mercredi 31 juillet 2019

Petit Poucet a 6 ans

L6

Photo découpée de son contexte car de l'autre côté du ballon, il y a Petit Filou. Si j'ai l'autorisation de mettre à l'écran l'aîné de mes petits fils, interdiction formelle de mettre en ligne le second. Petit Poucet a six ans. Ici, au parc Balbi à Versailles, il s'amuse comme un fou avec son petit cousin. Sous sa casquette et derrière ses lunettes, je ne mets pas trop en danger son identité numérique car je n'aime pas trop exposer les petits et sur ce, ma cadette a raison. Petit Poucet a six ans mais nous ne lui souhaiterons pas son anniversaire en direct puisqu'il fait du camping avec mamie Pépin dans le Cantal. En revanche, il viendra passer trois jours à la maison au 15 août et je m'en réjouis. S'il fait beau, nous avons en tête pas mal de distractions. En attendant, je lui souhaite un très joyeux anniversaire. Qu'il profite bien de ses vacances au grand air car en septembre, il fait son entrée à l'école primaire. Oui, déjà...

Posté par Armelle-L à 07:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,


dimanche 28 juillet 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #26#

IMG_1980

Rubrique hebdomadaire publiée en avance car je vais être occupée en tant que cantinière sur un chantier de ma fille en ce début de semaine. Du reste, ça me plait bien. Sinon retour sur une semaine caniculaire plutôt bien vécue grâce au concours de dame Nature. Quand j'entends tous ces gourous du climat proner les espaces végétalisés en ville pour apporter un peu de fraîcheur, je hurle de rire. Il suffit de traverser un sous-bois pour voir baisser de 2° la température au tableau de bord d'une voiture. Pour illustrer ce soleil, des tournesols dans un champ du côté de Provins, crânement tournée vers un halo de chaleur dès le petit matin.

pdt26

Le marché de ma ville toujours aussi nul que je fréquente malgré tout pour limiter mes déplacements et mes émissions de gaz à effet de serre. Une glace rose et fraise à Provins où je me suis jurée de retourner pour le salon de thé chic à côté de ce glacier sur la carte duquel, j'ai vu une troupe du troubadour qui doit être à tomber. Il faudra juste que nous soyons mieux habillés pour accéder à cette magnifique terrasse. Je suis entièrement pour ces arrêtés qui imposent au moins le tee-shirt en ville. Notre société est de plus en plus débraillée et pas qu'à la plage, hélas. Mes pétunias sont en pleine forme dans leur jardinière et un concert jazz à l'ombre des grands arbres des Capucins, dimanche dernier. C'était vraiment sympathique.

IMG_1976

Le vert fait de la résistance au Parc des Capucins dont les pelouses commencent, malgré tout, à blondir. Je gage qu'avec les pluies d'hier, elles ont du reprendre du poil de la bête. Le soir, nous allons prendre le frais et écoutons les bavardages des anciens. C'est ainsi que j'ai glané une info au sujet d'un lieu atypique que je compte bien tester dès qu'il fera moins chaud. Google a confirmé les dires. Affaire à suivre. Bon dimanche et bon début de semaine.

Posté par Armelle-L à 08:24 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 27 juillet 2019

Terrine chair de crabe et petits pois

DSC05355

Hier, sur Instagram, vous m'avez demandé la recette. A vrai dire c'est une déclinaison de ma recette de terrine au thon d'il y a trois ans. En été, j'aime la refaire même si elle nécessite l'usage du four. Pour le diner, froide avec une petite mayo légère ou bien pour un pique-nique chic et gourmand. A vrai dire, je me méfie de l'effet des grosses chaleurs sur mon réfrigérateur et j'ai fait du déstockage d'où cette variante avec la chair de crabe-surimi.

  • 3 oeufs
  • 20 cl de crème liquide
  • 75 grammes de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 sachet de chair de crabe type Coraya
  • 1 poignée de petits pois surgelés
  • ciboulette et persil frais ou surgelé
  • sel, poivre, piment de cayenne ou Espelette

Faire cuire à l'anglaise les petits pois. Les égoutter, les réserver. Battre les oeufs avec la crème avant d'ajouter farine, levure, sel, poivre et piment. Ciseler la ciboulette. Incorporer la chair de crabe, les petits pois et les fines herbes. Faire chauffer le four thermostat 180° et mettre au bain marie pour une durée de 40 à 45 minutes. Servir froid.

