IMG_20210125_111204[23590]

On en avait dit grand bien dans la presse. Et parce que j'aime bien Jane Birkin, alors qu'on nous menaçait d'un troisième confinement, je l'ai acheté à la maison de la presse. Mais que c'est chiant à lire... Je ne dis pas ça méchamment mais ces extraits de journal intime sont un peu trop girly à mon goût même si celle qui a écrit est déjà mère de deux petites filles et enceinte au début de ce livre de son troisième enfant. On la suit dans le sillage de Jacques Doillon, presque "desesperate housewife" se trouvant prétexte à vivre, donner la vie à un enfant. C'est ainsi que ça débute. Jane reste soucieuse de son ex grand amour Serge auquel elle confie Charlotte comme on administre un calmant. Je n'ai pas lu le premier tome. Peut-être un jour pour voir si la vie de cette chanteuse somme toute attendrissante a été plus exictante aux côtés de ce trublion et talent disparu trop tôt de notre univers musical. En bref, à lire pour le côté touchant. Sinon, passer à un autre ouvrage absolument...