DSC02202

J'ai sauvé la face car j'ai failli ne jamais vous montrer cette veste. J'étais à deux doigts de la jeter, de rage, à la poubelle. Les chutes de ce mauvais velours milleraies acheté en soldes chez Buttinette y sont passées. Du coup, je n'ai pas monté le petit col officier du modèle. Modèle qui m'a déçue alors que j'en rêvais depuis sa parution sur Knipmode au mois d'octobre dernier. Habituée que je suis de ces patrons néerlandais, c'est mon premier échec. Un peu la faute à eux, un peu la faute à ma morpho et zéro pointé pour le tissu !

veste KM 1710

Voici comment, sans mauvais jeu de mot, je me suis pris une veste du début à la fin. Tout était relativement bien parti, abstraction faite de la médiocrité du tissu. Dans un souci de précaution et d'économie, j'avais pris parti de ne pas doubler. Pour cacher les bords vifs, j'avais acheté ce biais un peu country chez Mondial Tissus. C'est au montage des manches que j'ai failli jeter l'éponge. J'avais déjà réduit pas mal d'embu. Ce n'était pas suffisant et l'effet carton de l'étoffe ne m'a pas facilité la tâche. J'ai vu rouge et c'est, in extremis, que j'ai sauvé cette veste du naufrage portée par un esprit revanchard.

DSC02205

La voici portée, bâclée, car cette veste a franchement la poisse. Parvenue aux finitions, j'ai réalisé que je n'avais plus de fil. Comble de tout, samedi, il a neigé sur Paris et je n'ai pas eu le courage de sortir à la mercerie. Je la porte sur un col roulé car sans, elle n'est pas du tout seyante. J'ai mis de vieux boutons sans avoir fait les boutonnières. Tant pis, ça fera l'affaire. Je suis déjà passée à un autre projet en attendant un hypothétique printemps...