La Stylettante

dimanche 19 janvier 2020

Lasagnes maison

2020-01-18_09

Parce que la photo dans l'assiette ne leur rend pas forcément hommage, voici un tir groupé pour vous parler de mes lasagnes maison. les jumeaux, un mois et demi, sont montés à Paris pour faire connaissance de leurs arrière-grands-parents et de leur tante qui n'avait pas pu aller les voir au moment de leur naissance. Ils sont venus, vendredi, à la maison. Pas pour eux mais pour leur papa, complètement fan de cette recette bien roborative, j'ai cuisiné mes fameuses lasagnes. C'est énormément de préparation et je ne ferai pas ça tous les jours, ni toutes les semaines alors Jules s'est bien goinfré, lui aussi. La recette me vient d'une amie qui la tenait de sa belle-mère italienne. Alors, c'est du lourd, croyez-moi !

  • une boite de plaque de lasagnes (encore mieux avec des pâtes maison)
  • 500 grammes de boeuf hâché extra frais
  • 250 de chair à saucisse nature
  • 250ml de coulis de tomates (encore mieux fait maison)
  • 1/2 boite de tomates pelées
  • du bouillon de volaille
  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomates
  • 1 gros oignon
  • 2 petites carottes
  • sel, poivre, bouquet garni,  huile d'olive et thym
  • parmesan
  • 1/2 litre de lait
  • beurre et farine
  • crème fraîche ou ricotta

Détailler oignon et carottes en menus morceaux. Les faire surer dans une sauteuse ou une cocotte à fond épais avec de l'huile d'olive. Les réserver. Mettre en place la chair à saucisse sans rajout de gras puis la viande de boeuf hâchée. Quand c'est bien doré, ajouter le coulis, les tomates, le concentré, le bouillon, les aromates, les légumes, assaisonner et laisser mijoter jusqu'à obtention d'une texture onctueuse. Préparer en marge, une béchamel de manière ordinaire. Quand elle est prise, ajouter ou de la crème, ou de la ricotta pour faire plus rital. Garnir un plat à gratin en alternant pâtes, viande, béchamel jusqu'à ras bord. Parsement de parmesan et mettre à four 180° pendant 40 minutes. Couvrir avec de l'alu si la surface brûle. Laisser reposer avant de réchauffer pour servir car c'est meilleur le lendemain !

Posté par Armelle-L à 09:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 17 janvier 2020

Un pour tous, tous pour Un !

IMG_3203

En passant, hier, devant la statue équestre de Louis XIV, je me suis fait la réflexion qu'il ne se passait pas un jour sans que les médias ou les réseaux sociaux ne fassent allusion à sa majesté le Roi. Son histoire, son parcours, son patrimoine, ses idées, ses maîtresses, l'héritage qu'il nous a laissé. Un pour tous, tous pour Un. Jusque Carlos Goshn qui a cité le monarque dans sa conférence de presse depuis le Liban. Je me demande, en revanche, si Catherine Pégard sortira intacte de ce galimatias autour d'un anniversaire. Le château - est-ce la faute des grèves ? - fait triste mine depuis le début de l'année. Peu de visiteurs.

IMG_3186

IMG_3189

FullSizeRender

IMG_3193

Il flottait, ce jeudi, sur la ville royale une atmosphère de printemps. Je suis allée chez ma coiffeuse, une ancienne amie du collège. Nous avons papoté du temps qui passe et de la flambée des prix de l'immobilier qui nous a projetées l'une et l'autre à cent mille lieues de cette ville où nous sommes nées, où nous sommes allées en classe, où nous avons grandi. Et de nous lamenter d'avoir fait l'erreur, un jour des années 80, de partir voir ailleurs... Je suis allée, rue de Montreuil, faire des emplettes car j'ai du monde, aujourd'hui. Chez ce crémier sous les fenêtres de l'appartement où  j'ai vécu de ma naissance à mon adolescence. Rien n'a changé. C'était déjà une crèmerie.