Terrine thon et petits pois - La Stylettante

Dans la rubrique cuisine du placard, voici cette terrine Je déteste toujours manger la même chose. Que faire avec deux boites de thon au naturel, des oeufs et de la crème ? J'ai eu envie d'essayer cette recette de terrine. Attention, à ne pas tenter si vous êtes pressés car la cuisson est un peu longue.

http://www.stylettante.net

Posté par Armelle-L à 06:08 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 26 juillet 2019

Une virée à Provins

DSC04091

Vendredi, il nous fallait fuir notre appartement privé d'eau pour la journée. Nous avons choisi la direction de Provins à une petite demie heure de chez nous. Provins, cité médiévale remarquable classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Provins et ses remparts, sa tour César, sa collégiale Saint Quiriace et ses roses. Roses dont on dit que ça serait Thibault de Champagne qui les aurait rapportées des croisades en 1240. Provins, ce matin là, sous la grisaille mais non moins belle et toujours aussi hiératique.

DSC04081

DSC04096

DSC04098

DSC04105

DSC04106

DSC04107

Je ne souhaite pas faire de cette virée, une note académique. Provins étant une cité médiévale, vous imaginez bien que son histoire est riche. Simplement vous balader depuis la Collégiale Saint Quiriace qui se tient là depuis le XIIème siècle et où Jeanne d'Arc a entendu une messe à la Grange aux Dimes le long de rues bordées de maisons à colombages, sans oublier les roses Gallica ou trémières en cette saison. Rose rose que j'offre à Nelly pour son bouquet du vendredi. Dommage, il manque le parfum. 

DSC04110

DSC04112

DSC04117

La Porte Saint Jean est la plus fréquentée des portes sur les remparts de la ville haute. J'ai noté, cependant, pour avoir vu cette porte fraîchement restaurée qu'elle commence à grisailler. Ces remparts sont un chantier permanent. On y accède pourtant gratuitement. On peut s'y promener sur plusieurs tronçons. Les enfants adorent y jouer aux preux chevaliers. Attention parents, les marches sont hautes... 

DSC04125

DSC04128

DSC04130

DSC04133

Qui dit ville haute sous entend ville basse où nous sommes descendus au Monop. Oui, je sais, c'est terre à terre dans un tel décor. Pointer du doigt le touriste lambda qui se cantonne autour de la place du Châtel et ne peut découvrir, en bas, l'église Saint Ayoul sublime et romaine d'un siècle plus âgée que Saint Quiriace, en haut. Flâner le long des rues commerçantes et fleuries où on trouve le marché couvert avec son mur de crépi rose. Remonter tout là haut en empruntant la sente du Porc Epic et découvrir de l'autre côté de la ville, le Couvent des Cordelières fondé en 1248 par Thibault de Champagne. Il abrite de nos jours, les archives de la Direction du Patrimoine.

DSC04134

DSC04145

DSC04147

DSC04163

J'ai passé sous silence bien d'autres lieux à découvrir tels les souterrains, l'endroit le plus mystérieux de Provins, sa magnifique roseraie ainsi que la porte de Jouy où nous avons l'habitude d'aller pique-niquer sous les tilleuls nous rappelant sans cesse ce jour d'hiver où nous nous sommes laissés piéger par la neige. Nous avions tenté de rallier par là la grande route. La cité était si belle sous son épais manteau blanc, silencieuse sous un ciel de plomb que nous avons oublié tout le reste, les congères et les voitures dans le fossé. Ce vendredi, quand nous sommes partis, le ciel était bleu et le mercure à la hausse !

mercredi 24 juillet 2019

Les terres brûlées

DSC05344

Hier, nous étions à Aix en Othe, petite bourgade champenoise à mi-chemin entre Troyes à l'est et Sens à l'ouest. Aix en Othe et sa halle de type Baltard qui abrite un très beau marché deux fois par semaine. Dix heures du matin, il faisait déjà 27° au tableau de bord. Cependant l'air était respirable.

IMG_1981

DSC05345

IMG_1984

Aix en Othe où nous nous sommes assis à la terrasse d'un des deux bistrots sur la place du bourg pour prendre un café et des forces car la journée s'annonçait rude à tout point de vue. On a critiqué sur Instagram ma gourmandise à cause de ce chausson aux pommes à tomber par terre. A ma décharge, le boulanger local est lauréat du meilleur feuilleté de la région. Les chevaux dans ce haras à l'entrée de la ville n'ont plus qu'un paillasson archi-sec à la place d'une prairie pour brouter sous un soleil de plomb.

