La Stylettante

lundi 23 septembre 2019

Saveurs d'automne

IMG_2405

Voici l'automne et par ici, la bonne soupe dirons-nous avec cette brouette qui déborde allègrement de cucurbitacées. Honnêtement, en matière de soupe, je suis plus classique et je n'arrive pas à rejoindre l'engouement collectif pour un potage au potiron. Je reste très poireaux-carottes-pommes de terre ou bien soupe de lentilles et velouté de chou-fleur. La courge dans tous ses états même agrémentée de tous les artifices ne parvient pas à me faire décoller. J'en mange, un peu, sans entrain parce qu'il faut varier son alimentation. Bref, nous sommes en automne et je disserte sur le potage alors que cette saison, ma préférée, est pleine de bien autres promesses comme celles de paysages rouges et or à photographier. L'automne referme  la page sur un été caniculaire et désastreux. On nous le prédit pluvieux. En attendant, je vous laisse car mon déménagement approche à grand pas et je suis en train de faire mes cartons. Bel automne à tous.

Posté par Armelle-L à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


dimanche 22 septembre 2019

La tarte aux prunes rustique de l'automne

DSC04574

La tarte aux prunes, grand classique de nos automnes réalisée selon la recette de Laurent Mariotte avec pour lui des mirabelles de Lorraine. Hélas, pas de mirabelle pour moi, cette année. On se contentera de ces quetsches ceuillies sur l'arbre à la Cueillette de Lumigny. Par contre, cet été, les prunes pour cause de canicule ne sont pas d'une qualité exceptionnelle et sont ou trop juteuses, ou trop fermes. J'ai pourtant procédé comme d'habitute avec une pâte brisée à la poudre d'amande. Poudre d'amande saupoudrée sur le fond de tarte précuit avant de disposer les prunes sans ajout de sucre. La pâte est un peu rustique car difficile à étaler. C'est de ma faute, je ne l'ai pas laissée assez reposer. Tant pis, c'était bon quand même ! 

En profiter pour piquer un coup de gueule après TF1 qui me prive de mes "petits plats en équilibre" depuis plusieurs jours pour cause de Coupe de Monde de Rugby. Cette hégémonie du sport sur toutes les chaînes frise l'indigestion pour ceux que le sport ne passionne pas et il y en a plus que l'on croit. Dire aussi que je ne m'interesse plus au ballon ovale depuis que Jean-Pierre Rives dit Casque d'Or a quitté le stade. Depuis les silhouettes de jumbo surdimensionnées de ces athlètes me laissent dubitative. En bref, TF1 rendez-nous Laurent Mariotte car sinon, je lance une pétition en ligne !

samedi 21 septembre 2019

Le château de Blandy les Tours

DSC04546

En ce weekend consacré aux Journées Européennes du Patrimoine, revenir sur une balade que nous avons faite, samedi dernier, au château de Blandy les Tours. Il faisait beau et nous sommes plus que lassés du parc des Capucins. Nous avons donc poussé vers ce château fort, dernier vestige de l'architecture militaire médiévale de France et de Navarre. Connu et inconnu à la fois car à l'ombre de son bien plus illustre voisin, Vaux le Vicomte dont il a été annexe fermière à une certaine époque. Vaux le Vicomte tristement évoqué dans les faits divers, il y a deux jours...

DSC04548

DSC04551

DSC04553

DSC04555

Cette forteresse telle qu'elle se présente rénovée à nos regards ébahis a été édifiée au XIIIème siècle. Elle est alors propriété du Vicomte de Melun. Ce simple manoir est devenu château fort lors de la Guerre de Cent Ans. La quasi intégralité de la bâtisse se visite, aujourd'hui. On accède à la cour avant de monter par des escaliers de pierre étroits jusqu'au  haut du donjon et là, la vue est à couper le souffle.

DSC04558

DSC04559

DSC04567

DSC04568

DSC04571

J'ai un attachement particulier à Blandy les Tours car lorsque je l'ai visité pour la première fois en 1990, à la faveur d'une sortie scolaire de mes enfants, il est encore en ruines même si des travaux de restauration ont débuté depuis 1984. Alors, imaginez mon émerveillement à chaque fois que je lui rends visite de le voir ainsi, si gaillard et flambant. Les enfants adorent parcourir le chemin de ronde. Ils se prennent pour de preux chevaliers. On imagine mal la vie au Moyen Age, pourtant à visiter ces châteaux en général et Provins en particulier, j'ai appris que la vie, alors, n'était pas aussi rudimentaire qu'on pourrait l'imaginer. Dans chaque tour, il existe des latrines à tous les étages... A voir, absolument, si vous passez par là.

