IMG_20220929_134837_edit_161815045085202

Voici le retour du billet fourre-tout si utile et pratique quand revient la mauvaise saison. Le billet pour les jours où on n'a pas grand chose à dire ou pas assez de matière pour en faire un billet. Versailles, donc, en rose et gris sur la place du marché, morose comme moi. J'avais rendez-vous chez le spécialiste. Celui qui surveille un crabe somnolent au fond de ma rétine. Je flippe toujours car s'il bouge d'un micron, je suis bonne pour le parcours du combattant. Cette année, encore, il roupille et ma vue n'a pas bougé. Deux fois ouf car je vais, pour l'instant, faire l'économie d'une nouvelle paire de lunettes. Un constat triste, ce jour là. Versailles n'a plus aucune attrait pour moi hormis consultations médicales. C'est devenu une ville terne et ennuyeuse.

PhotoCollage_1664467047073

IMG_20220924_152212

Nous sommes, aussi, passés à Parly 2 et j'ai rêvé devant tant de belles choses au BHV et chez Truffaut. Dans la jardinierie tout n'est que luxe, calme, volutpé. Sinon que dire de cette dernière semaine de septembre hormis qu'il a beaucoup plu et qu'il a fait frisquet pour ne pas dire froid. Je passerai sous silence cette collection de dahlias chartrains. Payer 4€ pour patauger dans la boue au pied d'une résidence à loyers modérés pour voir soi-disant la plus grande collection de ces fleurs ne me disait rien. Déçue, j'ai rebroussé chemin. Le lendemain, j'ai eu davantage de chance. A l'instant où j'ai photographié ces marrons au milieu des trèfles à trois feuilles, j'ai reçu de bonnes nouvelles. Et de me dire comme Sénèque "c'est quand on n'a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien".