jeudi 8 août 2019

Nogent sur Seine - L'éducation sentimentale

DSC04242

Jeudi dernier, nous sommes allés à Nogent sur Seine pour voir une expo. Jamais nous n'aurions imaginé y passer la journée entière à nous balader dans les pas de Flaubert d'où le titre de ce billet puisque c'est dans cette ville où il a séjourné qu'il a puisé l'inspiration de son éducation sentimentale. Nogent sur Seine, la Seine, of course et sa centrale nucléaire. Il y a mieux pour rêver villégiature et pourtant, cette petite cité de caractère champenoise m'a charmé et a rendu cette première journée d'août infiniment agréable.

DSC04244

DSC04176

Quand on arrive à Nogent, le regard est immédiatement attiré par cette grande bâtisse campée sur la Seine qu'on pourrait imaginer, université de l'autre côté du Channel. Ce sont d'anciens moulins qui abritent désormais une malterie et des bureaux.

DSC04172

DSC04184

DSC04188

DSC04196

Flâner dans les rues et le long du fleuve à l'ombre des saules pleureur. Deviner derrière les grilles ou les portes cochères des cours fleuries et des maisons à rêver une vie douce malgré l'ombre des deux cheminées de réacteurs. Les commerçants sont avenants et nous racontent comment ils ont appris à vivre entre l'ombre napoléonienne puisque l'Empereur, aussi, a vécu entre ces murs, les fantômes de Flaubert, celui du sculpteur Alfred Boucher et son non moins illustre élève, une certaine Camille Claudel. Alors, évidemennent, ça occupe la journée.

DSC04231

DSC04238

DSC04253

Le patrimoine est élégant et bien entretenu - merci les subventions EDF - Dommage, l'église Saint Laurent était en son choeur en travaux mais nous avons quand même pu accéder au Pavillon Henri IV, bâtisse caractéristique à colombages de l'autre côté d'un bras de la Seine, daté du Moyen Age où nous avons vu une expo photo sur les abeilles.

DSC04255

DSC04262

DSC04263

Irrésistiblement attirés par le chant de l'eau, nous avons suivi le chemin de halage vivement encouragés par les personnes du Syndicat d'Initiatives et avons ainsi découvert le Parc Olive, arborétum en mémoire d'un ancien maire de la ville. Mais surtout, ce barrage sur la Seine où nous nous sommes crus à des années lumière des seulement cent kilomètres qui nous séparent de Paris. Une ville à voir si vous passez par la Champagne.

Posté par Armelle-L à 07:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 26 juillet 2019

Une virée à Provins

DSC04091

Vendredi, il nous fallait fuir notre appartement privé d'eau pour la journée. Nous avons choisi la direction de Provins à une petite demie heure de chez nous. Provins, cité médiévale remarquable classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Provins et ses remparts, sa tour César, sa collégiale Saint Quiriace et ses roses. Roses dont on dit que ça serait Thibault de Champagne qui les aurait rapportées des croisades en 1240. Provins, ce matin là, sous la grisaille mais non moins belle et toujours aussi hiératique.

DSC04081

DSC04096

DSC04098

DSC04105

DSC04106

DSC04107

Je ne souhaite pas faire de cette virée, une note académique. Provins étant une cité médiévale, vous imaginez bien que son histoire est riche. Simplement vous balader depuis la Collégiale Saint Quiriace qui se tient là depuis le XIIème siècle et où Jeanne d'Arc a entendu une messe à la Grange aux Dimes le long de rues bordées de maisons à colombages, sans oublier les roses Gallica ou trémières en cette saison. Rose rose que j'offre à Nelly pour son bouquet du vendredi. Dommage, il manque le parfum. 

DSC04110

DSC04112

DSC04117

La Porte Saint Jean est la plus fréquentée des portes sur les remparts de la ville haute. J'ai noté, cependant, pour avoir vu cette porte fraîchement restaurée qu'elle commence à grisailler. Ces remparts sont un chantier permanent. On y accède pourtant gratuitement. On peut s'y promener sur plusieurs tronçons. Les enfants adorent y jouer aux preux chevaliers. Attention parents, les marches sont hautes... 

DSC04125

DSC04128

DSC04130

DSC04133

Qui dit ville haute sous entend ville basse où nous sommes descendus au Monop. Oui, je sais, c'est terre à terre dans un tel décor. Pointer du doigt le touriste lambda qui se cantonne autour de la place du Châtel et ne peut découvrir, en bas, l'église Saint Ayoul sublime et romaine d'un siècle plus âgée que Saint Quiriace, en haut. Flâner le long des rues commerçantes et fleuries où on trouve le marché couvert avec son mur de crépi rose. Remonter tout là haut en empruntant la sente du Porc Epic et découvrir de l'autre côté de la ville, le Couvent des Cordelières fondé en 1248 par Thibault de Champagne. Il abrite de nos jours, les archives de la Direction du Patrimoine.

