1

Notre Dame de Fourvière, toujours, cette fois-ci, depuis les quais de Saône où on trouve comme à Paris des bouquinistes. Nous sortons de table et il fait chaud, très chaud. Prendre une inspiration au bord de l'eau car la visite du Vieux Lyon et la montée vers la colline de Fourvière sont instrites à notre emploi du temps alors que le mercure est en train de flirter avec 35°

2

3

4

5

Les rues étroites bordées de bâtiments hauts du Vieux Lyon et son architecture typiquement renaissance avec ses enseignes remarquables et ses échoppes. Sur les pavés, nous longeons les murs pour marcher à l'ombre. La lumière sur les vieilles pierres est sublime malgré le soleil à son zénith

6

7

8

9

Nous entrons au coeur des fameuses traboules ou passages piéton qui traversent les cours des immeubles pour aller de rue en rue. Pas facile, sans recul, entre l'ombre bienfaisante et la lumière crue qui tombe du ciel de réussir des photos. Ci-dessus, la fameuse Tour Rose. Profiter de cette liberté d'accès car, de plus en plus, ces lieux privés et résidentiels ne sont plus visibles pour cause de digicodes.

10

11

A Lyon, se surtout pas oublier Guignol et ses comparses Gnafron et la Madelon. Ici, à la Maison de Guignol où on trouve tout ce qui touche ce célèbre théâtre de marionnettes. La compagne de mon fils entrée pour faire un cadeau à un proche est vite ressortie assurant que les prix sont éxagérés. Elle a vu beaucoup moins cher dans un autre quartier de la ville. A retenir

12

13

A Lyon, outre Guignol, il y a aussi les canuts et la soie. Dans cette boutique, nous les filles, restons subjuguées par la beauté des pièces exposées pour la vente. Compter une centaine d'euros pour un très beau carré. Le mariage de cette matière noble et les couleurs chatoyantes de peinture faite à la main sur ces ouvrages nous fait rêver. Mon fils, hyper pragmatique, garde l'oeil sur sa montre et nous presse en raison du timing. Nous devons être à 18 heures à Croix Rousse pour une représentation théâtrale. Et le carrosse redevient citrouille

14

15

16

Ce billet, non plus, n'a pas été aisé à construire car les photos se comptent à la pelle. J'ai choisi les plus emblématiques et les plus esthétiques. Nous abordons la rue Saint Jean vers la Cathédrale. Il fait une chaleur de four et les bouteilles d'eau dans nos sacs à dos sont bouillantes. Nous nous mouillons dans l'eau des fontaines. En d'autres circonstances, j'aurai capitulé. Je continue fascinée par la beauté de cette ville

17

18

19

La Cathédrale Saint Jean de Lyon de style purement gothique que nous parcourons brièvement car Notre Dame de Fourvière nous attend au sommet de sa colline, juste au-dessus de nos têtes. Nous nous rapprochons. Ci-dessus la Maison des Avocats où se situe un musée sur l'emplacement d'une ancienne auberge du XIVème siècle. Ses façades ocres et roses rappellent l'Italie

20

Allez, en route vers Notre Dame de Fourvière à bord de ce funiculaire !