2019-12-18_11

Souvenez-vous. J'avais évoqué l'absence de santons féminins dans ma crèche exception faite de Marie. La parité est loin d'être atteinte entre bonhommes et bonnes femmes mais une belle arlésienne vêtue de rose est venue étoffer les rangs. Ce gros curé bedonnant, aussi. Un caprice de Jules. Nous les avons trouvés chez un santonnier d'Aubagne qui, chaque année, tient un stand dans le centre commercial de Parly 2. L'an prochain, j'achèterai de nouveaux sujets féminins et Jules est prié plancher pour fabriquer en place de ce papier-grotte, une étable en bois digne de ce nom pour recevoir le Petit Jésus. Comme le Père Noël, lui aussi, a un an pour plancher au propre comme au figuré. Oui, il est né le Divin Enfant et j'attends mes invités. Beau Noël à tous.