1er avril 2019

Cette belle rascasse briquée au Miror, je l'ai pêchée, l'année dernière, à la devanture d'un restaurant chic à Versailles. J'avais cette idée en tête. La publier, un an après pour voir où nous en serions car, à l'époque, la santé des Jules n'était pas flambante. C'était un défi, une façon d'aller de l'avant. Jules, depuis, a pris sa retraite, il va mieux même s'il garde des séquelles. Autre année, autres tracas tels ceux de notre déménagement et toutes les questions existentielles qui vont avec. Mars n'a pas été facile sur le front de nos recherches immobilières. Il n'a pas été avare en mauvaises surprises. Voici le mois d'avril moins guerrier et plus sympathique. J'en attends beaucoup. Bienvenue à lui et bonne semaine à vous.