IMG_20201219_130552[23443]

Une polonaise, une simple polonaise achetée par Jules pour me faire une surprise dans une boulangerie de Provins au retour du marché. Quelques jours auparavant, je me souvenais avec nostalgie du péché mignon de ma grand-mère, la polonaise. Elle en achetait chez Pelé, rue Carnot à Versailles. Un siècle, je crois, que je n'en avais pas mangé. Je me suis régalée. Meringue légère avec dessous un baba aux fruits confits tout en délicatesse. Ce dessert tombait à pic car la veille, lors de la finale d'Ojectif Top Chef, j'avais trouvé la pâtissière Jessica Prealpato tout juste correcte vis à vis d'un des deux finalistes. Le jeune homme était bien élevé. Heureusement pour elle car, arrogante, pleine de morgue, la  mine pincée, elle n'y est pas allée avec le dos de sa cuillère. Il faut dire que la "meilleure pâtissière au monde 2019" a trouvé du goût au dessert présenté par la jeune Charline qui devait connaitre son penchant les associations étranges. Imaginez pour terminer un menu gastronomique, un dessert avec des petits pois et de l'huile d'olive avec, je confesse quelques oreillons d'abricots rôtis au romarin. Espérons que la jeune fille élue aura les nerfs et les épaules en plus de son talent de cuisinière pour affronter les épreuves de Top Chef dans la brigade du chef Etchebest. J'en doute et, à mon sens, lui aussi... Mais cette décision était collégiale et, comme il l'a dit lui-même tout s'est joué sur ce fichu dessert aux légumes... Affaire à suivre.