mardi 19 février 2019

La maison du Lac

IMG_0970

C'est elle qui, la semaine dernière, m'a jetée sur les chemins de traverse. Il faisait beau, ça tombait bien. Elle était tombée comme un cheveu pour la soupe de mes idées toutes faites en matière de recherche immobilière via une annonce aléatoire proposée par Google qui, à force, de me voir chercher savait que cette maison avait tout et plus pour me séduire. Une maison de famille qui respire la joie et les rires, une véranda avec des vitraux de couleurs pour les petits déjeuners et ses six chambres désservies par deux escaliers, configuration parfaite pour ce projet de chambres d'hôtes qui me trotte dans la tête afin de conserver une vie sociale.

maison du lac

IMG_0973

Tout et plus, puisque située dans une "station balnéraire" en bordure de lac qui accueille à l'année compétitions, marathons et triathlon. A l'étage, derrière une jolie verrière, un atelier d'artiste avec des placards menuisés, idéal  pour loger mon antre à cousettes. Elle avait tout sauf l'Aube qui passe et caracole au bout du terrain. Terrain de quelques 4000m² compartimentés entre roseraie, jardin de curé et de simples et prairie "inondable". Le risque existe. Il est infime mais bien là, surtout au regard du dérèglement climatique. Cette maison n'est pas même humide et le sublime parquet en chêne de son salon en atteste. Oui, mais voilà, j'ai la trouille et je me bats avec moi-même. Il est temps que Google me propose un autre bien à la hauteur de mes rêves et de mes ambitions...

Posté par Armelle-L à 07:55 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


samedi 10 novembre 2018

Hors Série Maison by la Foire de Paris

hors série maison

Parce que nous avons bénéficié d'une entrée gratuite pour une achetée et parce que nous avons des projets de maison à rénover, nous avons voulu aller voir ce Hors Série Maison à la Porte de Versailles. Minie Foire de Paris qui nous a laissé sur le cul si j'ose dire tant nous avons été mal accueillis par les exposants. Le jeunisme allait bon train et aucun n'a daigné nous donner de renseignements techniques concernant les chaudières au bois au motif que nous n'avions pas encore la maison. Rien n'a vraiment retenu notre attention si on excepte cette cuisine sarthoise hors de prix et ce mobilier des Charentes. Heureusement que nous sommes venus un jour férié et qu'ainsi nous avons trouvé à stationner gracieusement non loin. La prochaine fois, il faut que nous pensions à ce tram 3 quasi à notre porte et direct jusqu'au Parc des Expos. 

Posté par Armelle-L à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 11 juillet 2018

TOTAL FREESTYLE !

DSC02789

J'ai tenté de dissuader mes invités en invoquant la fournaise de mon appartement. Ca aurait pu marcher car mes parents sont âgés et il y a des bébés. Mes lyonnais venaient même d'Alsace où ils s'étaient rendus la veille à des obsèques. Que nenni, tout le monde a répondu présent et, c'est par 30° que je me suis arc-boutées à la préparation de mes salades composées et que Jules a assuré, en terrasse, la cuisson des grillades.

bbk

En revanche, j'ai renoncé à repasser cette nappe achetée en février chez Françoise Saget pour une crêpe party annulée à cause des problèmes de santé de Jules. En total freestyle, j'ai acheté de la vaisselle en carton chez Gifi. Par contre, il nous a fallu des idées de génie pour tenir tout au frais car notre frigidaire s'il est grand pour deux est trop petit pour douze à table. Au menu, brochettes poulet-citron, traditionnelles chipo-merguez, travers de porc à la texane. Ceci accompagné de salades composées, de chips, de melon et en dessert, des glaces pour tenter de nous rafraîchir. 

DSC02783

Nous avons passé une bien belle soirée en extérieur avec une petite bise tiède venue de l'est. Petit Poucet et Petit Filou se sont bien éclatés, le plus petit faisant faire les bêtises par le plus grand... qui s'est fait, injustement, disputé. Prochaine réunion de la famille au complet, chez nous, dans quelques mois, si tout va bien, pour une pendaison de crémaillère dans une maison à la campagne équipée d'une cuisine digne de ce nom car si j'ai une belle terrasse avec vue sur la Tour Eiffel, mon coin kichnette mesure en tout et pour tout, deux mètres carrés. Pas évident, dans de telles conditions, de cuisiner pour une famille nombreuse !

Posté par Armelle-L à 06:36 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 23 juin 2018

ETAT de SIEGE(S)

DSC03151

Billet déco, ce matin. On parle déjà dans les blogs branchés décoration, du nouveau catalogue Ikea à paraitre. J'ai vu quelques photos des meubles qui feront la tendance dès la rentrée prochaine. Je n'ai rien contre la tendance hygge mais, nos intérieurs deviennent à mon goût trop lisses et trop asseptisés. On ne met même plus de cadres sur les murs... ou si, des cadres baroques avec rien dedans. Bof. Moi, en revanche, mon kif serait de dénicher un gros club en cuir, bien patiné, bien accueillant, à mettre au coin d'une cheminée avec des vraies bûches dedans et non, un truc à l'éthanol. 

