DSC02146

Lora de la Maison Victor. J'ai beaucoup hésité à réaliser ce modèle à cause de ma morphologie. J'ai eu la chance de pouvoir télécharger le patron gratuitement et j'avais en réserve ce coupon de jersey noir déniché 1€ du mètre au marché. Je ne prenais donc aucun risque. J'ai, en revanche, beaucoup modifié le patron initial. J'ai zappé les poches, j'ai remplacé les plis du devant de la jupe par des pinces et raccourci le buste d'un bon centimètre. Le haut est en taille 38, la jupe en 40 ainsi que les manches.

Lora dress LMV

La particularité de cette robe, aussi, est d'avoir été surjetée avec la fameuse machine Lidl vendue 159€. Laquelle défraye la chronique. J'y vais ou j'y vais pas ? Voici brièvement mon premier avis. Si je n'ai pas eu de difficulté particulière - il faut quand même un peu de technique - à l'enfilage, j'en ai bavé pour les réglages. Il faut, effectivement, noter dans un carnet, tissu par tissu les bonnes tensions pour chaque fil. Sinon, cela me semble être une machine fiable et efficace. En tout cas, pour l'usage que j'en fais. Il faut bien sur que je me familiarise avec ses multiples fonctions. Ici, il s'agit d'un sujet 2 fils. Je serai amenée à donner un avis plus affirmé dans d'autres billets. En attendant, voici Lora...

lidl surjeteuse

Lora qui aurait du rencontrer Valentin. Hélas, elle était en retard. Elle a donc fêté l'arrivée du chien dans l'horoscope chinois en allant déjeuner, dimanche, dans un restaurant asiatique. Contre toute attente, je suis satisfaite de cette robe et forte de toutes les modifications apportées au patron initial, je vais en faire une seconde, bleu marine. Mais avant, m'atteler à la réalisation d'une petite veste en velours milleraies couleur rouille. Affaire à suivre.