dimanche 27 mai 2018

Où MANGER avec DES PETITS ?

Hippo

C'est, ce dimanche, la fête des mères. Fête dont, honnêtement, je ne raffole pas car je connais autour des moi des mamans seules ou carrément oubliées par leurs enfants. C'est donc pour elles, une journée crève-coeur... Peut-être certaines mamans auront envie d'inviter leurs enfants et petits enfants au restaurant et de poser la question, où manger avec des petits ? En effet, nombre de restaurateurs servent la soupe à la grimace à ceux qui franchissent le seuil de leur auberge avec bambins et poussettes. Quand ils ne sont pas carrément et sans ménagement refoulés sur le trottoir pour cause de salle prétendument comble. C'est hélas courant et cela nous est arrivé plusieurs fois même dans de simples bistrots ou brasseries. Qu'on se rassure, de l'avis de mes filles, nos voisins belges se voient décerner la palme du mauvais accueil aux enfants !

Pour fêter mon anniversaire, il y a quelques semaines, trop fatiguée pour recevoir à la maison, j'ai convié mes filles au restaurant. J'ai choisi Hippopotamus, un peu plus standing que Buffalo Grill. J'avais pris soin de réserver et nous avons été placés à une grande table, en fond de salle, près d'une baie vitrée avec de l'espace pour les enfants. Petit Filou avait une chaise haute et Petit Poucet a eu jeux et ballons. Pour les plats, cela reste basique mais servis copieusement et bien présentés. Les desserts ont eu un franc succès et Petit Filou a profité d'un moment de flou pour plonger la mimine dans la tasse de chocolat tiède de la gaufre de sa maman. Hum, c'est bon ! Je souhaite une très bonne fête à toutes les mamans !

Posté par Armelle-L à 06:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 25 mai 2018

LA NATURE à PARIS

DSC02859

Ca se passe à Paris dans le 12ème arrondissement, entre les stations de métro Bercy et Cour Saint Emilion sur la ligne 14. Il y a longtemps, je venais là souvent, au cinéma d'une part et pour ce jardin que j'ai vu aux balbutiements de sa création. Je me souviens avoir rêvé trouver un appartement ici, avec terrasse et vue au-delà de cette nature en pleine ville, sur la Seine. Just a dream au prix du m² parisien...

DSC02820

DSC02845

JIR

DSC02841

Cela faisait tellement longtemps que j'avais perdu le souvenir de la magnifique roseraie où les collections de roses anciennes embaument l'air vicié de Paris. Hélas, à leur pied, la pyrale du buis a fait des ravages dans les parterres et les jardiniers de la ville de Paris semblent avoir lâché l'affaire. La nature est certes, libre mais elle a besoin d'être un peu ordonnée. Enorme coup de coeur pour ce carré de pivoines avec des bancs sur son périmètre pour une halte bienfaisante.

DSC02849

DSC02851

DSC02837

DSC02854

DSC02856

La flore est devenue luxuriante autour de ces plans d'eau et la faune est peuplée de canards, de poules d'eau mais aussi d'adorables tortues. J'ai adoré les voir nager, pataudes dans des eaux un peu troubles. Là encore, la ville semble laisser aller à vau l'eau ou est-ce une impression ? Je me souviens quand chaque année, entre fin mars et début avril, je passais surveiller la croissance de petits magnolias stellata que j'ai vu planter. Je les ai cherché dans les gravats des travaux du nouvel accès au métro... Je les ai vus secs et morts et j'ai ragé !

DSC02832

On ne va pas se plaindre, non plus car ce parc urbain est une aubaine pour les familles et les vieilles dames en balade dans les rues de Paris. J'offre toutes ces fleurs à Nelly pour son bouquet du vendredi. Elle cueillera ce qui le plaira le plus. Je vous souhaite un bon weekend. Le mien s'annonce très chargé.

mercredi 23 mai 2018

LA BNF, LA SEINE et autres considérations

DSC02792

Je ne sais plus à quand remonte ma dernière visite à la BNF et ses environs. Plus de cinq ans, je crois. Il fallait vraiment que j'ai quelque chose à y voir pour prendre la ligne 14 à Saint Lazare où nous avions laissé la voiture. C'est pratique le dimanche pour se garer. Il faisait beau et, honnêtement, une promenade à la campagne, par cette belle journée de Pentecôte aurait été plus agréable. Seulement voilà...

