vendredi 30 mars 2018

UN AN

DSC00277

Un an que j'ai photographié ces jonquilles au pied d'un bouleau dans les allées de l'hôpital de Dreux. Un an. Petit Filou, aujourd'hui, a un an. Nous fêterons son anniversaire dans une semaine quand son tonton sera rentré d'un périple au bout du monde et sa tata d'Aurillac. Je lui souhaite un très joyeux anniversaire et j'offre ces jolies jonquilles à Nelly pour son bouquet du vendredi. Bon weekend et joyeuses Pâques.

Posté par Armelle-L à 06:45 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 28 mars 2018

MON FAR aux PRUNEAUX

DSC02222

On dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés. C'est vrai, aussi, en matière de far breton. Celui de ma mère déchire, celui de la tante de Monsieur était une tuerie. Les deux m'ont donné leur recette. Pas les mêmes car en Bretagne, il y ceux du Nord et ceux du Sud. Maman est de Pleyben dans le Finistère et Tante Thérèse de Vannes dans le Morbihan. N'empêche, jamais réussi à réussir, ni l'un, ni l'autre. Un malin korrigan se jouait de moi, peut être... Il aura fallu attendre que Julie dévoile sa recette dans ses célèbres carnets sur France 3 pour que je réussisse à faire un bon far aux pruneaux. Merci à elle. Je vous donne la marche à suivre sans certifier le résultat puisque la cuisine bretonne ne semble en faire qu'à sa tête...

  • 200 grammes de farine
  • 200 grammes de sucre en poudre
  • 4 oeufs
  • 1 litre de lait entier
  • 30 grammes de beurre pour le moule
  • 1 pincée de sel de Guérande
  • 300 grammes de pruneaux dénoyautés (ici, nos régions ont du talent chez Edouard L)
  • 1 gousse de vanille. Ici, de la vanille en poudre efficace, aussi.

Mettre le four à préchauffer thermostat 210°. Faire tiédir et non bouillir le lait avec la vanille. Pendant ce temps, mettre la farine, le sel et le sucre dans une jatte. Au centre, casser un à un les oeufs. Mélanger énergiquement. Ajouter, lentement, le lait vanillé tièdi en remuant de temps en temps. Il faut que la pâte ressemble à celle des crêpes. Beurrer généreusement un moule. Poser les pruneaux au fond avant de verser la pâte et mettre au four pendant 50 minutes. Pas trop car il ne faut pas que le far soit sec. Avec du cidre breton, comme ici, c'est un régal !

Posté par Armelle-L à 06:29 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 25 mars 2018

HEURE D'ETE

DSC02290

Heure d'été, ce matin. Une heure de moins pour faire la grasse matinée et, pour vous réveiller, une tasse de café chez George C. à Parly 2. Parly 2 où je suis allée, hier, faire un unexcepted shopping selon la formule, désormais, consacrée. Parly 2 qui, depuis son nouveau lifting, encore plus chic, plus classieux, plus distingué. J'aime beaucoup sa nouvelle aile dite "nouveau Pont Neuf" où Uniqlo a ouvert un magasin, pas plus tard que mercredi. J'ai acheté des tee-shirts dont l'un d'eux réhabilite complètement ma fameuse veste ratée. Comme quoi, il suffit de pas grand chose pour changer un look. Mais mieux, puisque ce tee-shirt n'a pas été facturé. Le caissier était trop speed. Ensuite, j'ai mangé une glace chez Grom et acheté pas moins d'un kilo de chocolat au détail avec dans l'idée de faire des aumonières pour les offrir à Pâques à toute ma petite famille. Bef, j'ai passé un samedi très agréable. Ca fait du bien.

Posté par Armelle-L à 08:49 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 23 mars 2018

MARDI, C'ETAIT PARAIT-IL, le PRINTEMPS...

printemps

Comme tous les vendredis, j'ai l'angoisse de la page blanche. Que vais-je bien pouvoir offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi ? Mardi matin, miracle du premier jour de printemps, le soleil s'est levé sur Paris après quatre jours en noir et gris. Je suis sortie sur ma terrasse transformée en décor de station de ski. La neige craquait sous mes pas. C'est alors qu'à l'aide de mon zoom, j'ai aperçu ce petit arbre paré de fragiles fleurs roses au bout de ma rue. Voilà, j'ai ainsi rendu ma copie. Bon weekend à tous. 

