DSC01250

Dix ans que nous n'étions pas venus à Douarnenez. Douarnenez dont j'ai conservé le souvenir d'un port de pêche animé au temps de mon enfance. Si j'avais su, je ne serais pas venue car j'ai été déçue. De bon matin, nous nous sommes garés au Port Musée mais nous nous sommes contentés de regarder les bateaux depuis le quai car le billet d'entrée nous a paru onéreux.

DSC01254

DSC01253

DSC01258

D1

DSC01265

Nous sommes descendus, ensuite, vers le port de pêche où j'espérais trouver l'activité d'autrefois. A peine, si on entend au milieu des cris des mouettes, le bruit caractéristique des moteurs de bâteaux qui rentrent ou s'en vont à la pêche. Ne reste plus que deux poissonniers sur les quais. Alentours quelques belles maisons aux façades pimpantes témoignent encore du passé de conserverie du lieu. J'ai vraiment eu un pincement au coeur car tout fleure l'abandon et, pire que tout, le renoncement.

Le Bord'eau douarnenez

DSC01259

Nous étiosn attendus pour le café et le dessert chez ma cousine non loin de là. Nous nous sommes donc décidés pour déjeuner dans ce restaurant sur le port et, nous avons eu une bonne surprise car ce poêlon de la mer, copieusement garni de langoustines, crevettes, coques et moules, était délicieux. Une façon pour moi de refermer en douceur cette porte sur mes souvenirs d'enfance car je doute revenir un jour... Bons baisers de Douarnenez comme le dit cette sirène sur un mur...