pdt57

C'était le dernier jour de l'hiver, le jour où nous sommes allés faire une contre-visite de la maison qui nous plaisait tant. Pour rentrer, nous avons pris les chemins de traverse et c'est ainsi que nous avons découvert ce lavoir sur le Grand Morin un peu plus loin que sa source à Lachy. A Epernay, je me suis offert un bouquet de tulipes rouges pour égayer la maison puisqu'au dehors, coup du sort, rien ne sort. A Epernay, les pâtissiers sont pléthores et il n'y a que l'embarras du choix pour s'offrir un gâteau. Cette religieuse au chocolat est certainement la meilleure que je n'ai jamais mangée Et puis, cette vue sur mon jardin amputé par les travaux de mon propriétaire. Photo de hit-bag prise au premier matin du commencement des hostilités. Depuis, c'est Beyrouth. J'ai lancé mes invitations pour mon anniversaire sans savoir si nous ne serons pas confinés à cette date. Je croise les doigts mais j'envisage d'ores et déjà un plan B estival. Manger les premières fraises et faire le voeu de trouver très vite une maison à acheter pour en finir avec le despotisme de mon bailleur !