samedi 2 mai 2020

¤ Dérapages ¤

Décidément, côté séries, Arte fait fort, très fort. On ne présente plus Eric Cantona footballeur reconverti acteur talentueux et dans ce rôle de chômeur en plein dérapages, il excelle dans son art bien loin du ballon rond. Il est déjà très bon dans le Voyageur, là il dérape et c'est le titre de cette série haletante en six épisodes. Cantona, la boule à zéro avec des rouflaquettes, bon narrateur qui raconte l'histoire de son personnage, paumé, pas tant que ça quand il comprend que bien malin qui croyait prendre. Rien ne laisse... [Lire la suite]