mercredi 12 juin 2019

Ne passons pas à côté des choses simples

DSC03969

C'est sur le boulevard intérieur parisien que j'ai vu la pub. Bloquée dans les embouteillages, j'ai eu tout loisir de détailler l'affiche avec sa faisselle, ses fruits secs et son caramel que j'ai imaginé beurre-salé. Je m'étais promis essayer dès que nous serions emménagés. C'est chose faite avec cette faisselle non pas Rians mais de la marque d'un supermarché. J'ai les frais de mon déménagement à éponger. Des noix, des raisins blonds et un caramel beurre-salé de ma confection. Ce dessert dominical tenait du divin. A recommencer dans sa version fruits rouges. Ne passons pas à côté des choses simples car elles sont les meilleures.

Posté par Armelle-L à 10:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


samedi 8 juin 2019

Faire sa fête à la fraise - confitures acte 1 -

DSC03959

Vous imaginez bien que nous n'avons pas consommé à deux, quatre kilos de fraises seulement au sucre ou à la crème. Dans une cuisine partiellement aménagée de nos anciens meubles - nous minimisons les dépenses pour nous orienter, très vite, vers l'achat d'une maison - j'ai réussi l'exploit de faire sa fête à la fraise pour confectionner mes premières confitures de l'année. Confitures bien rouges avec des fruits bien mûrs, sucrés, charnus confectionnées avec plaisir. Anti-stress garanti au terme d'une période de vie nomade qui laissera ses traces en moi, quelque part, j'en suis sure. Jamais plus ça. Bon weekend.

Posté par Armelle-L à 07:52 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 5 juin 2019

Parenthèse gastronomique à l'Agapé

agapé paris

De notre aventure nomade, retenons cette parenthèse et infiniment belle expérience gastronomique à l'Agapé, restaurant étoilé du 17ème arrondissement. Ceci afin de tourner une page plus que symbolique sur la plan parisien et familial. Nos lyonnais au terme d'une restauration au long cours de l'appartement de mon fils aux Batignolles, le mettent en location pour se loger plus grand dans la capitale des gones. Afin de remercier Jules d'avoir consacré une partie des ses weekends durant quatre ans à y faire des travaux, nous avons été conviés à cette parenthèse gourmande, infiniment raffinée.

l'agape paris

thumbnail_IMG_1485

Je n'énumèrerai pas dans sa totalité ce menu découverte ou farandole de plats signature du chef Laurent Lapaire mais, simplement, raconter ceux de ces mets qui m'ont saisie ou émue tel ce tartare de noix de veau, cette pêche côtière de Bretagne suivi de l'agneau de lait Manech à tête noire et, cerise sur le gâteau si j'ose m'exprimer ainsi, le dessert. Pas n'importe quel dessert mais un sorbet géranium rosa sur crème à la pistache et tuiles de rhubarbe cultivée sur les toits des Galeries Lafayette. Ont clôturé ce festin un excellent café et d'agréables mignardises. J'ai vivement apprécié ce repas avec les enfants que je ne reverrai pas avant fin août pour une semaine de vacances en haute montagne. Hâte...

* L'Agapé - 51, rue Jouffroy d'Abbans - 75017 Paris (service voiturier)

Posté par Armelle-L à 11:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 avril 2019

Les halles et la Brasserie du Boulingrin

DSC04886

Ces halles du Boulingrin si j'en avais entendu parler, je ne les avais jamais visitées. Cet édifice à l'architecture curieuse et impressionnante abrite le marché du centre ville. Le bâtiment a été construit lors de l'entre deux guerres. Il a été rénové en 2012 pour reprendre du service. C'est parce que nous cherchions pour aller diner une place de stationnement gratuite que nous avons pu le découvrir. Nous cherchions, aussi, un restaurant et le hasard a voulu que la brasserie située en face nous convienne parfaitement.  

halles boulingrin

Cet espace immense qui, le vendredi soir, héberge un petit marché bio m'a rappelé, un peu par son architecture et ses dimensions l'aéroport du Bourget. J'ai tout de suite imaginé le grand marché du samedi matin et ses espaces restauration pris d'assaut. La lumière du soleil couchant entrait à flot donnant à l'ensemble une illusion de cathédrale des temps modernes. C'est vraiment saisissant.

