IMG_20210207_114559[23761]

Façon. J'insiste sur "façon" car pas de côtes de cochon mais de simples côtes de porc, ni parures de porc haut de gamme, ni thé noir de Lapsang Souchong mais j'ai gardé et aimé l'idée de cette recette sélectionnée par Alain Ducasse. C'est une recette qui, en dépit de la simplicité de ses ingrédients demande un peu de temps et de travail. Pour un dimanche, ça vaut le coup. Pour la réaliser des lardons fumés du commerce et de la Trévise à la place des endives rouges car je n'en ai pas trouvé. J'ai aussi allégé en beurre car bonjour les dégâts.

Commencer par laver et couper en deux les endives. Saler et mettre quelques lardons avec un filet d'huile d'olive en leur centre avant de les enfermer dans une papillottes. Les mettre au four, environ 40 minutes, à 180°. Faire cuire les côtes de porc dans du beurre (beaucoup de beurre) et un peu d'huile. Bien les arroser avec le beurre. Réserver. Dans le beurre de la viande mettre un oignon et une échalote coupés en morceaux ainsi qu'une gousse d'ail dénervée, du thym et le reste des lardons. Arroser d'un verre de vin blanc sec. Quand il est évaporé, verser de l'eau à hauteur de garniture et laisser réduire. Poivrer mais éviter de saler à cause du lard. Dans une passette filtrer le jus obtenu. Dresser avec la viande, l'endive fondante et de la salade rouge. Mettre un peu de jus et servir le reste en saucière pour les gourmands. Bon appétit !