état de siège

Ceci pour dire que j'ai refait des housses pour les coussins de mon canapé en attendant de faire mieux quand j'aurai déménagé. J'ai acheté ce tissu avec des masques africains sur tissus.net à petit prix et de bonne qualité. J'ai trouvé ça amusant, raccord à mon "african touch" qui commence à dater. Ma fille aînée est tapissière de métier, diplomée de l'Ecole Boulle. C'est elle qui avait fait cette chauffeuse à partir d'un cadre déniché Faubourg Saint Antoine et cette peau de bête achetée au Marché Saint Pierre. On avait parlé de la refaire cet été en plus "soft". Je recule depuis que j'ai vu dans ce bar à vins branchouille de la rue de la Paroisse à Versailles, ces sièges qui iraient très bien chez moi. La peau de bête, c'est mon truc. Rien à faire. Ce délai de réflexion arrange ma grande car elle est overbookée. Trouver un bon tapissier de nos jours n'est pas chose aisée et, sa réputation faite, elle est très demandée... son atelier, en état de siège !

jeudi 7 juin 2018

VENT D'EST, VENT D'OUEST

DSC02998

Vent d'est, vent d'ouest et ce n'est pas du Pearl Buck. C'est un livre que je relirai volontiers quand j'aurai trouvé cette satanée maison. Toute la semaine dernière, convaincus qu'il nous fallait rester à l'ouest pour être plus proches des enfants et des mes parents, nous avons écumé les sites d'annonces immobilières. Nous avons, certes, vu de beaux biens sauf que le coeur et la raison font rarement bon ménage. Samedi, nous sommes donc repartis à l'est de Paris dans cette Brie qui comme l'a dit un certain Philippe Bouvard, originaire du coin : "cette terre, on s'y attache tellement qu'elle colle aux godasses !" 

lescherolles

DSC03003

Cette fois-ci, ce sont trois maisons que nous avons vues. Non, pas celle ci-dessus avec son beau portail ourlé de roses mais, dans ce ravissant village, une longère charmante lestée d'un droit de passage rédibitoire pour nous. Ensuite, nous avons visité une bourgeoise en centre ville, confortable mais, sans âme et une troisième d'où je suis ressortie en courant. Têtus comme ces ânes croisés au détour d'un chemin, nous sommes. Nous savons bien qu'il nous faut sortir de nos sentiers battus, chercher ailleurs, à l'ouest, car force est de constater que rentrer vers Paris via l'A4 tient du parcours du combattant. Nous craignons que cela décourage nos filles de venir nous voir le weekend. Oui, il faut réfléchir à tout quand on achète une maison !

* Fleurs et cerises que j'offre à Nelly si elle m'accorde cette dérogation du jeudi pour son bouquet du vendredi...

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


jeudi 31 mai 2018

LES ROMANTIQUES ont DISPARU...

DSC02892

La retraite de Jules approche à grands pas. Hors de question pour lui de rester en appartement. Grand jardinier dans l'âme, il lui faut un espace paysagé à la hauteur de ses ambitions. C'est ainsi que cette maison sur internet nous a séduits. Une centaine de kilomètres à l'est de Paris, à cheval entre Brie et Champagne, région où nous avons déjà vécu. Samedi, nous avons donc taillé la zone pour aller la voir de visu. Evidemment, ça jette pour les banlieusards que nous sommes.

DSC02891

DSC02886

DSC02882

Le jardin est juste merveilleux, romantique à souhait avec ses rosiers et ses pivoines énormes. Taillés en espalier comme ceux du Potager du Roi, il y a pommiers et poiriers par dizaines sans oublier des cerises sucrées à souhait abandonnées à terre depuis que la propriétaire des lieux est partie en maison de retraite. La maison est belle. Elle a du potentiel comme disent les agents immobiliers mais les travaux sont là et bien là... A commencer par des mises aux normes coûteuses et obligatoires.

DSC02880

DSC02894

Au bout du jardin et de la ruelle, cet ancien lavoir alimenté par une rivière chère à mon coeur, le Grand Morin. Lundi, vous l'avez vu avec ma marinière, en aval, beaucoup plus large. Nous sommes à là à deux kilomètres de sa source. Il coule, joyeux, entre les pierres. Son eau est claire et fraîche. Il faisait chaud et orageux. Quel bonheur de s'y rafraîchir.

DSC02896

Bien entendu, nous pourrions faire une offre canon auprès du notaire chargé de la vente sauf que... Le mètre carré immobilier est assez cher là où commencent les vignobles d'un bien noble beuvrage, le Champagne. La romantique en moi se serait peut être laisser happer par tant de charme, il y a quelques années. Elle a disparu au profit de quelqu'un de plus froid qui entend ce que sa raison lui murmure à l'oreille. Nous allons visiter autre chose même si les oeillades de cette belle maison ne sont pas faciles à ignorer...