DSC04883

le Boulingrin

A vrai dire, nous avions repéré quelques restaurants sur la place Drouet d'Erlon avant d'aviser cette brasserie où les habitués entraient joyeusement alors que nous consultions une carte alléchante sur le trottoir. Nous sommes donc entrés. Fort heureusement, il restait une table car il convient de réserver dans cet établissement qui tient le haut du pavé rémois depuis 1925. Au menu du marché à 27€, une cuisine de marché justement avec des asperges rôties sous un oeuf mollet, un risotto crevettes, coques et sauce au champagne dont mon palais se souvient encore. En dessert, une tartelette à la rhubarbe sous sa crème au citron. En résumé, une adresse où j'ai fermement l'intention de revenir tellement c'est sympa et bon !

DSC04885

* La Brasserie le Boulingrin - 31, rue de Mars - 51100 Reims *

Posté par Armelle-L à 06:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 21 avril 2019

Flan chocolat - Laurent Mariotte

DSC03814

Du chocolat pour fêter Pâques sous forme d'un flan, recette Laurent Mariotte. A la télé, on a l'impression que ça se fait en cinq minutes alors que ce flan c'est quand même un peu de boulot. Ne serait-ce que pour ma pâte à tarte, Pierre Hermé, dont j'ai augmenté d'un tiers la quantité pour un flan bien haut dans un moule à manqué. La cuisson m'a donné un peu de fil à retordre car l'animateur préconise un four à 180° alors que 160° sur le mien était amplement suffisant avec un quart d'heure supplémentaire. La surface est donc un peu ternie et craquelée par un chaleur trop vive. J'ai rectifié le tir en cours de cuisson. Pour le flan, il vous faut :

  • 750 grammes de lait cru entier
  • 250 grammes de crème fraîche liquide 
  • 4 oeufs
  • 200 grammes de sucre
  • 250 grammes (1 tablette) de chocolat noir à pâtisser
  • 75 grammes de Maïzena

DSC03816

Faire blanchir les oeufs avec le sucre. Ajouter la fécule. Pendant ce temps faire bouillir lait et crème. Au premier bouillon, hors du feu, ajouter le mélange oeuf et sucre. Remettre sur feu moyen et tourner jusqu'à ce que le mélange épaississe. Ajouter en petits carrés le chocolat. Bien amalgamer. Entre temps, on aura abaisser la pâte réservée dans son moule au frais. Verser la crème sur la pâte et mettre au four selon les consignes ci-dessus pendant une petite heure environ. Laisser au frais au moins une nuit. Le résultat est gourmand. Ceci pour vous souhaiter un bon dimanche et de joyeuses fêtes de Pâques.

NOTA : la tablette de chocolat photographiée n'est pas celle utilisée pour la recette. Elle est purement décorative.

Posté par Armelle-L à 07:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 15 avril 2019

Foire aux fromages de Coulommiers (édition 2019)

DSC04714

Le Brie de Meaux, bien loin du quart pasteurisé que vous achetez, peut-être, au supermarché est une affaire sérieuse. Il est régit par des règles strictes pour briller et sa Confrérie vieille de douze siècles d'une histoire riche veille au respect des traditions. Chaque année, lors de la Foire aux Fromages de Coulommiers, à l'issue d'une cérémonie les meilleurs sont médaillés. On ne commence donc pas à arpenter ce salon sans passer par le stand où on est invité à goûter le médaillé d'or de l'année. Je ne suis pas experte mais je lui ai trouvé un agréable goût "fleuri" et "printanier".

