DSC03833

Où, je me suis rendue compte que de mon passage éclair sur l'Ile d'Oléron, je n'avais rien photographié ou presque. Il faut croire que ce séjour en Poitou-Charentes ne m'a pas vraiment inspiré. Il faisait beau, la lumière sur l'ile et sur la mer était limpide, je me suis contentée de contempler ce lieu inconnu pour moi, à la limite de l'indifférence, comme si je n'étais pas concernée par cette visite. Ca m'interpelle...

DSC03826

DSC03827

DSC03829

DSC03831

Nous nous sommes promenés dans cette citadelle construite par Vauban, le nez levé vers le vent venu, léger, depuis la mer. J'ai fait des photos sans voir ce que je faisais et ce n'est que rentrée, à la maison, sur mon ordinateur, que j'ai vu Fort Boyard sur la ligne d'horizon. C'est là, aussi, que j'ai reçu le sms m'informant que mes nouvelles lunettes étaient prêtes, à ma disposition. Ca m'a arrangeait pour avancer au vendredi au lieu du samedi notre départ pour aller, au plus vite, les récupérer.

DSC03819

DSC03818

DSC03834

L'Ile d'Oléron est beaucoup plus vaste que celle de Ré. Le pont franchi parce que le soleil s'était levé et que c'est gratuit, nous nous sommes arrêtés au Château d'Oléron. Qaund j'ai vu dans mon flou ces cabanes colorées, j'ai naïvement cru que c'était authentique. Ce ne sont, hélas, que des pièges à touristes. J'ai trouvé amusant ces coquilles d'huîtres, suspendues aux ponts comme à Paris, nous avons les cadenas. La vertu de ces coquilles est d'être plus légères et écologiques. Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment eu du mal avec ces vacances. J'ignore pourquoi. Aux suivantes !