88401665-assortiment-de-vin-rouge-et-de-charcuterie-au-tableau

A l'heure où nous aurions du préparer un séjour à Lyon pour y fêter le premier anniversaire de nos jumeaux et profiter des planches de charcuterie préparées par mon fiston, nous voici confinés en ce jour de célébration du Beaujolais nouveau. Jules va acheter une bouteille symbolique au supermarché faute de caviste à Sézanne. Il se fera plaisir seul car je n'aime pas le vin rouge. En revanche, j'apprécie ce rendez-vous avec Bacchus tous les 3ème jeudi du mois de novembre car on se rapproche de l'Avent. Souvenir d'un autre jeudi 19 novembre, il y a longtemps où ce soir là, nous étions allés voir Alan Stivell au Bataclan. A la sortie, tous les bistrots affichaient complet. On fêtait allègrement ce joyeux évènement. Reverrons-nous jamais cette insouciance car, depuis, attentats et Covid ont raboté notre bonheur à partager ces bons moments. Ce jeudi, tous nos cafés et tous nos restaurants resteront rideau baissé pour cause de confinement et c'est à domicile, en comité restreint, que nous trinquerons. Décidément, ce cru 2020 est une sacrée piquette et je gage qu'il nous faudra du temps pour retrouver nos douces habitudes. En attendant, je lève mon verre pour faire le voeu de fêter le Beaujolais dignement et joyeusement dans un an quand les jumeaux auront deux ans...