais du vague à l'âme. J'ai préféré aller voir cette pièce de Feydeau à Versailles dans le cadre du Mois Molière. C'est mieux, drôle et gratuit puisque la plupart des représentations de ce festival annuel de théâtre et de musique sont libres d'accès. Effet plaisir et bonne humeur garanti. C'est comme ça ma pauvre Lucette puisque c'est de là que vient cette expression populaire. Ca se passait comme l'an passé pour Labiche et Feydeau, déjà, à l'Université Inter Age derrière la mairie. Nous sommes arrivés tôt et nous avons bien fait car il y avait foule.

DSC05164

DSC05168

DSC05171

DSC05172

DSC05173

DSC05182

DSC05188

DSC05189

Du Feydeau à l'état pur avec ce personnage séducteur et lâche de Bois d'Enghein aux prises entre sa maîtresse, Lucette, chanteuse de café-concert et sa future épouse dont il ne convoite que le parti et le fortune. Interprétation enlevée et mention particulière pour la jeune actrice qui interprète le personnage de Lucette. Laquelle a tenu à assurer les trois représentations de cette pièce alors que dans trois mois, elle sera maman. Nous avons passé une excellente soirée. On recommence dans quelques jours.

* Mise en scène Thierry Chauvel avec la troupe Atelier Théâtre de l'UIA

Posté par Armelle-L à 07:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 17 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #23#

IMG_1578

C'est une nouvelle habitude. Le soir, après diner quand il ne pleut pas, je pars faire un tour en ville. Ville quasi morte après 19 heures. Ce silence trop tranquille est propice à la méditation. C'est ainsi que je me suis retrouvée devant les portes de l'ancien pénitencier devenu bibliothèque municipale. Les portes du pénitencier, au propre comme au figuré, car je peine à me ré-adapter à ces lieux. Il m'arrive de douter et de réfléchir à comment sortir de cette impasse alors que je ne suis même pas complètement installée.

1pdt22

Des fleurs en ville et en vitrine chez les fleuristes, un, des gâteaux, des tissus qui attendent le coup de ciseau et moi, et moi, et moi... Je traine une certaine forme de mélancolie et, curieusement, je m'ennuie. Je n'arrive pas à reprendre le train-train du quotidien. Il m'arrive, même, de regarder s'il n'y aurait pas une maison à louer quelque part dans les environs...

IMG_1568

Voyage, voyage et cette agence de voyages sur le parking d'un supermarché, curiosité architecturale dont je ne sais rien qui me rappelle qu'à toute chose, malheur est bon puisque tous ces tracas nous ont contraints à annuler nos vacances. Nous aurions du partir en Alsace et dans les Vosges, la semaine dernière. Aucun regret car la météo a été exécrable. Ce lundi, se dire que les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. C'est normalement, aujourd'hui, que l'Agrume me relie au monde des accros à la toile dans des conditions autres que mon boitier nomade. Affaire à suivre.

Posté par Armelle-L à 07:15 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 15 juin 2019

Heureusement, Ikea est là...

thumbnail_IMG_1585

En début de semaine, je vous faisais part de mon désarroi devant mon appartement de type haussmannien avec ses trois mètres de hauteur sous plafond et sa surface du double de mon ancien logement. De guerre lasse, j'ai acheté une armoire sur le Bon Coin à petit prix. Le vendeur a eu la gentillesse de venir aider Jules à la transporter et la hisser à l'étage. Elle est de bonne facture et j'ai casé, dedans, tout le contenu de mon ancienne penderie. Oui, sauf que je regrette cet achat d'impulsion. Je déteste les armoires avec miroir. 

thumbnail_IMG_1592

DSC03986

DSC03985

Il nous manquait un meuble pour le vestibule pour remplacer le placard que nous avions dans notre entrée, auparavant. Je n'ai pas voulu faire la même erreur et transformer cet appartement en cabinet des curiosités avec des meubles de bric et de broc. Heureusement, Ikea est là. J'ai porté mon choix sur un meuble haut sur pieds, de petite largeur, moderne et intemporel vendu à un prix raisonnable. Et parce que j'ai des voisins un tantinet curieux qui, sournoisement, jettent un oeil si la porte est entrebaillée, j'ai mis cette affiche d'une expo versaillaise sur la petite Caroline de Pierre Probst. J'ai décidé de consacrer cette pièce introduction à Bécassine, Tintin, Lagaffe et consorts histoire d'apporter un souffle de légèreté à ce grand appartement.

thumbnail_IMG_1586

J'ai aussi remplacé mon module à couverts en plastique pour un autre en bambou écolo et responsable. Les menus plaisirs avec un détour par la cafeteria pour une pause déjeuner à prix modique. Le saumon comme le gâteau pomme et cannelle étaient délicieux. Il me faut trouver une commode à présent pour meubler ce grand vide sous mes trois oiseaux de paradis achetés chez Ikea, eux aussi, il y a bien longtemps.

