DSC03160

Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre 14/18, Versailles riche de son passé militaire ouvrait, en partenariat avec la Grande Muette ses casernes pour cette 35ème édition des Journées du Patrimoine. J'avoue être partie, un peu, beaucoup, la fleur au fusil et, au moment de rédiger ce billet, je m'aperçois que je n'ai pas vu le plus spectaculaire. Tant pis. L'essentiel étant d'avoir participé. Un peu avant midi car nous avions décidé de pique-niquer au Balbi, nous nous sommes arrêtés à l'ancienne Caserne de Croÿ située rue Royale. Un simple portail la signale mais ce dimanche, un blindé et des soldats en uniforme d'une autre époque racolaient à son entrée.

DSC03161

DSC03164

DSC03169

DSC03177

DSC03171

DSC03172

DSC03175

 

DSC03154

Le lieu repris par la ville à l'Armée a l'habitude des mises en scène puisqu'on y joue des spectacles lors du Festival Mois Molière. Cette fois-ci, il était le théâtre de camps militaires. L'un de la seconde guerre, l'autre de celle de 14/18. La reconstitution était fidèle avec tous les objets du quotidien usuels du soldat sous les drapeaux. Ne me demandez pas de quel régiment faisait partie, ce sympathique bidasse qui a pris la pose pour une dame et moi-même. Les (trop) rares enfants présents étaient tous très intéressés et stupéfaits de découvrir cette vie de camp avec même des rats en jouet déposés près des campements. Cette expo de notre patrimoine guerrier et militaire était ludique et infiniment interessante. Je n'ai pas regetté mon choix de m'être éloignée de la foule.