DSC02796

DSC02795

DSC02798

DSC02800

Oui voilà, je voulais voir cette rétrospective des dessins de presse de Plantu et, si la BNF sur son site internet a bien informé le public de la prolongation de l'exposition jusqu'au 3 juin, elle n'a pas préciser que la bibliothèque serait fermée les dimanche et lundi de Pentecôte. Nous nous sommes cassés le nez. Nous, ce n'est rien car nous sommes quasi parisiens et pourrons, peut être, revenir début juin mais, il y avait beaucoup de touristes, tous déçus et agacés du déplacement pour rien.

DSC02803

Heureusement, nous avions une carte cadeau à acheter chez Truffaut pour un anniversaire. Ainsi, c'est fait car la semaine et le weekend à venir seront chargés. Autre cadre, autre Truffaut. Autrefois, ce magasin me semblait immense et canon.  Je l'ai trouvé étriqué mais concentré sur de très beaux rosiers comme ce Pierre de Ronsard.

DSC02805

DSC02807

DSC02809

DSC02811

DSC02813

Ensuite, nos pas nous ont poussé à la longer, puis franchir la Seine via la Passerelle Simone de Beauvoir. J'ai été saisie de voir que les quais du fleuve sont de plus en plus investis par des péniches restaurants et autres lieux branchés. Ca m'a rappelé Lyon. Le pont de Bercy avec ou sans rame de métro. Le ministère des finances que j'ai visité avec ma fille lors de Journées du Patrimoine, il y a dix ans. Nous avions été reçues par le ministre d'alors, Madame Christine Lagarde. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, depuis...

DSC02816

C'est ainsi que nous sommes passés du 13ème au 12ème arrondissement, dans le Parc de Bercy. Très mauvaise impression car les lieux sont sales comme nombre d'endroits à Paris. Les grandes pelouses ont la pelade à force d'être foulées et non entretenues. Quand il pleut, ça doit être boueux. Les enfants du Monde de Rachid Khimoune semblent perdus. En marchant, sur l'herbe, on redoute à chaque pas de frôler un rat... J'étais à deux doigts de faire demi-tour.

 DSC02814

DSC02817

Heureusement, nous avions décidé de rejoindre le métro à Cour Saint Emilion et que la traversée du Jardin Yitzhak Rabin nous a mis du baume au coeur. De ce poumon de verdure parisien, je vous parlerai bientôt.

lundi 21 mai 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN

DSC02537

Voici une rubrique qui me plait énormément chez mes copines de blog. Je m'y colle à mon tour. Je ne vous promets pas une parution hebdomadaire mais plus probablement, une par quinzaine. La présentation sera différente car je suis un peu psychorigide côte blog. Un fil conducteur, du blanc, le beau temps et le grand écart entre deux banlieues. A tout seigneur, tout honneur (j'ai hésité avec la dernière photo), Mansart sur la place Alexandre 1er de Serbie à Versailles ouvrira le bal de ce nouveau rendez-vous.

vrac1

Lors de la manifestation Esprit Jardin, on croisait de drôles de petites bêtes dans le Jardin des Récollets. J'ai eu de la chance. Je suis passée à une heure de distribution et une de ces petites souris est à présent sur mon bureau à côté de celle qui sert à mon ordinateur. Ce livre de Claire Chazal qu'on ma offert pour mon anniversaire, beaucoup de bruit pour rien. J'ai un peu honte pour elle. Passez votre chemin. Les iris blanc de la Cour des Senteurs et des douceurs au miel, aux dattes, aux amandes achetées à la petite pâtisserie orientale à côté de chez moi pour me remonter le moral. C'est Ramadan et dans ma ville, ça se ressent. Difficile de ne pas résister à l'appel de ces gourmandises.

DSC02528

Dans ma ville, encore, la Basilique Saint Denys vue depuis le Square des deux Abbés. C'est là que, parfois sous la glycine, je fais le shooting de mes créations couture. Son clocher crève le ciel bleu. Sur ce, je vous souhaite une belle semaine en espérant que la mienne soit moins chafouine que la précédente !