vendredi 20 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #30#

IMG_2573

A la faveur d'un été qui fiche le camp, le vert au Parc des Capucins se fait moins pesant. La cime des grands arbres commencent à roussir, lentement. Ce n'est pas pour autant que ce jour là, je suis rentrée guillerette à la maison. Cette balade m'a donné un coup de massue au moral car nous n'avons croisé que des "vieux" de notre âge si statiques, si sclérosés dans leur morne quotidien, si englués dans ce temps devenu pour eux trop élastique qu'ils donneraient raison aux projets de notre gouvernement. A savoir repousser à l'extrême l'âge de la retraite et faire travailler les gens à perpète. On se surprend à rêver job sénior en les regardant assis à radoter toujours sur le même banc. Déprimant.

pdt30

IMG_2559

C'est certainement le dernier opus de cette rubrique consacrée à cette ville que je piaffe d'impatience de quitter pour un nouvel horizon. Pour tenter de me remonter le moral, Jules m'a payé une glace chez Mouilleron. La der des ders de la saison, à la griotte du même parfum que celle prise le jour où nous avons visité ce satané appartement. L'autre, celle au chocolat-macaron chez Grom à Val d'Europe m'a donné une indigestion. Il faut dire qu'au rayon déception, ce centre commercial que j'ai vu sortir de terre au début des années 2000 m'a donné, lui aussi, le bourdon. Ceci, au point, que le soir même je me suis couverte de boutons. J'ai cru avoir la varicelle mais le lendemain tout a disparu comme par enchantement. Bref, vous l'aurez compris, la Brie et moi, c'est terminé, définitivement.

mercredi 18 septembre 2019

Bagnoles de l'Orne entre thermes et nature

DSC05579

Cette escapade soudaine en Normandie n'était pas inscrite à notre programme alors que nous étions en pleine recherche de maison. C'est parce que j'ai consulté les spécificités de la cure thermale de Bagnoles de l'Orne que Booking a pointé du doigt une offre canon d'hébergement dans cette ville thermale. Ces eaux étant recommandées pour les problèmes de santé de Jules, je me suis dit pourquoi pas. Et c'est ainsi que nous avons découvert cette petite ville charmante entre thermes et nature sous un joli soleil de fin d'été.

DSC05590

DSC05594

DSC05581

IMG_2497[15470]

A peine nos bagages posés, nous sommes partis nous promener autour du lac dans une atmosphère un peu surannée de ville d'eaux après saison estivale. Beaucoup de vieilles dames et d'anglais. Jules a pris des renseignements sur les cures à valider par son médecin. Cependant s'il doit rester trois semaines, le temps d'une cure réglementaire, je ne suis pas certaine de séjourner autant de temps en sa compagnie en dépit des nombreux sentiers de randonnée alentours et des excellentes pâtisseries normandes. S'il venait à pleuvoir, c'est un endroit où je déprimerai. Une semaine me suffira. Ensuite, je rentrerai à Paris.

DSC05584

DSC05585

DSC05602

DSC05601

Coup de coeur pour l'établissement hôtelier qui nous hébergeait et dont, hélas, nous n'avons pas profité pleinement car nous n'avions pas pris de maillot de bain. C'est bête car la piscine et son solarium sur cette prairie et ses pommiers étaient en accès gratuit avec tout ce qui faut pour une simple remise en forme. Nous avons profité non d'une chambre mais d'un studio suréquipé pour le prix modique d'un hôtel dit économique. D'où l'intérêt d'être dispo en fin de saison.

bagnoles de l'orne

Pour conclure ce billet que j'ai eu du mal à mettre en page, voici une carte postale du vieux Bagnoles de l'Orne que nous avons découvert en arrivant en nous trompant de route. Un village paisible, ramassé et somnolent autour de son église ouverte à tous, de sa lumière qui fleure déjà la Bretagne avec des hortensias et des maisons aux allures de malouinières. Et puis des pommes et des roses anciennes encore pimpantes qui débordent de dessus les murets. Pour le reste et alors que le centre thermal bouillonne d'activité, tous les commerces sont fermés jusque 16 heures et beaucoup de volets son clos. Le charme de la province, le calme et la sérénité... Si on aime ça.

