Martin des senteurs

J'ai bien cru qu'il ne fleurirait pas cette année tant il a souffert des gelées de février. Petit, chétif, il fait des efforts pour me combler de ces quelques roses, petites mais à la couleur et au parfum irrésistibles. Je m'ennivre pendant les quelques heures que durent ces boutons de roses. Son pot commence à être petit et il aspire à la pleine terre. Patience, si tout va bien, l'an prochain, il vivra sa vie dans de meilleures conditions. Ceci pour offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi [290] et vous souhaiter bon weekend.