DSC05347

DSC05349

DSC05350

DSC05351

DSC05352

Au-delà d'Aix en Othe, le paysage change, l'influence de la Bourgogne proche se dessine sur ces reliefs encore champenois. De ces terres brûlées monte une poussière soulevée par le travail de forçat des moissonneuses qui tournent à plein régime. Sur la ligne d'horizon, nous avons aperçu des incendies. Dans ce village, derrière le clocher de l'église, nous avons visité une très belle maison avec des grappes de raisin sous l'auvent où une grande table était dressée pour les réunions de famille. Ca se situe dans l'agglomération troyenne desservie par une bretelle de l'A5. Nous voulions la voir. Si la maison est coquette, les deux chambres annoncées sur l'annonce n'y sont pas. Il faudra finir les travaux entamés sous les combles, rapidement, pour recevoir les enfants. Next. En attendant le canicule signe et persiste. La nature a soif d'eau.


lundi 22 juillet 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #25#

DSC05318

Lundi, pour ne pas céder à la pulsion d'envoyer ma lettre de congé à mon bailleur, je suis allée me balader. J'ai poussé jusque la piscine pour voir horaires et tarifs, leur site étant en maintenance. Au retour, en regardant de loin l'église, je me suis jurée de ne jamais y entrer. Elle ne m'inspire pas comme nombre d'édifices religieux qui ont remplacé l'original et c'est le cas de celle-ci.

1pdt25

Et toujours tout ce vert alors que le bleu est de rigueur sur le blog des copines. Ce vert que la canicule n'a pas même réussi à blondir à défaut de roussir un peu. Ca me fait songer à cette chanson de Francis Cabrel, octobre tiendra sa revanche et je l'attends avec impatience. En attendant, se régaler des pêches cueillies sur leur arbre à Lumigny et preparer des pêches melba, un peu rustiques faute de poche à douille. Pas de confiture de groseille, non plus. Cela aurait été sacrilège tant le fruit est goûteux.

DSC05317

La piscine, elle, est plutôt sympathique et peu fréquentée malgré les vacances scolaires ce qui nous autorise quelques brasses l'après-midi. Je pense que les gens d'ici ne sont pas trop portés sur les sports aquatiques ou bien que certaines familles peinent à payer le ticket d'entrée, même à tarif réduit, pour une fratrie. Bonne semaine à vous. Elle s'annonce chaude et bouillante.

Posté par Armelle-L à 07:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 20 juillet 2019

Le cake méditerranéen de Laurent Mariotte

DSC04080

Laurent Mariotte est mon gourou en matière de cuisine. Cuisine sage, cuisine saine, cuisine traditionnelle saupoudrée d'un soupçon de fantaisie, recettes simples à réaliser telle celle-ci pour ce cake méditerranéen. Je trouve ce cake nettement plus moelleux et goûteux que le traditionnel cake jambon et olives. Le thon et le parmesan y sont pour beaucoup. En ce nouvel épisode de canicule si vous avez le courage de faire fonctionner votre four, froid avec un peu de mayo ou un coulis de tomates, c'est vraiment délicieux.

  • 150 grammes de farine
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 10 cl de lait
  • 10 cl d'huile d'olive
  • 1 boite de thon
  • 1/2 poivron
  • des olives noires
  • du parmesan en copeaux
  • de la ciboulette

Mélanger les oeufs, le lait, la farine et la levure. Bien amalgamer. Ajouter l'huile d'olive. Découper de petits morceaux de poivron et couper les olives en rondelles. Ajouter le thon avant d'incorporer le parmesan et la ciboulette ciselée. Faire chauffer le four thermostat 180° Mettre au four pour 15 minutes puis baisser à 160° et poursuivre la cuisson 30 minutes. Ainsi le cake est moelleux. Ce n'est pas difficile à faire, c'est bon pour la santé et ce n'est pas coûteux. Que demander de mieux ? Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 14:03 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 18 juillet 2019

Paris en vrac - Les Buttes Chaumont

DSC05337

Les Buttes Chaumont dans le 19ème arrondissement, havre et poumon vert pour les parisiens. Nous y étions, hier non pour la balade mais pour une transaction immobilière. Nous nous sommes enfin décidés à mettre en vente le studio dont nous sommes propriétaires dans le quartier, nos enfants l'ayant déserté depuis belle lurette. J'ai du mal à me résigner à l'idée de perdre ce statut de presque parisienne généré par ces quelques m². Il nous faut cependant passer à autre chose et ce n'est pas gagné...

