La Stylettante

dimanche 20 mai 2018

BELLE(S) de MAI - PUZZLE #8#

belles de mai

Comme chaque premier dimanche du mois, l'AVAVA (Association Versaillaise d'Amateurs de Voitures Anciennes) se réunissait ou rassemblait ses plus beaux joyaux, non pas comme habituellement, sur le parvis de la Cathédrale Saint Louis mais sous les sabots de la statue équestre de Louis XIV. Lequel, tout monarque soit-il n'avait qu'un cheval sous la selle tandis que de bien belles cylindrées rutilantes ronronnaient sous les platanes de l'avenue de Paris. Enorme coup de coeur pour cette American Motors rose de 1958. Belle(s) de mai car je ne suis pas sure de faire de l'ombre à d'aussi mythiques mécaniques, 2CV, 4CV et autres tractions avant Citroën même si je prends la pose dans ma robe aux flamants roses... Cherchez-moi.


vendredi 18 mai 2018

COMME un AVION SANS AILE...

géraniums

A perfect day, ce mardi férié où nous avons planté ces géraniums achetés chez Truffaut Herblay. Je précise parce qu'il faudra que je vous parle de Truffaut Parly 2. Ou, comment une même enseigne, d'un magasin ou d'une clientèle à une autre, commercialise la même chose mais, en plus beau, en plus gros... Genre, nous n'avons pas les mêmes valeurs... Bref, du soleil, de la chaleur, un petit vent doux, les doigts de pied en éventail, un cône au chocolat au goûter et cette vue sur Paris entre les pétales. Vous devinerez la Tour Eiffel.

DSC02617

Comme un avion sans aile, je suis en train de planer en attendant la retraite de Jules. Je ne suis pas pressée de déménager et je nourris une peur panique, quasi viscérale, à l'idée de partir vieillir loin de la région parisienne. Je suis francilienne depuis toujours et, j'ai beau râler après ceci, après cela; je sais que ça finirait par trop me manquer. Même dans ma banlieue fauve, je serai prête à rester. C'est dire... J'offre ces fleurs à Nelly pour son bouquet du vendredi et je vous souhaite un bon weekend.

mercredi 16 mai 2018

TARTE à LA RHUBARBE (recette Pierre Hermé)

DSC02607

Recette de la tarte rose à la rhubarbe de Pierre Hermé sans sa crème à la pistache sous le fruit. Je l'ai remplacée par une fine couche de compote de pommes. La pâte sablée est bien celle du célèbre pâtissier. Je ne fais plus que celle-ci car elle a toujours du succès. Je vous donne la marche à suivre pour un moule rectangulaire.

  • 100 grammes de beurre (ici bio)
  • 2 grammes de sel
  • 50 grammes de sucre glace
  • 25 grammes de poudre d'amande
  • 1 oeuf
  • 200 grammes de farine

Pétrir le beurre ramolli avec le sucre glace. Ajouter la farine, le sel, la poudre d'amande et l'oeuf. Bien pétrir jusqu'à former une belle boule bien lisse. Filmer et mettre au frais plusieurs heures. Beurrer le moule et abaisser la pâte. Piquer à la fourchette et mettre à précuire, au four, thermostat 180° une dizaine de minutes.

DSC02604

Tronçonner la rhubarbe à la taille de la largeur du moule. Mettre les morceaux dans une casserole avec 50cl d'eau et 50 grammes de sucre. On peut ajouter de l'eau de rose. Faire frémir pendant 3 minutes. Pas plus car les fruits formeraient purée. Sur une fine couche de compote de pommes, disposer les tronçons de rhubarbe. J'ai dilué un peu de ma confiture fraise-rhubarbe dans le sirop et j'ai badigeonné au pinceau la tarte avant de la mettre, à nouveau au four, thermostat 200° pendant 25 minutes. Laisser refroidir et servir frais avec des fraises comme ici ou de la glace à la vanille.