Posté par Armelle-L à 06:41 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 18 mai 2018

COMME un AVION SANS AILE...

géraniums

A perfect day, ce mardi férié où nous avons planté ces géraniums achetés chez Truffaut Herblay. Je précise parce qu'il faudra que je vous parle de Truffaut Parly 2. Ou, comment une même enseigne, d'un magasin ou d'une clientèle à une autre, commercialise la même chose mais, en plus beau, en plus gros... Genre, nous n'avons pas les mêmes valeurs... Bref, du soleil, de la chaleur, un petit vent doux, les doigts de pied en éventail, un cône au chocolat au goûter et cette vue sur Paris entre les pétales. Vous devinerez la Tour Eiffel.

DSC02617

Comme un avion sans aile, je suis en train de planer en attendant la retraite de Jules. Je ne suis pas pressée de déménager et je nourris une peur panique, quasi viscérale, à l'idée de partir vieillir loin de la région parisienne. Je suis francilienne depuis toujours et, j'ai beau râler après ceci, après cela; je sais que ça finirait par trop me manquer. Même dans ma banlieue fauve, je serai prête à rester. C'est dire... J'offre ces fleurs à Nelly pour son bouquet du vendredi et je vous souhaite un bon weekend.

lundi 30 avril 2018

JARDITHERAPIE - Saison 3

DSC02508

Qui l'eut cru ? J'entame ma troisième jardithérapie à cette adresse avec vue sur Paris. Et, si je suis tout à fait honnête, la perspective de déménager quand Jules sera à la retraite ne m'enchante pas. C'est reparti pour les tomates, les fraises, les salades et les herbes aromatiques. Silence, ça pousse. En jardinage comme en toute chose, on apprend beaucoup de ses erreurs comme ne pas associer des pieds de tomates à des géraniums et privilégier les oeillets d'Inde pour les protéger.

jardithérapie

Où je découvre comment la menthe renait de ses cendres avec des lianes souterraines qui détruisent tout. J'ai du racheter chez Truffaut des potées de thym et de ciboulette car leurs racines ont été étranglées par la menthe. Je la mettrai en pot individuel à l'avenir. Je déplore la mort de mon rosier Lili Marlène. Il n'a pas résisté au grand froid. Mon Martin des Senteurs est cachectique et je doute qu'il fasse des fleurs tout comme mon hortensia. Voilà, vous avez des nouvelles de mes plantations. Bonne semaine.

samedi 3 mars 2018

GAZ à TOUS LES ETAGES

DSC02161 (2)

Ce que je retiendrai de la semaine qui s'achève, c'est le froid mordant et le vent d'est soufflant à fendre l'âme dans mes fenêtres et cette lumière pourpre au lever du jour sur Paris. Je retiendrai, surtout, cette sacrée soirée, dimanche dernier, quand vers 20 heures on est venu nous prier nous habiller chaud et nous regrouper dans la rue pour cause de fuite de gaz dans notre immeuble. La fête des voisins en mode sibérien. Les pompiers sont arrivés vite. Ils ont tout coupé et sécurisé les lieux. La Police, interdisait l'accès à l'immeuble. Une heure plus tard, quand nous avons regagné nos pénates, il a fallu attendre que le technicien GRDF remettre le gaz à tous les étages, appartement par apparement, pour entendre la chaudière à nouveau ronfler. Ouf, dans tout ce froid, nous avons eu chaud !

Posté par Armelle-L à 06:54 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 24 février 2018

MELODIE en SOUS SOL

BHV Marais

A la rubrique, Paris sera toujours Paris et fuck you Madame Hidalgo, je vous propose une mélodie au sous sol du BHV Marais, ce samedi. Un siècle que je n'étais pas descendue dans les entrailles de ce bazar mythique parce que je boudais sa rénovation. Il aura fallu une visite au musée pour que j'aille me garer, là où j'allais autrefois. Remontée sur les trottoirs parisiens via le rayon bricolage et décoration chaleureux à souhait. Quand au rayon peinture et papier peint, je suis tombée en arrêt devant le papier peint à troncs d'arbre que j'ai cherché en vain dans ma banlieue pour habiller ma tête de lit. J'ai renoncé depuis. Il était là à 111€ du rouleau. Oui, je sais, j'ai bon goût. A ce prix, chez Leroy M, je retapisse mon appartement entier... Du coup, je me suis attardée pour feuilleter les catalogues et je n'étais pas seule. J'ai tout de suite imaginé ces panneaux animaliers ou cette african touch dans ma future maison. Du coup, je me suis prise à rêver et cela ne m'était pas arrivée depuis bien longtemps. Alors merci, Paris, pour cette ravissante mélodie du bonheur dans un sous sol, rue de Rivoli... Bon weekend à vous.

Posté par Armelle-L à 06:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,