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 22 mars 2018

au FACTEUR CHEVAL

1

C'est à Versailles, un endroit méconnu, sorte de cabinet des curiosités. Le Facteur Cheval n'est ni tout à fait un antiquaire, ni vraiment un brocanteur. On y trouve des objets remarquables et parfois des trésors. C'est la seule chose attractive dans cette sordide rue des Etats Généraux quand on va de l'avenue de Paris à la Gare des Chantiers. Je m'y arrête toujours et ce jour là, je m'en suis voulue de ne pas faire plus souvent le détour.

2

3

4

5

6

7

Sous sa verrière, c'est un endroit à recoins. Que vous cherchiez un livre d'art, un simple bouquin de poche, de la porcelaine de Sèvres ou de Limoges, un prie-dieu, un chapelet, un Voltaire ou bien un vieux vinyl, vous êtes au bon endroit. Ce jour là, j'ai regretté n'être que de passage pour aller garder Petit Filou car je suis tombée en arrêt devant deux pastels représentant de jolis oiseaux. J'ai visé haut pour photographier la Bibliothèque Verte car petit gavroche versaillais était assis sur le pavé froid à dévorer Jules Verne. Ne pas se fier au chien patelin en apparence, allongé à l'entrée. Il monte la garde et pas sure qu'il vous laisse ressortir avec un butin... Ca vaut le coup d'oeil à quelques mètres du Château.

* Au Facteur Cheval - 12, rue des Etats Généraux - 78000 Versailles

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 20 mars 2018

ON ATTEND le PRINTEMPS

DSC02233

C'est un rituel. Photographier les jonquilles sur les talus des avenues versaillaises pour vous les servir au menu du premier jour du printemps. Sauf que cette année, elles sont frileuses et tardent à former leur parterre jaune... printemps. Ce bouquet pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle saison qui se fait attendre un peu, le froid jouant les prolongations. Mardi dernier, assise sur un banc au soleil de l'avenue de Saint Cloud à savourer un pain aux raisins acheté place du marché avant de partir au combat garder mon Petit Filou. Il fallait bien ça. Beau printemps à vous tous.

Posté par Armelle-L à 06:40 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 19 mars 2018

JE ME SUIS PRIS une VESTE !

DSC02202

J'ai sauvé la face car j'ai failli ne jamais vous montrer cette veste. J'étais à deux doigts de la jeter, de rage, à la poubelle. Les chutes de ce mauvais velours milleraies acheté en soldes chez Buttinette y sont passées. Du coup, je n'ai pas monté le petit col officier du modèle. Modèle qui m'a déçue alors que j'en rêvais depuis sa parution sur Knipmode au mois d'octobre dernier. Habituée que je suis de ces patrons néerlandais, c'est mon premier échec. Un peu la faute à eux, un peu la faute à ma morpho et zéro pointé pour le tissu !

veste KM 1710

Voici comment, sans mauvais jeu de mot, je me suis pris une veste du début à la fin. Tout était relativement bien parti, abstraction faite de la médiocrité du tissu. Dans un souci de précaution et d'économie, j'avais pris parti de ne pas doubler. Pour cacher les bords vifs, j'avais acheté ce biais un peu country chez Mondial Tissus. C'est au montage des manches que j'ai failli jeter l'éponge. J'avais déjà réduit pas mal d'embu. Ce n'était pas suffisant et l'effet carton de l'étoffe ne m'a pas facilité la tâche. J'ai vu rouge et c'est, in extremis, que j'ai sauvé cette veste du naufrage portée par un esprit revanchard.

DSC02205

La voici portée, bâclée, car cette veste a franchement la poisse. Parvenue aux finitions, j'ai réalisé que je n'avais plus de fil. Comble de tout, samedi, il a neigé sur Paris et je n'ai pas eu le courage de sortir à la mercerie. Je la porte sur un col roulé car sans, elle n'est pas du tout seyante. J'ai mis de vieux boutons sans avoir fait les boutonnières. Tant pis, ça fera l'affaire. Je suis déjà passée à un autre projet en attendant un hypothétique printemps... 

