IMG_20200510_072503

Ironie du ciel, le déconfinement est arrivé avec le retour des pluies et du froid. En un mot, les Saints de Glace. Calendrier habile. Ces pluies torrentielles ont de quoi doucher les ardeurs. C'est bien ainsi. Continuer à faire attention est impératif. C'est drôle, il fait moche, il fait frisquet mais je me sens guillerette et cela n'a rien à voir avec la levée de certains de nos interdits. En regardant le Grand Morin charrier la boue après les orages et dans la brume, je me sens libérée d'un poids. Libérée d'avoir enfin terminé le déménagement de ma maison en Eure et Loir deux mois pile poil après mon emménagement à Coulommiers. C'est l'esprit serein que je vais pouvoir reprendre mes activités couture.

brouillard

IMG_20200510_072753

Si j'en crois ce que je lis ça et là sur les réseaux sociaux, nous sommes vernis car la Ville de Coulommiers et le département de Seine et Marne nous ont déposé des masques homologués, lavables dix fois dans les boites aux lettres. Dans la lettre du maire, nous sommes informés que d'autres suivront sans démarche, à la fin du mois. Nous nous en servirons pour les sorties dites "sensibles" comme la visite médicale annuelle de Jules à l'hôpital. Pour aller et venir au quotidien, j'ai confectionné toute une série de masques alternatifs. Les fleurs sur ce billet sont là pour meubler toutes ces considérations plus ou moins domestiques. Sinon avancer dans le brouillard à l'image de cette allée du Parc des Capucins photographiée au travers ses grilles encore fermées, dimanche matin. Restez prudents car nous ne sommes à l'abri de rien.