FF1

FF2

Si pour cette édition, la région Hauts de France était invitée d'honneur, j'avoue ne venir à Coulommiers que pour le "locavore" à savoir ces artisans locaux qui me régalent depuis près de 30 ans. Non, je ne suis pas que versaillaise car j'ai vécu plus d'un quart de siècle en Brie et j'apprécie ce terroir. J'ai acheté du Coulommiers médaillé d'or 2019 chez Rouzaire et pour aller avec la tige au Brie de chez Mouilleron. J'ai visité le stand du miel Véron dont je n'ai jamais retrouvé l'équivalent même plus cher et en pot de verre. Sinon, intense découverte gourmande chez ce glacier de May en Multien, les 3 Givrées dont les glaces sont à se rouler parterre. J'ai, bien sur, fait provision de mes macarons de Réau au coquelicot de Nemours.

DSC04729

FF3

Mini salon de l'agriculture pour mettre en valeur le travail des éleveurs de bovins et autres

DSC04712

S'il faisait frisquet, le ciel était bleu au-dessus du pays briard et nous avons eu l'heureuse idée d'arriver tôt. Quand nous sommes repartis, la file de voitures garées sur les bas-côtés de la RN34 s'étendait jusque Mouroux. Un coup d'oeil à mon très cher Grand Morin car je doute revenir avant quelques temps puisque nous avons trouvé une maison dans un tout autre coin. A moins que... cette maison qui nous plait tant vient de voir son prix de vente revu à la baisse et sur ce marché du terroir, nous avons aussi trouvé nos renseignements pour l'installation d'une chaudière bio-masse. Le coup de pouce énergétique à raison de 2500 ou 4000€ selon le revenu fiscal et les moins 30% sur les installations ne seront valables que pour cette année. Affaire à suivre par conséquent...

dimanche 24 mars 2019

Tarte au citron - Laurent Mariotte

DSC03704

J'aime les recettes Laurent Mariotte parce que la cuisine de chef est devenue trop "chichiteuse" à mon goût. Je n'aime pas l'idée de me prendre la tête pour recevoir famille et amis. Cette tarte au citron simplissime à réaliser est du meilleur goût et tous les gourmands tomberont d'accord sur sa saveur bien citronnée et son onctuosité au-dessus d'une pâte sablée Pierre Hermé dont je vous ai déjà donné la recette. On peut, bien entendu, ajouter la meringue. Je ne suis pas trop fan. Je préfère la tarte au citron nature.

  • 1 pâte sablée préparée et précuite à l'avance
  • 100 grammes de sucre en poudre
  • 10 grammes de Maïzena
  • 2 oeufs
  • 1 citron jaune et 1 citron vert
  • 50 grammes de beurre

Battre les oeufs, le sucre et ajouter la Maïzena. Chauffer le jus d'un citron jaune et d'un citron vert avec  une partie de leur zeste. Cette préparation est donnée pour un  petit moule à tarte ou un moule rectangulaire. Filtrer au-dessus du mélange oeufs-sucre-maïzena et mettre sur feu doux jusqu'à épaississement. Incorporer le beurre au pied mixer. Garnir le moule sur le fond de tarte et mettre au frais deux heures au moins. Zester du citron vert avant de servir. Succès garanti car ça déchire.

Posté par Armelle-L à 07:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 6 mars 2019

Quiche thon et tomates

DSC03696

Depuis le temps que j'entends ma fille parler de cette fameuse quiche au thon que Petit Poucet aime tant, je me suis lancée. Je me suis inspirée d'une recette entrevue sur internet, moutarde en moins car je l'ai oubliée. Il faut avouer que hier, il y avait de l'eau dans le gaz entre Jules et moi à cause de cette satanée maison de Verneuil sur Avre que nous avons renoncé à louer pour toutes les raisons et plus encore que celles énumérées dans mon post précédent. Retour à la case départ. Heureusement que ma propriétaire actuelle n'est pas pressée de nous voir partir. 