Posté par Armelle-L à 07:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 17 septembre 2019

Blog or not to blog ?

blog

Lu ce matin chez Sheily Parisienne l'annonce de la fermeture définitive de deux plateformes de blogs, celle du journal 20minutes et celle de la communauté Hellocoton. Comment ne pas réagir et se poser, à mon tour, la question d'être ou ne pas être blogueuse (pour l'éternité). Ne dit-on pas que les meilleures choses ont une fin ? J'ai connu nombre de mes lectrice via Hellocoton. C'était une époque pas si lointaine où le blog était un espace convivial, de partage amical. Je crois qu'on se prenait beaucoup moins la tête que maintenant. Nous nous amusions. Cet été, avec les bugs à répétition de cette plateforme, je me suis interrogée sur l'intérêt de survivre à cette mode devenue démodée, Instagram ayant pris le relais. J'ai décidé de continuer car on ne pas raconter ou expliquer en quelques hashtags une aventure et puis, mon blog est devenu un journal. J'en ai besoin, en ces temps pour moi troublés, de me relire pour me rassurer.

Nombre de grandes pointures ont déjà tout stoppé. Certaines sont montées haut en orbite, d'autres se sont éteintes au propre comme au figuré... En effet, je trouve que le blog accentue la tristesse et la détresse à l'annonce d'un décès d'une personne qu'on ne connaissait que par écrits interposés. Je trouve le deuil plus difficile à faire que dans la vraie vie. Deux cet été. Bref, mes questions sont bien plus métaphysiques que celles de Sheily hors voilà, à quelques jours de renouveller mon nom de domaine, je me demande s'il ne serait pas judicieux d'abandonner Canalblog pour basculer sur mon mulet chez WP. Cette plateforme un peu désuette ne m'inspire plus la même confiance que par le passé et il est temps, je crois de muer si je veux continuer. Sheily concluait que le blog n'est pas mort et qu'il faut persévérer. Instagram n'est qu'un support, un tremplin car nombre de mes nouveaux visiteurs passent par là. Ensuite, on verra...

Posté par Armelle-L à 07:56 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 16 septembre 2019

Les chemins de traverse

IMG_2204

Rien ne nous obligeait à tracer la route par les grands axes pour ce départ vers les cîmes. Les tarifs autoroutiers étant ce qu'ils sont, exhorbitants, nous avons préféré prendre les chemins de traverse de la Brie aux Alpes en passant par la Bourgogne et la Bresse. Nous n'avons pas regretté ce choix car nous avons fait de belles découvertes. Ci-dessus, le charmant village de Voisines du côté de Sens dans l'Yonne.

IMG_2207

IMG_2218

IMG_2219

Un pique-nique pris au bord de l'eau et à l'ombre d'un moulin, nous avons repris notre route et, ainsi découvert les châteaux d'Ancy le Franc et de Nuits sur Armançon auxquels nous avons promis de consacrer une visite lors d'un prochain séjour dans cette Bourgogne grillée par la canicule alors qu'en temps ordinaire, cette région est plutôt verte.

IMG_2228

IMG_2231

Nous avons fait halte à Beaune où j'avais réservé une chambre d'hôtel au Campanile pour ne pas le nommer ou si, le nommer car je lui dédie une mention particulière pour son personnel accueillant, à l'écoute, la qualité des chambres et du petit déjeuner. C'est aux portes de l'autoroute, on ne peut pas le rater. Pour Beaune, hélas, nous n'avions pas pris de billets à l'avance et n'avons pas pu visiter ses célèbres hospices. Néanmoins, la ville est infiniment belle et agréable pour le seul plaisir de la promenade.

IMG_2232

IMG_2240

IMG_2242

La Bresse et ses poulets et, surtout, le regret de n'avoir pas vu assez tôt sur mon Instagram qu'une copine de blog m'avait quasi hélée depuis le pas de sa porte quand j'ai traversé son joli village. Une autre que je savais régionale pareillement s'est manifestée, aussi. Dommage. Une prochaine fois sans faute.

IMG_2249

IMG_2251

Passé ce fantastique panorama sur les gorges de l'Ain, nous rencontrons la montagne et mon coeur commence à se serrer car j'ai du mal dès que la montagne se dresse sur ma ligne d'horizon. La chaines des Aravis n'est guère accueillante car de noirs nuages se massent à son sommet. Se dire qu'une fois en haut ça ira mieux et que je suis venue pour faire plaisir à mon fils qui court l'UTMB soit 56 kilomètres de trail en haute montage. Epreuve qu'il finira en 12 heures, performance dont nous sommes tous très fiers.

