1

Hôtel de Soubise dit Musée des Archives Nationales, sous le soleil de février, samedi après midi. J'ai réussi à trainer Jules voir cet expo "dessiner pour bâtir" sur le même thème que celle que j'avais vue, il y a dix ans, au Musée Carnavalet. Ou comment, les architectes au temps des rois, d'Henri IV à Louis XIV, travaillaient, engendraient de grands projets et maîtrisaient "l'art" de bâtir avec des outils rudimentaires.

2

3

6

C'est dans cet hôtel particulier, au coeur du Marais, que se tient cette exposition. Les photos étaient interdites. Parmi les visiteurs, nombre de professionnels du bâtiment, curieux et médusés, comme nous, de découvrir tous ces plans, esquisses, croquis à main levée, perspectives à l'encre et au lavis. Des documents manuscrits, contrats d'apprentissage, appels d'offres, devis, budgets prévisionnels, attestent du grand sérieux de ces gens là. Salomon de la Brosse, Le Vau, Mansart et quelques autres ont dessiné, aussi, cadre et déontologie d'une profession telle que nous la connaissons, aujourd'hui. Difficile de résumer sans support par moins de deux cents documents dont certains sont d'une nature exceptionnelle. 

7

8

9

10

11

Dans le prolongement de la salle des gardes où se tient l'expo, nous découvrons les anciens appartements, un peu malmenés, de Marie de Guise ainsi que de nombreux documents historiques tels, le testament olographe de Louis XIV, la dernière lettre de Marie Antoinette ainsi que ce carnet appartenant à sa dame d'atour avec ses échantillons d'étoffes. Nous ressortirons par la rue des Quatre Fils pour aller acheter du cidre au Breizh Café, rue Vieille du Temple en vue d'une crêpe partie familiale, mi-mars. C'était une chouette après midi.