dimanche 20 mai 2018

BELLE(S) de MAI - PUZZLE #8#

belles de mai

Comme chaque premier dimanche du mois, l'AVAVA (Association Versaillaise d'Amateurs de Voitures Anciennes) se réunissait ou rassemblait ses plus beaux joyaux, non pas comme habituellement, sur le parvis de la Cathédrale Saint Louis mais sous les sabots de la statue équestre de Louis XIV. Lequel, tout monarque soit-il n'avait qu'un cheval sous la selle tandis que de bien belles cylindrées rutilantes ronronnaient sous les platanes de l'avenue de Paris. Enorme coup de coeur pour cette American Motors rose de 1958. Belle(s) de mai car je ne suis pas sure de faire de l'ombre à d'aussi mythiques mécaniques, 2CV, 4CV et autres tractions avant Citroën même si je prends la pose dans ma robe aux flamants roses... Cherchez-moi.


vendredi 18 mai 2018

COMME un AVION SANS AILE...

géraniums

A perfect day, ce mardi férié où nous avons planté ces géraniums achetés chez Truffaut Herblay. Je précise parce qu'il faudra que je vous parle de Truffaut Parly 2. Ou, comment une même enseigne, d'un magasin ou d'une clientèle à une autre, commercialise la même chose mais, en plus beau, en plus gros... Genre, nous n'avons pas les mêmes valeurs... Bref, du soleil, de la chaleur, un petit vent doux, les doigts de pied en éventail, un cône au chocolat au goûter et cette vue sur Paris entre les pétales. Vous devinerez la Tour Eiffel.

DSC02617

Comme un avion sans aile, je suis en train de planer en attendant la retraite de Jules. Je ne suis pas pressée de déménager et je nourris une peur panique, quasi viscérale, à l'idée de partir vieillir loin de la région parisienne. Je suis francilienne depuis toujours et, j'ai beau râler après ceci, après cela; je sais que ça finirait par trop me manquer. Même dans ma banlieue fauve, je serai prête à rester. C'est dire... J'offre ces fleurs à Nelly pour son bouquet du vendredi et je vous souhaite un bon weekend.

mercredi 16 mai 2018

TARTE à LA RHUBARBE (recette Pierre Hermé)

DSC02607

Recette de la tarte rose à la rhubarbe de Pierre Hermé sans sa crème à la pistache sous le fruit. Je l'ai remplacée par une fine couche de compote de pommes. La pâte sablée est bien celle du célèbre pâtissier. Je ne fais plus que celle-ci car elle a toujours du succès. Je vous donne la marche à suivre pour un moule rectangulaire.

  • 100 grammes de beurre (ici bio)
  • 2 grammes de sel
  • 50 grammes de sucre glace
  • 25 grammes de poudre d'amande
  • 1 oeuf
  • 200 grammes de farine

Pétrir le beurre ramolli avec le sucre glace. Ajouter la farine, le sel, la poudre d'amande et l'oeuf. Bien pétrir jusqu'à former une belle boule bien lisse. Filmer et mettre au frais plusieurs heures. Beurrer le moule et abaisser la pâte. Piquer à la fourchette et mettre à précuire, au four, thermostat 180° une dizaine de minutes.

DSC02604

Tronçonner la rhubarbe à la taille de la largeur du moule. Mettre les morceaux dans une casserole avec 50cl d'eau et 50 grammes de sucre. On peut ajouter de l'eau de rose. Faire frémir pendant 3 minutes. Pas plus car les fruits formeraient purée. Sur une fine couche de compote de pommes, disposer les tronçons de rhubarbe. J'ai dilué un peu de ma confiture fraise-rhubarbe dans le sirop et j'ai badigeonné au pinceau la tarte avant de la mettre, à nouveau au four, thermostat 200° pendant 25 minutes. Laisser refroidir et servir frais avec des fraises comme ici ou de la glace à la vanille.

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 14 mai 2018

CLASSIQUE et CITADINE

DSC02595

J'ai bien failli renoncer à publier un billet pour vous parler de cette robe ultra classique et citadine. J'ai tellement déformé le patron initial pour le faire coller à ma morpho (Cristina sors de là... ) que le résultat est plat et quelque peu décevant. Une première séance photo, en ville, a achevé de me convaincre qu'il me fallait retourner dans le commerce pour me vêtir quand, rentrant de chez le coiffeur, j'ai donné une seconde chance à cette robe Knipmode, modèle 05/2014 et tissu Buttinette.

DSC02692

DSC02690

Un peu mieux dans mes baskets (non, chaussures roses à plateforme que j'adore), sur ma terrasse, c'est tout de suite mieux. Je suis moins raide que sur le premier shooting. N'empêche, je ne me sens pas vraiment moi dans cette robe. Je la mettrai pour un shopping en ville ou un déjeuner dominical chez Madame ma Mère... Allez, à la robe suivante, en maille bleue marine, beaucoup plus casual et tendance pour peu que je lui trouve un petit écusson ancre marine !