DSC05336

DSC05334

DSC05335

DSC05338

Entre deux agences immobilières, nous nous sommes posés à l'ombre des grands arbres en regardant passer les joggeurs dégoulinants de sueur. Le ciel avait une couleur bizarre, gris comme l'acier et l'air était chargé de particules irritantes à souhait. Je me suis demandée si courir dans ces conditions était réellement un atout forme et santé. A l'approche de 14 heures, ils se sont éparpillés comme une volée de moineaux pour aller renfiler leur costard. Peu à peu, ce sont les vieilles dames et les mamans avec de petits enfants qui les ont remplacés dans les allées. Pour nous, il était l'heure de rentrer. Je n'étais pas fâchée de retrouver Coulommiers sous un ciel d'un vrai bleu...

Posté par Armelle-L à 06:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 16 juillet 2019

Pour un blog plus vert

blog ecolo responsable

Cela fait un moment que je chercher à rédiger ce billet. Il aura fallu attendre le vide sidéral de mon inspiration pour me coller à cette rédaction. Vous imaginez peut-être, à tort, que planqué derrière votre écran, votre activité n'a aucun impact environnemental. Faux. Vous êtes-vous posés la question de savoir quelle était l'empreinte carbone de vos écrits sur la toile. Elle est loin d'être négligeable. D'après un test fait sur un site spécialisé, le mien représente l'équivalent d'un gros paquet de chips bien grasses, celui que vous emportez en pique-nique. Pourtant, consciente de cette pollution, je prends quelques précautions comme celle d'avoir un fond neutre et de diminuer en pixels les photos publiées. En nombre aussi, puisque je limite chaque billet à une douzaine de photos maximum parfois regroupées en mosaïque pour peser moins lourd sur notre environnement. Savoir que des serveurs data tournent à plein régime pour stocker nos données et qu'ils ont la digestion mal aisée. Je m'en suis rendue compte, en février, quand Canalblog a remonté à la surface, à ma demande, certains de mes vieux écrits. Tout y était même les brouillons mal ficelés et jamais publiés. J'étais stupéfaite. D'où l'intérêt de faire très attention à ses propos et ne jamais s'emballer. Prenons soin de notre planète car elle est de plus en plus agressée. Au mieux, elle va nous en faire baver. Au pire... Ne pas songer au pire et chacun à notre façon, contribuer à moins la polluer. Pour ma part, j'ai décidé à compter de ce jour de limiter mes publications à trois ou quatre par semaine surtout pour ne rien raconter. Sur Instagram, aussi, j'ai freiné ma frénésie. A vous de jouer !

Posté par Armelle-L à 06:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 15 juillet 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #24#

IMG_1868

J'ai du mal avec mon blog. Je suis en mal d'inspiration. C'est Mansart sur la place Alexandre 1er de Serbie qui m'a poussé à publier. C'est lui qui a inauguré, il y a un peu plus d'un an, le premier billet de cette série. C'était un joli dimanche où nous nous sommes retrouvés en famille pour pique-niquer. Petit Filou est rentré chez lui et j'ai repris, mollement, mon train-train.

1pdt24

J'ai dit à Jules vouloir espacer nos sorties aux Capucins. Voir tous les jours, les mêmes petits vieux assis sur le même banc à radoter devient flippant. J'ai dit à Jules ne pas vouloir finir ainsi. Ca l'arrange, il peut ainsi regarder le Tour de France. Plutôt que le parc, je sors faire du shopping et j'ai trouvé cette chemise imprimé foulard à prix rikiki. Sinon, j'ai déniché sur le Bon Coin cette commode Ikea à 30€. Elle est  impeccable pourtant je peine et je freine à défaire le reste de mes cartons. Nous n'avons toujours pris aucune décision au sujet d'un éventuel nouveau déménagement. Affaire à suivre.

IMG_1873

Le Parc Balbi à Versailles où nous nous sommes tous retrouvés pour un pique-nique familial. Cet écrin de verdure se dissimule derrière les murailles du Potager du Roi. C'est le pré carré des familles versaillaises. On n'y croise que très peu de touristes. Il n'est pas facile à débusquer. Petit Poucet et Petit Filou se sont bien éclatés à jouer et se cacher dans les taillis avec d'autres enfants. Nous avons passé un très beau dimanche.