PhotoCollage_1584626821935

Où je vivais auparavant, il n'y avait rien à faire, rien a voir. Autour c'était les corbeaux qui croassent et la Beauce. Hormis pour les courses alimentaires au Markett a cinq kilomètres de ce que je qualifiais de tombeau, nous vivions déjà en vase clos. Cinq longs mois a regarder tomber la pluie et écouter hurler le vent avec des coupures électricité et internet quasi hebdomadaires les derniers temps. C'est pour cette raison que nous avons déménagé. Alors ce confinement au bord de l'eau, en périmètre de notre nouvelle maison, nous le supportons plutôt bien pour l'instant. Pour le moment, c'est côte aménagements intérieurs que ça pêche. La maison est atypique et faute de pouvoir faire appel à autrui, nous n'avons pas réussi à monter certains meubles a l'étage. Magasins de bricolage, d'ameublement et décoration sont fermés alors le soir venu, j'ai des coups de blues. Bref, ce confinement je le vis a la fois bien et mal... En attendant des jours meilleurs voici une carte postale de notre promenade autorisée quotidienne.