DSC04134

DSC04145

DSC04147

DSC04163

J'ai passé sous silence bien d'autres lieux à découvrir tels les souterrains, l'endroit le plus mystérieux de Provins, sa magnifique roseraie ainsi que la porte de Jouy où nous avons l'habitude d'aller pique-niquer sous les tilleuls nous rappelant sans cesse ce jour d'hiver où nous nous sommes laissés piéger par la neige. Nous avions tenté de rallier par là la grande route. La cité était si belle sous son épais manteau blanc, silencieuse sous un ciel de plomb que nous avons oublié tout le reste, les congères et les voitures dans le fossé. Ce vendredi, quand nous sommes partis, le ciel était bleu et le mercure à la hausse !

lundi 24 juin 2019

Un été au fil de l'eau

nature

Carte postale d'un été au fil de l'eau, ce matin. Un été en pente douce sans très bien savoir où nous serons l'année prochaine puisque nous n'arrivons à ne prendre aucune décision concernant une maison. Balade en bord du Grand Morin avec ses nénuphars et ses crapauds de bonne taille. Celui-ci ne s'est pas transformé en prince charmant. Dommage. Le Grand Morin où nous allons, certainement, trouver refuge tout au long de cette semaine annoncée torride et caniculaire. Bon courage à ceux qui vont devoir aller, malgré tout, au boulot et ceux qui ne supportent pas bien la montée du mercure.

Posté par Armelle-L à 06:40 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 23 mai 2019

Coulommiers, jour de marché

DSC05020

Non, nous ne sommes pas allés, hier, à Coulommiers pour des raisons immobilières. La vie continue et nous sommes invités, samedi, à une garden-party. Nous sommes chargés du fromage. C'est donc sous un soleil radieux que nous sommes allés nous fournir en Coulommiers, Brie de Meaux fermier et tomme de Seine et Marne du Château de Ferrière. Plaisir de longer le Grand Morin pour rejoindre le centre ville.

DSC05021

DSC05022

IMG_1425

Coulommiers, jour de marché. Bien entendu, celui du dimanche est plus important que celui du mercredi. Une fois nos provisions faites, nous nous sommes posés chez Mouilleron, institution locale, pour une pause café bien méritée car nous avions quitté Paris très tôt pour éviter les embouteillages. Les pains au chocolat sont toujours aussi bons. J'ai pour excuse de monter plusieurs fois par jour mes six étages sans ascenseur...

DSC05016

DSC05017

J'avais oublié que cette ville à 60 kilomètres à l'est de Paris était belle et si tranquille. Lever les yeux vers la tour de cette ancienne prison située sur une ile du Grand Morin, désaffectée et transformée en une très belle bibliothèque municiaple. Et parce que je vais pas mal bouger dans les jours à venir, sans certitude de pouvoir publier, offrir ce bel iris violet à Nelly pour son bouquet du vendredi #335#. A très bientôt.

samedi 16 mars 2019

Saint Brieuc en coup de vent

DSC04476

A notre arrivée à Saint Brieuc, le ciel était bleu. Ce beau temps malgré les bourrasques de vent invitait à la promenade après toutes ces heures passées en voiture. Nous sommes donc descendus sur le Port du Légué pour goûter au plaisir de flâner le long des quais à regarder les bateaux.

DSC04475

DSC04477

DSC04479

DSC04481

DSC04482

IMG_1109

Nous sommes, ensuite, remontés a centre ville et là, d'un coup, cela s'est gâté. J'ai trouvé la ville beaucoup plus lugubre que lors de mes précédentes visites. Imperceptiblement, je me suis fermée à l'idée d'y chercher une maison. Nous avons passé le seuil d'un salon de thé pour un chocolat chaud et ce kouign aman qui m'est resté sur l'estomac. Il faut dire que dans mon dos, une cliente était en train de raconter à la chocolatière l'agonie de son époux par le menu. Evidemment, ça calme et ça donne envie de rentrer vite fait à Paris... Et je suis rentrée très vite à Paris, heureuse même, de retrouver ma banlieue. C'est dire...


samedi 23 février 2019

"Expat's" à Verneuil sur Avre

verneuil sur avre

L'autre jour, nous sommes allés visiter une maison à Verneuil sur Avre. L'agent immobilier qui nous a reçus et baladés nous a dit que si nous la prenions, elle serait à notre disposition pour faciliter notre intégration à cette bourgade normande en tant qu"expats" à Verneuil sur Avre. J'ai souri. Nous ne sommes pas si loin de Paris et la Normandie n'est pas une jungle hostile exigeant des adaptations de survie. En tout état de cause si on excepte la colonne de poids lours sur la nationale 12, la petite ville est élégante et jolie. Affaire à suivre.