Posté par Armelle-L à 08:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 14 juin 2019

J'y pense et puis j'oublie

DSC03984

J'y pense et puis, j'oublie mais, j'y pense beaucoup plus que je n'oublie à ce bouquet du vendredi chez Nelly. Pour l'honorer, aujourd'hui, des roses rose sous les fenêtres sur cour de mon nouvel appartement d'où, hier, j'ai eu envie de foutre le camp. Prise en étau entre Bouygues Telecom et l'Agrume qui se font la guéguerre, je vis l'enfer. J'ai du poster, au premier, un recommandé épais comme la bible pour ne pas me voir facturer 400€ de frais pour un soi-disant engagement de 24 mois que je n'aurais pas respecté alors que j'étais titulaire de cette ligne de téléphone depuis près de quatre ans. Heureusement, je note tout, je garde tout. De guerre lasse, je suis donc allée chez l'Agrume qui, si tout va bien, me connectera à internet lundi. Etrange comme j'ai un mauvais pressentiment. Hier, en allant faire des courses, j'ai réalisé que mon adaptation à cette nouvelle vi(ll)e ne serait pas aussi rose que ces beaux boutons floraux. Ceci au point que j'ai prétexté une formalité à faire à Versailles, aller chez Bouchara aussi, pour filer m'y ressourcer cet après-midi. Heureusement que je ne suis que locataire... et à seulement 60 kilomètres de Paris !

Posté par Armelle-L à 06:41 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 12 juin 2019

Ne passons pas à côté des choses simples

DSC03969

C'est sur le boulevard intérieur parisien que j'ai vu la pub. Bloquée dans les embouteillages, j'ai eu tout loisir de détailler l'affiche avec sa faisselle, ses fruits secs et son caramel que j'ai imaginé beurre-salé. Je m'étais promis essayer dès que nous serions emménagés. C'est chose faite avec cette faisselle non pas Rians mais de la marque d'un supermarché. J'ai les frais de mon déménagement à éponger. Des noix, des raisins blonds et un caramel beurre-salé de ma confection. Ce dessert dominical tenait du divin. A recommencer dans sa version fruits rouges. Ne passons pas à côté des choses simples car elles sont les meilleures.

Posté par Armelle-L à 10:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 10 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #22#

thumbnail_IMG_1539

Je ne vais pas vous mentir. J'ai des moments d'abattement et de découragement. Le yin et le yang. Le matin, je suis en pleine forme. Le soir, le doute m'assomme. Lundi matin, en ouvrant les volets de ma chambre, je constate que la grisaille fait son come-back. La parenthèse estivale du weekend est déjà terminée. Je fuis la pièce qui sera seconde chambre où nous avons tout entassé. Faute de placard, je peine à ranger et je refuse de faire trop de frais. Ne pas oublier comme le chantait, autrefois, Jean-Louis Aubert, je suis "locataire".

1pdt21

Jean qui rit, Jean qui pleure, sous le soleil ou sous la pluie, je ne me lasse pas de regarder ce rosier rose sous ma fenêtre de cuisine. Vais-je succomber à la tentation du millefeuille à la fraise de chez Mouilleron. Je résiste car ma pause nomade m'a fait perdre, allègrement, trois kilos et je ne veux pas les reprendre. Sinon, découvrir dans le guide touristique du Pays de Coulommiers que le petit village de Guérard situé non loin d'un bourg où j'ai vécu, autrefois, est devenu viticole. Insolite. Ceci et plein d'autres choses à voir et visiter cet été puisque nous avons renoncé à nos vacances.

