thumbnail_IMG_20200309_132006

Quand j'ai pris cette photo, tout début mars, l'année dernière, nul n'osait imaginer que quelques jours après nous serions confinés pour deux longs mois. J'emménageais alors à Coulommiers de justesse. Du reste, nous n'avons rendu les clés de notre ancienne maison que mi-mai. Le ciel était bleu, les arbres rosisaient du plaisir de voir arriver un printemps radieux après un automne et un hiver horriblement pluvieux. Aucun d'entre nous n'oubliera ce coup de tonnerre quand un soir à la télévision, le Président de la République nous a assignés tous à domicile exception faite des soignants et de ceux chargés de notre alimentation. Je me souviens la ruée dans les hypermarchés et la pénurie d'oeufs, de farine... de PQ. C'était grottesque puisque finalement, les filières se sont organisées et que nous avons repensé notre consommation. Voici mars qui revient et le virus est toujours là, mutant avec des variants. Les scientifiques ont travaillé sans relâche et nous voici pourvus de vaccins élaborés en un temps record. Qu'en est-il de leur efficacité sur le long terme ? Nous avançons un peu à tâtons dans un brouillard plus dense que ce que nous imaginons. Cependant, il nous faut vivre avec ce virus. Bon mois de mars à tous en espérant du beau temps car cela aide énormément.