IMG_3201

Jules m'a trouvé bien coiffée. Il m'a donc convié chez Peppone, passage Saladin, pour manger une pizza. Je pense que me flatter était une bonne excuse pour aller au restaurant. Ma "veggie" était délicieuse et l'addition moins onéreuse qu'à l'Orangerie de Monsieur. Ensuite, nous sommes rentrés car, aujourd'hui, j'ai du pain sur la planche. J'attends mes jumeaux et dimanche, nous fêterons l'anniversaire de mon aînée. Je vous souhaite donc un bon weekend.

LA TRATTORIA PEPPONE - PUZZLE #6# - La Stylettante

Ce n'est pas là que nous avions prévu de fêter notre anniversaire de mariage mais, des frais médicaux importants nous ont contraint à réduire la voilure. Mes photos sont médiocres d'où la publication de ce puzzle pour vous parler de cette petite pizzeria versaillaise située juste derrière les halles du marché.

http://www.stylettante.net

mercredi 15 janvier 2020

¤ Ciné en briques ¤ Expo Lego

DSC05945

Un peu moins médiatique que les expos des fins d'année précédentes, celle-ci consacrée aux briques Lego passerait presque inaperçue dans un climat social plus que morose. Pas de queue cette fois-ci pour accéder à l'espace Richaud où elle se tient. A peine entré sous le dôme de l'ancienne chapelle des lieux, on en prend plein les mirettes avec cette Tour Eiffel de 5 mètres de haut, composée de près de 150.000 briques du commerce nous dit-on. Ca jette.

DSC05948

DSC05950

DSC05955

DSC05957

DSC05958

DSC05959

DSC05956

Tout autour, sont représentés en Lego des scènes de films mythique ou de dessins animés. Coup de coeur pour le Monde de Nemo tout en couleurs. Bien entendu, mes photos prises derrières les vitrines ne restituent pas vraiment la réalité de cette exposition. Si vous voulez la voir en vrai, c'est jusqu'au 25 janvier 2020 à 5€ l'entrée. Billet couplé avec une entrée gratuite au Musée Lambinet, un peu plus loin sur le boulevard de la Reine avec des manifestations plus classiques mais néanmoins de très grande qualité.

Posté par Armelle-L à 07:08 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 13 janvier 2020

Première sortie de l'année

DSC05939

Notre première sortie de janvier et de l'année a été versaillaise pour ne pas déroger à la tradition. Une expo et des courses à faire dans la ville royale. Versailles dans la grisaille allumée de quelques couleurs, celles de ces petits pommiers dans la cour des Carrés Richaud et celles du marché Notre Dame.

DSC05938

DSC05941

DSC05940

DSC05960

DSC05942

De quoi nourrir ce blog au propre comme au figuré. J'avais envie d'un croque-monsieur et j'ai mangé un burger. Un burger chic, bistronomique avec de la traçabilité dans tous ses ingrédients jusqu'au cornichon bleu-blanc-rouge cultivé dans l'Yonne. Cependant, j'ai presque regretté l'ancien café de l'Arrivée à côté de la gare RD transformée au printemps dernier en brasserie huppée par la boulangerie Bigot. Depuis le mois d'avril, la carte a changé pour se trouver, je suppose une niche avec un volet écailler. Honnêtement, je ne sais que penser. La prochaine fois, je reprendrai mes habitudes autour du marché. 

Un thé à l'Orangerie de Monsieur - La Stylettante

En apparence, rien n'a changé. L'ancien café de l'Arrivée que j'ai toujours connu à cet angle de rue, à la la sortie de la gare Versailles rive droite a conservé son enseigne. C'est à l'intérieur que la Maison Bigot, boulanger-pâtissier auteur de la pièce montée du baptême de Petit Filou, a tout révolutionné dans ce décor kitsch depuis...

http://www.stylettante.net

dimanche 12 janvier 2020

Velouté panais et poires

DSC05967

Soyons honnêtes. La soupe, le soir, parfois, c'est barbant. Vendredi, j'ai fait mon marché à Versailles. J'avais de superbes panais juste comme j'aime et de grosses comices pour en faire des confitures d'hiver. J'ai repris mon régime mais je traine les pieds à me nourrir de soupe tous les soirs. C'est ainsi que j'ai eu idée de fouiner sur internet pour trouver quelque chose d'original à base de panais. C'est sur Madame Figaro que j'ai trouvé cette recette panais et poires. Tout de suite, avec entrain, je m'y suis collée.