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 18 mars 2018

GÂTEAU ANANAS et COCO

DSC02193

Hier, il a fait nuit toute la journée. Dehors, les températures sont devenues à nouveau glaciales et la neige s'est mise à tomber grise et sale. Pour garder le moral, j'ai fait ce traditionnel gâteau renversé à l'ananas avec une touche en plus, de la coco et une pointe de rhum. Il faut bien ça... Voici la recette :

  • 180 grammes de farine
  • 125 grammes de sucre
  • 3 oeufs
  • 12 cl d'huile végétale
  • 1 sachet de levure
  • 1 boite d'ananas au sirop en tranches
  • du sucre pour le caramel
  • 1/2 sachet de noix de coco
  • 1 cuillère à soupe de rhum (facultatif)

Dans un moule à manqué, faire un caramel avec du sucre selon le nappage souhaité. Poser les tranches d'ananas sur ce caramel. Battre les oeuf avec le sucre. Ajouter la farine, la levure, l'huile. Bien mélanger avant d'incorporer la noix de coco. Verser dans le moule et mettre au four thermostat 180° pendant 40 minutes environ. Sortir et démouler sur un plat de service. A chaud, arroser avec le jus de la boite d'ananas additionné d'un peu de rhum. Servir. C'est délicieux. Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 16 mars 2018

LECON(S) de CHOSES

DSC02269

Mercredi matin, s'il fait frais, il fait beau. Deux petits fils, deux natures. Petit Poucet est urbain, Petit Filou est rural. Mon rat des villes, mon rat des champs comme dirait Monsieur de la Fontaine. Quant à moi, privée de Dame Nature dans ma banlieue connaissant le goût de Petit Filou pour la promenade, j'ai chaussé vite fait les bottines et nous voici partis malgré l'air vif pour une saine promenade !

DSC02271

DSC02273

DSC02275

Leçon des choses car Petit Filou a l'oreille fine quand il s'agit des oiseaux. S'il ne marche pas encore, il parle et plutôt bien pour un petit de pas encore un an. Depuis sa poussette, où je le tiens à l'abri de la bise, il pointe le doigt vers le ciel pour me faire signe qu'il a entendu un bruit différent. La nature peine à se débarbouiller de l'hiver et les jonquilles ne sont guère en avance.

DSC02277

DSC02278

Nous passons devant cette cour de ferme et toute la basse-cour, coqs en tête, se précipite au grillage en piaillant. Elle espère de la nourriture que nous n'avons pas. Petit Filou cherche à se redresser. Il me dit "coco" pour cocottes. Il veut voir. Je le prends dans les bras et il s'émerveille. Leçon de choses...

DSC02279

Le temps de cueillir en pixels ces primevères pour le bouquet du vendredi de Nelly et nous rentrons car je commence à fatiguer. Je n'ai plus l'habitude du grand air. Un boudoir pour bébé plus loin, pendant que je sirote un café bien mérité, Petit Filou teste sur moi tout ce qui est interdit par Maman et Papa comme lancer la PlayStation, arracher les fils de l'ordinateur, jouer avec les croquettes de son chat... et prendre la bonne posture, assis sur son séant, mains croisées sur le genoux en levant et roulant ses grands yeux noirs au ciel pour dévier la foudre du courroux.... Les mamies sont faibles. Petit Filou l'a bien compris. Leçon de choses...

jeudi 15 mars 2018

LES CHANTIERS (au propre, au figuré)

DSC02251

J'étais partie deux jours à la campagne garder Petit Filou. Exceptionnellement, j'ai pris le Paris-Dreux à Versailles Chantiers, une gare que je n'aime pas comme son quartier. Les Chantiers parce que c'est là que se tenaient les ateliers de taille de la pierre destinée à la construction du château. C'est à présent un pôle ferroviaire important, la seconde gare la plus fréquentée d'Ile de France. Alentours, de nouveaux chantiers battent leur plein puisque le quartier est en pleine mutation. Après la renaissance des Etangs Gobert voisins, lesquels alimentaient, autrefois, en eau les fontaines du château, c'est un vaste projet urbain et immobilier qui est en train de voir le jour.

 

 

DSC02246

DSC02247

DSC02249

DSC02250

DSC02248

C'est un projet de 45.000m² composé de bureaux, de logements privés et sociaux, d'une maison de retraite, du siège de la société Nature et Découverte ainsi qu'une nouvelle gare routière. La ville de Versailles a eu l'idée de dissimuler trou béant et tours à béton derrière cette palissade de 120 mètres de long, laissant carte blanche à deux petits génies du street art Fikos et Waone pour ce résultat-ci. D'où mon détour, par cette gare, piquée par la curiosité...

DSC02252

Et puis, rappeler que c'est via cette gare, véritable porte sur le Grand Ouest que nombre de bretons voulant monter à Paris ont débarqué en Ile de France. En effet, le supplément du billet de train entre Versailles et la Capitale était plus onéreux que celui pour venir de Quimper ou de Brest. C'est ainsi que mes arrières grands parents sont devenus versaillais et fiers de l'être.

Posté par Armelle-L à 06:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,