50 nuances de gris

Mardi, en voyant ma terrasse enneigée, j'étais loin d'imaginer que cet épisode neigeux prendait une telle ampleur. Hier matin, tout était silencieux et ouaté. Insolite en centre ville. Hélas, la neige en milieu urbain est triste, grise et sale. Cinquante nuance de gris ou comment accentuer mon spleen de vivre dans cette banlieue loin de tout mes centres d'intérêt. J'ai vu passer sur Instagram de bien belles photos de Versailles drapée d'un épais manteau blanc. Hélas, les transports en commun ramaient. Impossible pour moi d'aller y faire un tour. A Paris, aussi, tout était blanc. Je ronge mon frein. J'attends avec impatience le départ en retraite de Jules pour prendre le large... Que ça me parait long !