  • 2 petites pommes de terre
  • 2 panais moyen
  • 1 grosse poire
  • 1 petit oignon
  • 1 cube de bouillon de volaille bio pour un litre d'eau
  • un peu de beurre
  • 1 cuillère de crème fraîche
  • un peu de persil plat pour la déco

Faire suer l'oignon émincé dans du beurre. Ajouter le bouillon et verser poire et légumes en morceaux. Faire cuire entre 20 et 30 minutes avant de mixer. Ajouter la crème fraîche et si vous êtes perfectionniste, la chips de poire préalablement cuite sous le grill du four. L'équilibre des saveurs était parfait. Hier soir, j'étais une bonne poire puisque même le dessert était assorti à mon plat. Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 10 janvier 2020

Mimosa, camélia et autres considérations

IMG_3166

Longtemps, j'ai fleuri mon blog le vendredi pour honorer le rendez-vous hebdomadaire chez Nelly. Nouvelle année et retour aux jolies choses de la blogo avec, ce vendredi, du mimosa et un camélia d'hiver chez le fleuriste de Nogent le Roi. Samedi dernier, après la debauche de sapins et de décos de fête, j'ai trouvé cette brassée de presque printemps vivifiante. Ensuite, comme tous les débuts de mois de janvier, j'ai trouvé la semaine longue comme un jour sans pain. J'ai lu un peu partout le "haka" du "gang des blogueuses couturières". J'ai voulu écrire en ce ce sens et rallier leur cause avant de me raviser. Sortir des griffes d'Instagram nos pauvres blogs. Tout ce qu'elles écrivent et décrivent, j'ai vécu. J'ai la lucidité de penser que tout ça ne sera qu'un feu de paille à l'image de nos résolutions de début d'année car Instagram possède un pouvoir grisant que nos blogs n'ont pas ou n'ont plus. Chimère ? L'avenir nous le dira. Et puis, je ne suis pas à proprement parler une blogueuse couturière. Disons que je m'occupe à me créer quelques vêtements pour étoffer ma garde-robe. Humeur chagrine ? Non, réalisme et simple spleen de janvier. Bon weekend à tous.

Posté par Armelle-L à 07:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 8 janvier 2020

Le temps du bourguignon... et de la galette des rois

DSC04928 (2)

Après les recettes festives, retour aux fondamentaux avec un plat familial copieux, roboratif, délicieux. Idéal, aussi, pour écouler les bouteilles de vin rouge non terminées pour cause de gastro. Je crois que la recette du boeuf bourguignon est autant universelle que multiple car chaque famille a la sienne. La mienne ne déroge pas aux "marqueurs" avec son boeuf, du lard, des carottes, des aromates et du vin. Celui-ci était haut de gamme et son parfum a embaumé la maison. Un Haut Médoc 1999. Oui, quand même. Et puis ce petit plus que j'ajoute à tous ragoûts à base de vin, un carré de chocolat. Petit pour le volume de ma cocotte mais dont j'ai parfaitement saisi la subtilité dans la sauce. 

DSC04926

Et parce que dimanche, c'était aussi Epiphanie, nous avons voulu goûter la galette des rois de ce boulanger drouais primé plusieurs fois. Sauf qu'une fois entrée dans la boutique, j'ai flashé sur cette brioche aux fruits confits plus digeste que la traditionnelle galette à la frangipane dont je ne suis pas fan. Une bonne action sans le savoir puisque fève et couronne sont à l'effigie des sapeurs pompiers et qu'une fraction du prix d'achat leur est reversée. Elle était très bonne mais je ne couperai pas à la frangipane car Jules a décidé de la goûter à la fin de la semaine !