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 14 mai 2018

CLASSIQUE et CITADINE

DSC02595

J'ai bien failli renoncer à publier un billet pour vous parler de cette robe ultra classique et citadine. J'ai tellement déformé le patron initial pour le faire coller à ma morpho (Cristina sors de là... ) que le résultat est plat et quelque peu décevant. Une première séance photo, en ville, a achevé de me convaincre qu'il me fallait retourner dans le commerce pour me vêtir quand, rentrant de chez le coiffeur, j'ai donné une seconde chance à cette robe Knipmode, modèle 05/2014 et tissu Buttinette.

DSC02692

DSC02690

Un peu mieux dans mes baskets (non, chaussures roses à plateforme que j'adore), sur ma terrasse, c'est tout de suite mieux. Je suis moins raide que sur le premier shooting. N'empêche, je ne me sens pas vraiment moi dans cette robe. Je la mettrai pour un shopping en ville ou un déjeuner dominical chez Madame ma Mère... Allez, à la robe suivante, en maille bleue marine, beaucoup plus casual et tendance pour peu que je lui trouve un petit écusson ancre marine !

DSC02710

Et beaucoup moins classique, révisant mes classiques sur les coffrets télécom de la ville de Versailles, hier. J'ai regretté n'avoir pas ressorti le manteau. Je fêtais mon anniversaire entourée de mes filles, gendres et petits fils alors, évidemment, j'ai voulu jouer les jeun's avec ce bomber acheté 10€ chez Kiabi mais je me suis pelée car il faisait 11° à 11 heures sur le marché Notre Dame ! C'était le look du dimanche.

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 13 mai 2018

LE TEMPS des PIVOINES - PUZZLE #7#

couleurs du marché 5

Le temps des pivoines, sur le marché Notre Dame, dimanche dernier. Elles embaumaient l'air matinal de leur parfum capiteux et sucré à la fois. La météo était estivale. Un organiste de Barbarie animait la place ensoleillée. Aux étals, la rhubarbe et les fraises tenaient le haut du pavé. C'est de saison. La pâtisserie dominicale avec la tarte aux fraises et le Saint Honoré, deux grands classiques. J'aime ce marché parce qu'il a le parfum de mon enfance. Le souvenir de ma grand-mère et de sa frangine quand, par bonheur, elles se croisaient. Une, y allait de bonne heure. L'autre quand les marchands remballaient. La grande Fernande n'est plus mais, c'est toujours une crèmerie. Ma grand-mère et la grande Fernande n'étaient pas d'accord. Mon aïeule, dans un vent de modernité, ne lui achètait plus ses yaourts. Elle allait au Prisunic ! Alors, elles s'engueulaient ! Il reste Marguerite et ses poulets. Je l'ai toujours connue là, à sa caisse, avec son sourire bienveillant. Ceci pour vous dire à quel point, j'aime ce marché. 


vendredi 11 mai 2018

ESPRIT JARDIN (édition 2018)

DSC02618

Avant de partir, je m'étais fait la leçon. Je m'étais dit "attention, profite". Je connais la chanson. Esprit Jardin à Versailles fêtait, le weekend dernier, son dixième anniversaire. J'y passe tous les ans. Je sais comment mes billets débutent et sur quelle note, ils se terminent. Sauf que cette année, jubilé oblige, la ville avait mis le paquet. Je n'ai pas tout vu. Au Potager du Roi, j'ai été saisie d'un vertige, d'un gros coup de mou. J'ai rangé l'APN dans mon sac pour profiter de l'instant et devenir contemplative. Alors, on débute par la mise en scène du thème de l'année sur le parvis de la Cathédrale Saint Louis.

DSC02614

EJ1

DSC02627

EJ2

DSC02634

Ordinairement, ce festival des plantes a lieu fin mars ou début avril. La lumière s'en ressent sur les végétaux. Début mai et une météo quasi estivale ne m'ont pas facilité la tâche pour prendre des photos. De plus, pour soulager mes vertèbres, je n'avais pris qu'un petit compact. Mes clichés sont sous ou sur exposés. Dommage car Truffaut Parly 2 avait un stand superbe avec pour thème les digitales. Vu un arbuste Cornus Cosmos Vénus qui serait parfait pour ma terrasse. Je vais tenter de le trouver chez Truffaut mais à Herblay. Et puis, le petit cadeau, la cerise sur le gâteau d'anniversaire, l'ouverture au public du jardin du presbytère de la cathédrale. Peu de photos car j'avais déjà lâché l'affaire mais...