Posté par Armelle-L à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 18 février 2019

Troyes, du c(h)oeur et des couleurs

DSC03625

Troyes, cité médiévale de caractère, aux mille couleurs et dix clochers, a du coeur et des choeurs. Troyes que nous connaissions déjà puisque nous avons été, un temps, champenois. Troyes, un peu en diagonale, au soleil couchant car nous n'étions là que pour une soirée, notre destination finale étant ailleurs. Escapade surprise, décision de dernière minute pour prendre l'air, nous changer les idées et profiter d'un incursion du printemps en plein hiver. Balade dans cette belle ville au soleil couchant.

DSC03626

troyes

DSC03639

IMG_0958

troyes 2

DSC03635

Dépaysement garanti, en bord de Seine à 200 kilomètres de Paris avec toutes ces belles maisons à pans de bois magnifiquement restaurées, mises en valeur, la nuit tombée, par un éclairage subtil. Balade le long du Quai des Comtes de Champagne pour voir ce fameux coeur, idéal pour fêter avec un jour de retard la Saint Valentin. Et puis qui dit Troyes dit andouillette de Troyes, la fameuse, la AAAAA à la sauce champenoise pour clore une belle journée ensoleillée.

jeudi 31 janvier 2019

Marly en manteau neigeux

DSC04392

Hier, nous nous sommes décidés un peu tard pour aller voir Versailles sous la neige. Nous nous sommes donc arrêtés à Marly le Roi. En ville, ne restait plus que de l’eau mais dans le parc, la magie était au rendez-vous. Dommage, nous avons trainé et le soleil commençait à se cacher derrière de noirs nuages.

DSC04393

DSC04394

DSC04395

DSC04397

DSC04399

DSC04401

DSC04403

DSC04408

122661491

Carte postale de Marly en manteau neigeux comme, j’avoue ne l’avoir jamais vu. La neige à peine foulée, le silence, le cri des oiseaux et c’est tout. Quelques enfants faisaient de la luge et des bonhommes de neige ci et là. Nous avons fait une saine promenade. En repartant, je me suis demandée si ce n’était pas la dernière fois avant mon prochain déménagement que je venais à Marly. L’avenir me le dira…

Posté par Armelle-L à 07:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 9 janvier 2019

Images d'Epinal made in Normandie

normandie 1

Je ne sais pas ce qui m’a pris de vouloir aller visiter des maisons à vendre à la lisière de l’Eure et du Calvados, en Normandie. Ce n’était pas celle-ci qui avait attiré notre attention. Une autre, un ancien relais de poste que je n’achèterai pas à cause de tous les affres endurés par les anciens propriétaires. Celle-ci était une carte postale au milieu du vert bocage.

normandie 2

 normandie 3

On entendait souffler le vent de janvier dans les pommiers. Les moutons nous avaient repérés. Ils étaient là, libres, sur la propriété à morceler en éco-pâturage. Carte postale d’une Normandie où je n’irai pas vivre mes vieux jours. Ca serait pire que la Bretagne. Il suffit, parfois, en province d’entrer dans un café pour comprendre le fossé qui sépare la capitale du reste de l’Hexagone. Bref, ce matin, voici une carte postale quelque peu désabusée d’un made in Normandie.

Posté par Armelle-L à 08:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 14 décembre 2018

Granville Express

1

Me voici rentrée enchantée d'un Granville express. Je ne connaissais rien de cette ville élégante sur la Manche et dans la Manche avant d'avoir envie d'y aller pour une exposition au Musée Christian Dior dont je vous parlerai bientôt. Une vue nocturne - en décembre, les jours sont courts - depuis le rempart au-dessus de notre hôtel où nous nous sommes baladés avant d'aller diner.

2

3

4

Une fois nos bagages déposés à l'hôtel dont je vous ferai un billet tant il m'a plu, nous sommes partis à pied dans la ville. Il ne faisait pas chaud et c'est ainsi que nous avont découvert le salon de thé du chocolatier Yver dont une certaine Hoschi est cliente. Nous nous sommes régalés d'un chocolat chaud qui n'a rien à envier à ceux de chez Angelina. Meilleur même, dans une ambiance bon chic, bon genre de province.

5

6

Le lendemain pour nous rendre au musée, nous avons longé la promenade en bord de mer. La beauté de la Manche dans la lumière du matin nous a séduits, boostés et revigorés. En bref, nous sommes rentrés d'un Granville express, en grande forme pour les fêtes de fin d'année et déjà prêts à recommencer.

Posté par Armelle-L à 08:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,