microbe & gasoil

Merci à Canal Plus d'avoir, quinze jours durant, décrypté ses programmes. J'ai fait des réserves puisque les autres chaines, celles qui leur cherchent des poux et protestent contre cette initiative, ne diffusent que des navets périmés depuis belle lurette. J'ai particulièrement apprécié ce film et son cadre de tournage. Cette histoire d'ados, un peu a la marge, débute dans ma bonne ville de Versailles. Adoré voir ces gamins sortir depités d'une administration où ils n'ont pas réussi a faire homologuer leur drôle de maison a roulettes. Ma mère a bossé en ces lieux plusieurs décennies durant. Et puis, la rue de Provence, le square Jean Houdon. Je ne sais pas ce que j'ai le plus aimé, deviner les lieux de tournage a partir d'un détail ou l'histoire touchante de ces deux gosses qui fuguent et taillent la zone pour donner des ailes a leurs rêves. Les deux. On se contente de peu depuis quelques semaines.