Un concert de cloches en la Cathédrale Saint Louis

A vrai dire, j'ai fait cette vidéo pour la partager avec mes parents puisque l'an prochain, cela fera 60 ans qu'ils se sont mariés, là juste derrière ces vitraux. Un moment de grâce tombé des cieux. Oui, je sais, on va me dire dans la fenêtre des commentaires que "c'est très versailles" mais dans un monde qui pète les plombs et perd tout repère, c'est rassurant et apaisant..

DSC02681

Refermer la grille sur ce très beau dimanche et ce jardin secret, derrière sa cathédrale. Offrir cette glycine pour son bouquet du vendredi à Nelly avant de vous souhaiter un très bon weekend. Je reprends le chemin du blog, à mon rythme, doucement et sans pression. A bientôt.

mercredi 9 mai 2018

ELOGE de LA PARESSE (au Potager du Roi)

DSC02666

Le Potager du Roi était, ce jour là, gracieusement ouvert au public dans le cadre de la manifestation Esprit Jardin. Je le connais par coeur mais j'aime arpenter ses allées. C'est à la demande de Louis XIV que Jean-Baptiste de la Quintinie a créé ce jardin entre 1678 et 1683. Il s'étend sur 9 hectares en plein coeur de Versailles. Hélas, il souffre. J'en avais parlé dans ce billet-ci. J'ignore où en sont les travaux pour sa sauvegarde mais j'ai lu que les 16 et 17 juin, sur site, serait présenté le projet de sa rénovation.

DSC02643

DSC02649

DSC02659

DSC02664

Seize carrés avec au pourtour des murs palissés de poiriers en espalier et au centre, un bassin d'eau destiné aux arrosages. Le lieu est verdoyant en ce début de mois de mai. On s'y promène paisiblement. Savez-vous que ces légumes dits "moches" qui ne pouvaient paraitre, décemment, à la table du Roi étaient gracieusement offerts par le monarque aux plus pauvres, par le biais d'une petite porte sur la rue Hardy. Nos gouvernants en font-ils autant ?...

potager du roi 1

Eloge de la paresse au Potager du Roi où je me suis assise au milieu du verger sur une de ces bottes de paille mises à disposition des visiteurs. Un pur bonheur. Nous sommes en plein coeur de ville, à deux pas d'un château noir de monde, à moins de 20km de Paris à écouter chanter, pépier, gazouiller une colonie d'oiseaux heureux que les lieux soient zéro phyto. Je n'ai plus voulu me soucier d'immortaliser l'instant. Juste contempler mes pieds dans les boutons d'or. Je ne me suis bougée que dans la perspective d'aller manger une glace, rue de Satory, à la Compagnie des Glaces, fraise et fraise bulgare. Un délice. Reprendre le chemin du blog était pire que repartir au boulot !

lundi 7 mai 2018

STOP ou ENCORE ?

DSC02578

J'ai du mal à farder ma lassitude à bloguer. il m'arrive d'être agressive dans mes commentaires. J'ai envie de me mettre au vert, de me poser pour buller, ne plus faire de photos avec cette arrière pensée du blog à alimenter, de lecteurs à satisfaire. Cela fait quelques jours, quelques semaines, que je me demande s'il ne serait pas sage de glisser la clé sous le paillasson pour faire une pause. Hier, je suis allée à Esprit Jardin à Versailles. Il faisait un temps merveilleux. Toutes les conditions étaient réunies pour faire un chouette reportage. Mes photos sont médiocres. Je suis fatiguée. Je n'ai plus de pep's. J'ai donc décidé d'alléger le programme. Stop ou encore ? Je vous dis quand même à bientôt.

Posté par Armelle-L à 06:30 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 6 mai 2018

LA SEINE en FÊTE

DSC02477

Le Maire d'Argenteuil a décidé de remettre au goût du jour une fête du 1er mai, du siècle dernier. Mettre la Seine sur scène, belle idée. Hélas, plus de guinguette à Argenteuil mais, une volonté forte de reconquête des berges du fleuve par de nouveaux aménagements. Cette fête se voulait gourmande avec des soupes de toutes nos régions et nombre de pays du monde à l'image cosmopolite de la ville. Un temps de partage entre les habitants et un pari réussi pour les élus. Au programme de ces réjouissances, une balade en bateau.

