bire et champagne

Aux dernières nouvelles, nous devions lever l’ancre vers la Bretagne. Migration retardée par le déménageur et désaccord avec notre future propriétaire ont fait que, dimanche, nous avons jeté l’éponge. Heureusement, notre proprio actuelle n’est guère pressée de nous voir partir. Et puis, si je suis honnête, partir vivre dans les Côtes d’Armor m’angoissait terriblement. En ce début de semaine, une fois la colère retombée et les arrhes de ce déménageur quimpérois de très mauvaise foi encaissés, je n’ai vu à cette situation que du positif. Je gage quand dans six mois, une fois l’automne revenu, malade à crever sur mon bout de rocher, j’aurai tout fait pour revenir non pas à Paris mais en Brie. Depuis que nous avions projeté de mettre les voiles vers la Bretagne pour apaiser mes angoisses, je songeais à cette maison-ci, toujous à vendre. C’était très con mais ça me faisait du bien. Cette maison est lestée de très gros travaux, de pas mal de défauts mais son charme est à tomber et rassurant. Du coup, nous recherchons dans l’urgence absolue une maison ou un appartement à louer entre Brie et Champagne avant d’acheter pourquoi pas cette maison et prendre le temps de la rénover… Et qu’on ne me parle plus de Bretagne avant très, très longtemps !