DSC06127

Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux. Mardi, j'ai échappé à la règle. Je ne me suis pas précipitée pour boire un café en terrasse. Il faisait chaud et je ne suis sortie qu'au parc, tard dans l'après-midi. J'ai regretté le confinement car la nuit a été bruyante. Ce bourdonnement d'insectes nuisibles réduits au silence plus de deux mois durant me fait réaliser à quel point les soirées d'été, s'il fait beau, vont peut-être me faire regretter ma maison en rase campagne. Jamais contente. Je sais...

QN3

IMG_20200602_163042

J'ai aimé m'asseoir sur ce banc comme l'an passé, à l'ombre des tilleuls pour réfléchir. Réfléchir à la suite à donner à notre quête immobilière. Nous sommes à un tournant et nous n'avons plus le droit, ni de tergiverser, ni de nous tromper. Ca ne sera pas la Champagne. J'ai eu cette certitude plantée devant ces vignes à la sortie de Sézanne. Le chemin est bordé de ronces et de fleurs, aussi, à l'image de ces églantines sur l'ancienne voie ferrée qui allait de Coulommiers à la Ferté Gaucher. Les semaines à venir vont être décisives. Ne rien précipiter et avancer le plus sereinement possible.