DSC02479

DSC02473

DSC02488

C'est ainsi que nous avons embarqué sur le Louisane Belle, ancien bateau à aubes, au milieu d'une foule joyeuse. Monsieur le Capitaine, sur le pont, a salué chacun avant de lancer la machine pour une balade du Pont d'Argenteuil à Epinay sur Seine et retour vers le Pont de Bezons. C'était à la fois, reposant, euphorisant et, surtout, plaisant. Les enfants étaient à la fête !

DSC02490

DSC02491

Où chacun d'une même voix s'écrie que la SNCF est "gonflée" de faire circuler ses trains un 1er mai quand on ne bosse pas !

DSC02496

DSC02501

DSC02506

DSC02507

C'est drôle, comme sur l'eau, la lumière entre soleil et nuages est changeante. On comprend pourquoi, les peintres impressionnistes, Monet en tête, ont tant aimé peindre la Seine à Argenteuil. Bien sur, les berges du fleuve ont bien changé depuis ce temps là et le fleuve traverse une banlieue dite difficile que les communes avec à leur tête, leurs élus, tentent d'adoucir comme dans ma ville, où on commence à ressentir les efforts de l'équipe municipale en place.

DSC02511

DSC02512

DSC02513

Colombes et son parc de l'Ile Marante avec piscine olympique et patinoire. Piqure de rappel pour nous qui cherchons des lieux où marcher, le dimanche après-midi. Cet espace est quasi à notre porte mais nous n'y pensons pas. Lui aussi a été revu pour une meilleure qualité de vie. Au loin, on aperçoit les tours de la Défense car, au fil de l'eau, on pourrait vite oublier que nous sommes si proches de Paris.

DSC02518

DSC02520

DSC02523

Le clocher de la Basilique Saint Denys est en vue. Elle abrite jalousement la Sainte Tunique du Christ offerte aux soeurs du Couvent d'Argenteuil par Charlemagne. Retour à l'embarcadère où une foule dense et des enfants impatients attendent que nous débarquions pour monter à bord à leur tour. Bien nous a pris de venir de bonne heure. Quelques musiciens du bagad des bretons d'Argenteuil "accordent leurs violons". Nous sommes rentrés très satisfaits de cette sympathique après-midi ! Prochaine réjouissance, le 17 juin, avec le festival des cerf-volants sur la Butte d'Orgemont . Pourvu que le vent souffle !

samedi 5 mai 2018

LA TRATTORIA PEPPONE - PUZZLE #6#

trattoria Peppone versailles

Ce n'est pas là que nous avions prévu de fêter notre anniversaire de mariage mais, des frais médicaux importants nous ont contraint à réduire la voilure. Mes photos sont médiocres d'où la publication de ce puzzle pour vous parler de cette petite pizzeria versaillaise située juste derrière les halles du marché. Il faisait beau et nous n'avions nulle envie de nous prendre la tête avec une table étoilée. 

Nous nous sommes installés dans la salle à cause de la santé de Jules dans un décor épuré et moderne avec, aux murs, des affiches du film Don Camillo. Où nous étions, nous pouvions voir la fabrication de la pizza. Un américano plus loin, nous avons opté pour la pizza Peppone avec de la crème d'artichaut, tomates, courgettes et pancetta. Les légumes étaient cuisinés à la perfection. J'ai fait la gourmande avec cette coupe amarena car je n'avais plus faim. Elle était succulente.

En résumé, une sympathique adresse, à prix doux, à ajouter à notre répertoire restau pour un dimanche ensoleillé, au retour du marché. De la piscine, aussi, puisque nous avons décidé de nous reprendre en main en nous jetant à l'eau, le dimanche matin. Une heure de brasse hebdomadaire nous fera le plus grand bien. Dans notre ville, les horaires d'ouverture des bassins ne nous conviennent pas. Bon dimanche à tous.

* Trattoria Peppone - 3, passage Saladin - 78000 Versailles

Posté par Armelle-L à 06:50 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,