MG17

Premier octobre. Voici venu le temps de la retraite. Non, nous ne partons pas en Bretagne. J'ai juste trouvé cette illustration amusante. Ceux qui connaissent Jules dans la vraie vie verront, peut-être, une vague ressemblance dans la moustache. Sinon, ce temps de la retraite ne commence pas vraiment à fond la caisse. Monsieur, pour son dernier jour de boulot, s'est offert une entorse sévère à la cheville. Médecin, radio, attelle et béquilles, la totale. Il va clopiner quelques temps. Ainsi, j'ai davantage l'impression qu'il est en simple arrêt maladie. Une période de transition car il va falloir que je m'habitue à sa présence en continu, que je fixe de nouveaux repères à mes journées, que je m'organise différemment. Pour deux jours, nous avons Petit Filou à la maison. Ca va nous occuper sainement. Ensuite, nous reprendrons notre prospection immobilière. Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un beau mois d'octobre. Le notre début mitigé.