Posté par Armelle-L à 07:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 7 janvier 2020

Le top à gémométrie variable

DSC05931

A géométrie variable car j'ai beaucoup hésité sur la forme à donner ce coupon de beau jersey couleur d'automne acheté sur le marché aux tissus de Chartres. J'avais songé en faire un nouveau Sofia ou bien une robe ou bien... Une robe à haut cache-coeur et bas en simili tabac car, rentrée a la maison je m'étais aperçue que le produit acheté pour une veste matchait a la perfection avec ce jersey. Ceci avant de me convaincre que dans mon quotidien j'avais davantage besoin d'un simple top et d'une veste assortie que d'une énième robe.

DSC05934

DSC05935

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai usé de ce patron Fait Main Magazine de septembre 2017 décliné en robe, en sweat, en marinières. Aucune difficulté de réalisation. A l'arrivée ça tombe toujours comme un gant. A venir donc la veste simili couleur tabac qui lui donnera du cachet. Affaire a suivre car là encore, beaucoup d'hésitation sur le patron à choisir. Première prise de vue en plein air et sous une bise glaciale qui décoiffe. Oui mais, la lumière était belle.

Posté par Armelle-L à 07:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 6 janvier 2020

Au secours, Stéphane Plaza revient !

plaza-chasseurs-dappart

La trève des confiseurs est terminée. Philippe Etchebest a rangé ses casseroles et sélectionné son candidat pour participer à Top Chef. Ce soir, Stéphane Plaza reprend du service et au secours. Il parait que la formule a changé. Le célèbre animateur, agent immobilier va se confronter à ses pairs. Je me demande ce que ça va donner. Je ne sais pas si je vais accrocher car les dernières moutures m'avaient considérablement lassée. Je sais qu'il n'est surement pas aisé de trouver et convaincre des propriétaires prêts à confier les clés de leur bien le temps d'une émission télé mais, tous les jours, voir sans cesse le même pavillon en parpaings au milieu d'un terrain plat, meublé lambda est plus que barbant. C'était le cas les derniers temps. On rêve de beaux intérieurs parisiens, lyonnais, lillois ou de belles bâtisses. Pas d'une maison Phénix meublée à peu de frais. Je vais donc regarder le retour du héros, ce soir et on verra. Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 4 janvier 2020

Une balade à Maintenon

dsc05900

Une balade du dimanche, la dernière de décembre, la dernière de l'année puisque le soir même nous sommes tombés vaincus par une gastro entérite. S'il faisait froid, il faisait beau en dépit d'un ciel un peu brumeux. Ce château sous une fausse apparence d'austérité est une réelle splendeur. Je ne l'ai jamais visité. Il faudra que je revienne à partir de début février quand il sortira de sa torpeur hivernale pour accueillir du public.

DSC05901

DSC05899

DSC05904

Je ne ferai pas de cours d'histoire dans ce billet. J'attendrai d'accéder à la résidence de Françoise d'Aubigné, veuve Scarron, dernière épouse supposée de Louis XIV. Nous avions besoin de marcher au terme d'un automne où il a plu quasi tous les jours et nous sommes partis à travers les rues de cette petite bourgade de caractère sise non très loin de Rambouillet.

DSC05906

DSC05912

DSC05913

DSC05915

Où l'Eure est disciplinée pour devenir canal alentours de le château. Canal dit Louis XIV. Une jolie placette de marché, des enseignes anciennes et cette église Sainte Yves où la dernière messe a laissé son odeur d'encens. Nous entrons par curiosité. Rien de très marquant architecturalement parlant mais une très belle crèche de Noël.

DSC05922

DSC05927

DSC05925

L'Eure qui plus loin, carracole et se fait plus bruyante. Une ancienne roue de moulin et ces fleurs jaunes. J'ai songé forsythia mais sur instagram on m'a dit jasmin d'hiver. Peu importe, ces fleurs sont en avance et ne laissent augurer qu'un printemps un peu fade. On verra bien.

DSC05919

DSC05917

Quitter les lieux et se faire la promesse de revenir pour une visite du monument historique aux beaux jours si d'ici là, mes projets ne me débordent pas ou ne m'emportent pas ailleurs. Ca serait dommage car ma cadette m'a chanté louanges de ce château et ses jardins. Affaire à suivre à partir du mois de février.

Posté par Armelle-L à 07:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,