mercredi 23 octobre 2019

Un far aux pruneaux et au rhum, surtout...

J'ai déjà donné la recette du far aux pruneaux dans ce blog, deux fois, je crois. Je récidive faute d'avoir beaucoup de choses à raconter. Voici le far aux pruneaux que je parfume, habituellement, à la vanille. Sauf que ce samedi matin, il faisait gris et moche. Un vrai temps de Toussaint avant l'heure. J'ai détesté aller chercher du pain en voiture à cause des ornières et de la boue en chemin. La prochaine fois, j'irai jusque l'autre village car c'est la ferme à l'entrée de mon patelin qui embourbe la route. De l'autre côté, c'est davantage résidentiel. Bref, un far aux pruneaux pour chasser le spleen de cette sordide journée d'automne.

DSC04647

Même si rhum, il y a, la recette reste la même, celle des Carnets de Julie sur France 3. Le rhum est juste ajouté dans la pâte avant que celle-ci soit versée dans le moule. A servir comme dans un bistrot sur le port de Cancale que j'adore, avec un filet de caramel beurre-salé, c'est une tuerie. Le far comme tant d'autres recettes ménagères reste une valeur sure au hit parade des desserts.

MON FAR aux PRUNEAUX - La Stylettante

On dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés. C'est vrai, aussi, en matière de far breton. Celui de ma mère déchire, celui de la tante de Monsieur était une tuerie. Les deux m'ont donné leur recette. Pas les mêmes car en Bretagne, il y ceux du Nord et ceux du Sud.