DSC03962

Lundi soir, nous nous sommes couchés plus tard que les jours précédents. Jules a réussi à brancher la télé à l'aide d'un boitier TNT sur l'antenne, à l'ancienne. Ca meuble nos soirées si j'ose m'exprimer ainsi devant un tel chantier de cartons, tous à moitié ouverts mais aucun vraiment vidés. Quelle belle surprise que voir depuis la fenêtre du salon, le clocher proche éclairé comme un phare dans mon obscurité. Bref, vous l'aurez compris, l'euphorie retombée, j'ai des hauts et des bas. Je suis certainement fatiguée. Ca va passer si soleil et chaleur reviennent. Ce n'est pas gagné... Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 8 juin 2019

Faire sa fête à la fraise - confitures acte 1 -

DSC03959

Vous imaginez bien que nous n'avons pas consommé à deux, quatre kilos de fraises seulement au sucre ou à la crème. Dans une cuisine partiellement aménagée de nos anciens meubles - nous minimisons les dépenses pour nous orienter, très vite, vers l'achat d'une maison - j'ai réussi l'exploit de faire sa fête à la fraise pour confectionner mes premières confitures de l'année. Confitures bien rouges avec des fruits bien mûrs, sucrés, charnus confectionnées avec plaisir. Anti-stress garanti au terme d'une période de vie nomade qui laissera ses traces en moi, quelque part, j'en suis sure. Jamais plus ça. Bon weekend.

Posté par Armelle-L à 07:52 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 7 juin 2019

* Fête de la Fraise *

thumbnail_IMG_1531

Durant nos deux semaines de galère post déménagement et pré-emménagement, je n'ai songé qu'à ça. La Fête de la Fraise qui a lieu chaque année, fin mai ou début juin à la Cueillette du Plessis à Lumigny-Nesles-Ormeaux. Nous avons lâchement lâché nos cartons pour filer cueillir fraises et autres légumes dans ce pré que nous fréquentons avec assiduité depuis près de trente ans. Nous nous sommes félicités d'avoir choisi le matin plutôt que l'après-midi car à 11 heures, au tableau de bord de la voiture, il faisait déjà 29°.

thumbnail_IMG_1528

thumbnail_IMG_1533

thumbnail_IMG_1524

thumbnail_IMG_1534

thumbnail_IMG_1538

Le bonheur est dans ce pré où nous avons nos habitudes. C'est ainsi que nous avons délaissé les carrés de fraises plus près du bâtiment d'acceuil pour filer à l'autre bout de la cueillette là, où il y a moins de monde et, où elles sont plus belles et plus goûteuses. L'an dernier, paresseuse, je les avais cueillies sur gouttière. J'avais été déçue. Cette fois-ci, j'ai opté de soigner le mal par le mal, à savoir les courbatures de mon déménagement, en me mettant à genoux devant ces belles. Nous sommes rentrés avec de la rhubarbe, des carottes, des oignons frais, salades et herbes aromatiques. J'offre oeillets de poète ou lupins à Nelly pour son bouquet du vendredi #337#,  histoire de renouer avec de jolies habitudes. Bon weekend.

mercredi 5 juin 2019

Parenthèse gastronomique à l'Agapé

agapé paris

De notre aventure nomade, retenons cette parenthèse et infiniment belle expérience gastronomique à l'Agapé, restaurant étoilé du 17ème arrondissement. Ceci afin de tourner une page plus que symbolique sur la plan parisien et familial. Nos lyonnais au terme d'une restauration au long cours de l'appartement de mon fils aux Batignolles, le mettent en location pour se loger plus grand dans la capitale des gones. Afin de remercier Jules d'avoir consacré une partie des ses weekends durant quatre ans à y faire des travaux, nous avons été conviés à cette parenthèse gourmande, infiniment raffinée.

l'agape paris

thumbnail_IMG_1485

Je n'énumèrerai pas dans sa totalité ce menu découverte ou farandole de plats signature du chef Laurent Lapaire mais, simplement, raconter ceux de ces mets qui m'ont saisie ou émue tel ce tartare de noix de veau, cette pêche côtière de Bretagne suivi de l'agneau de lait Manech à tête noire et, cerise sur le gâteau si j'ose m'exprimer ainsi, le dessert. Pas n'importe quel dessert mais un sorbet géranium rosa sur crème à la pistache et tuiles de rhubarbe cultivée sur les toits des Galeries Lafayette. Ont clôturé ce festin un excellent café et d'agréables mignardises. J'ai vivement apprécié ce repas avec les enfants que je ne reverrai pas avant fin août pour une semaine de vacances en haute montagne. Hâte...

* L'Agapé - 51, rue Jouffroy d'Abbans - 75017 Paris (service voiturier)

Posté par Armelle-L à 11:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,