DSC02710

Et beaucoup moins classique, révisant mes classiques sur les coffrets télécom de la ville de Versailles, hier. J'ai regretté n'avoir pas ressorti le manteau. Je fêtais mon anniversaire entourée de mes filles, gendres et petits fils alors, évidemment, j'ai voulu jouer les jeun's avec ce bomber acheté 10€ chez Kiabi mais je me suis pelée car il faisait 11° à 11 heures sur le marché Notre Dame ! C'était le look du dimanche.

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 13 mai 2018

LE TEMPS des PIVOINES - PUZZLE #7#

couleurs du marché 5

Le temps des pivoines, sur le marché Notre Dame, dimanche dernier. Elles embaumaient l'air matinal de leur parfum capiteux et sucré à la fois. La météo était estivale. Un organiste de Barbarie animait la place ensoleillée. Aux étals, la rhubarbe et les fraises tenaient le haut du pavé. C'est de saison. La pâtisserie dominicale avec la tarte aux fraises et le Saint Honoré, deux grands classiques. J'aime ce marché parce qu'il a le parfum de mon enfance. Le souvenir de ma grand-mère et de sa frangine quand, par bonheur, elles se croisaient. Une, y allait de bonne heure. L'autre quand les marchands remballaient. La grande Fernande n'est plus mais, c'est toujours une crèmerie. Ma grand-mère et la grande Fernande n'étaient pas d'accord. Mon aïeule, dans un vent de modernité, ne lui achètait plus ses yaourts. Elle allait au Prisunic ! Alors, elles s'engueulaient ! Il reste Marguerite et ses poulets. Je l'ai toujours connue là, à sa caisse, avec son sourire bienveillant. Ceci pour vous dire à quel point, j'aime ce marché. 

vendredi 11 mai 2018

ESPRIT JARDIN (édition 2018)

DSC02618

Avant de partir, je m'étais fait la leçon. Je m'étais dit "attention, profite". Je connais la chanson. Esprit Jardin à Versailles fêtait, le weekend dernier, son dixième anniversaire. J'y passe tous les ans. Je sais comment mes billets débutent et sur quelle note, ils se terminent. Sauf que cette année, jubilé oblige, la ville avait mis le paquet. Je n'ai pas tout vu. Au Potager du Roi, j'ai été saisie d'un vertige, d'un gros coup de mou. J'ai rangé l'APN dans mon sac pour profiter de l'instant et devenir contemplative. Alors, on débute par la mise en scène du thème de l'année sur le parvis de la Cathédrale Saint Louis.

DSC02614

EJ1

DSC02627

EJ2

DSC02634

Ordinairement, ce festival des plantes a lieu fin mars ou début avril. La lumière s'en ressent sur les végétaux. Début mai et une météo quasi estivale ne m'ont pas facilité la tâche pour prendre des photos. De plus, pour soulager mes vertèbres, je n'avais pris qu'un petit compact. Mes clichés sont sous ou sur exposés. Dommage car Truffaut Parly 2 avait un stand superbe avec pour thème les digitales. Vu un arbuste Cornus Cosmos Vénus qui serait parfait pour ma terrasse. Je vais tenter de le trouver chez Truffaut mais à Herblay. Et puis, le petit cadeau, la cerise sur le gâteau d'anniversaire, l'ouverture au public du jardin du presbytère de la cathédrale. Peu de photos car j'avais déjà lâché l'affaire mais...

Un concert de cloches en la Cathédrale Saint Louis

A vrai dire, j'ai fait cette vidéo pour la partager avec mes parents puisque l'an prochain, cela fera 60 ans qu'ils se sont mariés, là juste derrière ces vitraux. Un moment de grâce tombé des cieux. Oui, je sais, on va me dire dans la fenêtre des commentaires que "c'est très versailles" mais dans un monde qui pète les plombs et perd tout repère, c'est rassurant et apaisant..

DSC02681

Refermer la grille sur ce très beau dimanche et ce jardin secret, derrière sa cathédrale. Offrir cette glycine pour son bouquet du vendredi à Nelly avant de vous souhaiter un très bon weekend. Je reprends le chemin du blog, à mon rythme, doucement et sans pression. A bientôt.