IMG_2397

IMG_2399

IMG_2202

Au retour, nous avons pris l'autoroute jusqu'à Beaune et avons fait le chemin inverse à travers la Bourgogne. Il faisait une chaleur torride et, si les aires d'autoroute prises d'assaut sont stressantes, une halte faite dans une tranquillité absolue au bord du Canal de Bourgogne nous a considérablement délassés. Cette fois-ci, nous avons réussi à stationner pour photographier la sublime cité médiévale de Semur en Auxois où nous reviendrons, c'est certain. Enorme coup de coeur pour le Sensois. Hélas, la France aussi belle soit-elle est devenue par endroit un désert où il est difficile de trouver le moindre bistrot. Je reste confiante car j'ai lu et entendu que de plus en plus de gens curieux et avides d'authenticité font la même démarche que nous en prenant les chemins de traverse. Plutôt que payer notre dîme aux sociétés autoroutières, faisons en sorte dans le mesure où nous le pouvons, de redonner vie et couleurs aux joues de nos belles provinces.

Posté par Armelle-L à 07:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 15 septembre 2019

Tartelette aux pommes façon Top Chef

2

De saison, la tarte ou tartelette aux pommes. Ceci d'autant qu'en début de semaine, les températures ont chuté brutalement. A vrai dire, j'avais déjà livré, autrefois, cette recette inspirée par Kevin, candidat Top Chef, je ne sais plus quelle saison. A cette époque, je l'avais servie sur une pâte feuilletée du commerce. Cette fois-ci, la pâte sablée est aboutie mais faute d'amandes effilées, j'ai terminé avec des pignons de pin roulés dans un caramel beurre-salé un peu trop épais. Sinon, le principe est le même; il faut faire des rondins de pommes avec un évidoir, les rôtir dans une poêle avec du beurre, beaucoup de beurre et du sucre jusque les rendre translucides. Entre-temps, faire précuire la pâte découpée en rectangle. Poser les rondins de pommes et remettre au four environ 10 minutes. Faire un caramel beurre salé et mettre des amandes. Servir frais, c'est meilleur. Bon dimanche. 

Posté par Armelle-L à 07:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 14 septembre 2019

Noir c'est noir - Puzzle #24#

noir c'est noir

Tous les ans, sensiblement à la même époque, je vous la sers cette tasse de café noir. Noir c'est noir, cette fois-ci car j'ai trouvé le sujet beaucoup moins corsé. La palme reviendra cette saison au gobelet en carton car son réconfort était à la hauteur de mon vertige perchée à 3842 mètres d'altitude avec en face de moi, la presque cîme du Mont Blanc. Levallois, les Buttes Chaumont et le comptoir du Versailles en face du Parc des Expositions hissent les couleurs car en province, noir c'est noir avec, parfois, une touche de rouge sur le papier de la bûchette de sucre. Une mention spéciale pour celui pris en terrasse, un matin de forte canicule, à Aix en Othe. La région Grand Est est bonne élève au tableau d'honneur de mes petits noirs. Vous avez remarqué ? Pour cette mouture de l'année, aucun n'est royal... Ma vie aurait-elle à ce point changé ? Pas pour longtemps, je vous rassure puisque Versailles et moi, allons bientôt nous rapprocher à la faveur d'un nouveau déménagement. Pas à côté mais pas trop loin. A vous de jouer. Sachez juste que je resterai discrète sur le lieu précis de ma future résidence histoire de couper court à l'indélicatesse de certain(e)s...

Posté par Armelle-L à 07:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 13 septembre 2019

Pourtant, que la montagne est belle... #2#

DSC04513

Les Houches - Haute Savoie

A deux et en solo, à notre rythme, nous avons fait cette courte randonnée au-dessus des Houches par un après-midi brumeux. La température était  idéale pour ne pas souffrir de l'ascension vers ces alpages et ces chevaux que nous avions aperçus la veille depuis le bas de la station.

DSC04497

DSC04508

DSC04499

DSC04514

DSC04501

DSC04505

DSC04515

Je n'ai eu le courage de gravir que la moitié de ce sentier balisé. Le lendemain, les coureurs de l'UTMB dévalaient la route et le chemin était sinon coupé, du moins plus encombré. Tranquillité absolue et oxigène garanti pour cette balade en altitude. Oui, pourtant que la montagne est belle mais j'ai du mal avec elle... En revanche, quelque soient les conditions météo, les photos sont toujours très belles !

Posté par Armelle-L à 07:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,