  • 1 pâte feuilletée au beurre
  • 1 boite de thon en miettes
  • 2 oeufs
  • 25cl de crème fraîche (ici légère car je suis au régime)
  • des tomates cerise ou en rondelles
  • gruyère râpé
  • thym, poivre
  • moutarde facultative

Etaler la pâte dans un moule à tarte. Battre les oeufs en omelette, poivrer, ajouter la crème et la thon. Bien mélanger avant de répartir sur la pâte. Répartir des tomates, parsemer de thym et de gruyère avant de mettre au four thermostat 210° pendant 30 minutes environ. Servir chaud ou froid en été avec une salade verte. C'est la pure cuisine du placard, simplement savoureuse. Je recommencerai.

Posté par Armelle-L à 07:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 21 février 2019

Avant, je n'aimais pas le chou-fleur

DSC03693

Avant, je n'aimais pas le chou-fleur et c'était pour Jules, un drame car lui adore. Des années durant, pour lui faire plaisir, j'achetais des fleurettes surgelées à noyer dans une salade de pommes de terre. Et puis, il y a eu le taboulé de Christiane. Cru, le chou-fleur, j'ai adoré. Hier, nous sommes allés à Maisons Laffitte faire des courses et j'ai trouvé un petit chou-fleur, bien blanc, bien frais, bien pommelé. J'ai eu idée d'en faire un velouté. C'était une tuerie. C'est pourtant simple à réaliser.

  • 1 petit chou-fleur
  • 1 belle pomme de terre binjte
  • 1/2 cube de bouillon de volaille
  • 1 portion de Kiri

Faire cuire pendant 30 minutes dans l'eau additionnée d'un demi cube de bouillon de volaille, la pomme de terre coupées en morceaux et le chou-fleur en fleurettes. Mixer avec le fromage frais. Rectifier l'assaisonnement et servir comme ici avec des croûtons. Sauf qu'entre temps, j'ai vu qu'on pouvait servir ce potage agrémenté d'une nage de coquillages façon cotriade. J'ai bien l'intention d'essayer. Jules est aux anges car il peut, enfin, se régaler de chou-fleur.

Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 10 février 2019

Lapin en gibelotte

gibelotte de lapin

Au diable, la cuisine moderne et autre mode du veggie. Quand j'ai acheté cette barquette de lapin, j'ai eu envie de gibelotte. Pas n'importe quelle gibelotte mais celle telle que nos grand-mères les cuisinaient, autrefois. Bien entendu, mes ingrédients n'étaient pas au top qualité sauf le vin de Chinon mais j'ai suivi à la lettre la recette du grimoire de Belle Maman, celui qu'elle avait reçu en cadeau, le jour de son mariage, il y a 68 ans. Une heure de cuisson plus tard nous nous sommes régalés d'un plat de chef complètement compatible avec un régime puisque le lapin est une viande maigre. Voici la recette qui ne nécessite que peu de préparation et une heure de cuisson.

  • 1 lapin coupé en morceaux
  • 2 échalotes
  • 100 grammes de lardons fumés
  • champignons de Paris (ici, surgelés)
  • 25 cl de vin rouge de bonne qualité
  • poivre
  • beurre et huile
  • 1 cuillère de farine et 1 cuillère de Maïzena
  • 1 carré de chocolat

Dans une cocotte ou une sauteuse faire revenir les morceaux de lapin dans un mélange beurre-huile. Une fois qu'ils sont dorés, ajouter la farine et mouiller avec le vin rouge. Ajouter les échalottes hâchées. Mettre le couvercle et laisser cuire 30 minutes. Ajouter les lardons et les champignons. Laisser réduire. Se la sauce est trop liquide, ajouter un peu de vin rouge mélangé à une cuillère de Maïzena. Laisser cuire encore 30 minutes. En fin de cuisson, mettre le lapin sur un plat et faire fondre le carré de chocolat dans la sauce pour la brunir. Napper la viande et servir avec des pommes de terre ou une purée. C'est savoureux et votre maison sentira bon toute la journée !

Posté par Armelle-L à 08:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,