IMG_1615

Ca se passait, samedi dernier, sur l'île du Parc des Capucins. Le site était bien choisi puisque Madame de Lafayette s'est inspirée des ruines du château pour écrire la Princesse de Clèves. Piétons puisque riverains, nous sommes arrivés par une sente que nous ne connaissions pas ou comment découvrir et redécouvrir une ville que, pourtant, nous fréquentons depuis longtemps.

IMG_1618

IMG_1619

salon du livre coulommiers

Que dire ? Que Jules en mal de lecture s'est laissé embobiné par une auteure qui a su se vendre avec pour preuve de son talent, un article élogieux du journal local, le Pays Briard. J'ai toussé mais je lui ai payé son livre pour la fête des pères. J'ai depuis 1989 des comptes à régler avec ce canard. Je suis rancunière. Le roman de la dame dont je tairai le nom par courtoisie est un roman de gare au style très scolaire. Le tiers de ce "polar" est consacré au questionnement de l'héroïne sur son refus d'acheter un billet de train sur internet et le contenu de son bagage. Sans commentaire. 

thumbnail_IMG_1630

thumbnail_IMG_1629

J'ai donc davantage profité du cadre et de cette nature merveilleuse que des écrivains présents dans l'attente d'une séance autographe. Au moment de sortir, nous nous sommes heurtés à l'arrivée somme toute discrète de Monsieur le Ministre de la Culture, député maire de Coulommiers, Franck Riester visiblement plus à l'aise à bisouiller ses anciens administrés que sous les ors du pouvoir. N'empêche, je regrette Guy Drut, son prédecesseur, pour son sourire et sa belle prestance. A quoi tient le succès en politique parfois... Tout était prêt pour le discours et les petits fours. Nous avons préféré continuer notre balade en ville.