lundi 9 juillet 2018

RESCAPEE du NAUFRAGE...

DSC03326

Cette robe marine avec son petit écusson est une rescapée d'un naufrage. J'ai même failli la jeter par dessus bord. J'ai décidé de la sauver et j'ai beaucoup ramé pour la repêcher. Mes efforts ont payé puisque la voici portée. Patron, pourtant, déjà cent mille fois éprouvé et le pourquoi de mes erreurs. Excès de confiance en moi et jersey trop élastique à mon goût m'ont mise dans le mur, une première fois. En début de semaine, en panne d'ouvrage, j'ai tout décousu et tout refait avec une aiguille à jersey plus fine. Sous le pied de biche, le tissu ondulait. J'ai du, fermement, le maintenir. Cette robe n'a pas été une partie de plaisir mais un rodéo. Rascol et moi, c'est fini car c'est ma seconde déception. D'autant que leurs tissus ne sont pas bon marché.

DSC03328

DSC03330

DSC03331

DSC03333

Séance photo de cette robe Knipmode du mois de mars 2015, maintes fois déclinée car, parfaite et confortable pour ma silhouette, faite sur le chemin de halage à la Frette sur Seine, à la fraîche. Croyez-moi, ça m'a fait du bien car, depuis trois jours, dans mon appartement devenu fournaise, je souffrais de migraines très invalidantes. J'adore cet endroit en bord de Seine. C'est un lieu très apaisant.

KNIPMODE Aout 18

Pourquoi, souvent des patrons Knipmode ? Parce que je trouve leur coupe adaptée à ma morphologie avec des modèles plus sobres, plus modernes, pratique pour le quotidien, moins alambiqués ou tortueux à réaliser que ceux de Burda. Petite sélection du numéro d'août à paraitre, très a mon goût, classique avec des vestes inspiration Chanel, des jeans ou pantalon à bande latérale. Et puis, j'ai lu, récemment, dans un magazine branché que les françaises sont en train de faire distancer par les néerlandaises sur le front de l'élégance... En tout cas, ces modèles m'inspirent infiniment ! Qu'en pensez-vous ?

Posté par Armelle-L à 06:34 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 2 juillet 2018

UNE MARINIERE, ENCORE !

DSC03318

Oui, je sais, rien de très original avec une marinière, encore ! Patron personnel, arrangé à ma sauce à partir du haut d'une robe que j'aime bien. C'est pratique, une marinière. Ca va avec tout, ça va n'importe où, toujours avec bon goût. Manches courtes, rayures bleues et blanches, dans un jersey un peu loose mais, de bonne qualité quand même, acheté en ligne chez Rascol.

marinière lumigny

DSC03314

Ma seule difficulté a été l'encolure. Si je ne suis pas novice, je ne suis pas bonne technicienne, non plus. Le tissu s'il est agréable à porter par ces fortes chaleurs, est "mou". J'ai donc pris parti de coudre un biais en coton blanc. J'étais déçue car ça fronçait un peu mais finalement, le fer à repasser est venu à bout de ce léger défaut. Voici un bon basique à renouveller.

chez yuelu

Photos prises, samedi, en Seine et Marne. Celles du dessus, auprès de mon arbre, marronnier remarquable à Lumigny-Nesles-Ormeaux. Auparavant, nous étions allés nous restaurer à Coulommiers, dans ce restaurant asiatique que nous connaissons depuis longtemps. Il a eu des hauts, il a eu des bas mais c'est un peu notre madeleine de Proust et c'est climatisé. J'ai adoré ce cocktail sans alcool dit "royal blue" avec de l'eau de cactus et du gingembre. C'était très désaltérant. Sinon, nous avons souri car, au buffet, il y avait du Coulommiers histoire de ne pas oublier que nous sommes en Brie. Seul bémol de ma journée, j'étais has-been en marinière. Toutes les dames étaient en robe longue à fleurs ! J'ai donc noté de m'en faire une, impérativement, avant de partir en vacances.

lundi 18 juin 2018

ON APPREND de SES ERREURS...

DSC02680

En couture comme en tout, on apprend de ses erreurs. Ces dernières semaines, j'ai cumulé les échecs au point d'être à deux doigts de remiser à jamais ma machine à coudre. J'ai laissé passer l'orage avant de reprendre un projet par le BAba c'est à dire, un manuel en français et, m'appliquer, surtout... J'aime beaucoup les patrons de Coralie Bijasson. Cette jupe Sandrine se décline de trois façons. Mini, midi, à volant. C'est la jupe en jean telle que j'aime en porter et, surtout bien patronnée avec des explications claires. Un coupon de coton élasthanne, les Coupons de Saint Pierre plus loin, la voici, la voilà.

jupe sandrine

Alors qui dit BAba, dit prise obligatoire de ses mesures. J'ai bien fait car ça taille juste. Mieux, j'ai eu la sage précaution d'ajouter 1cm à la valeur de couture prévue et encore 3cm à l'ourlet. Bien m'a pris car niveau genoux, ça passe juste. Sinon, pas de problème particulier pour la couture de cette jupe alerte et passe-partout, ainsi, en noir. Je n'ai pas fait les poches dos. J'en mettrai la prochaine fois car j'ai bien l'intention de récidiver avec un second modèle en denim ou en blanc... ou, les deux.

DSC02684

Néanmoins, je doute que cette jupe fasse long feu dans ma penderie car le tissu, même décati, reste raide comme la justice. Je la considère comme une toile pour me faire la main sur ce modèle facile à faire et plutôt sympathique à décliner en plusieurs versions. Sinon, j'ai marre de cette hégémonie d'imprimés fleuris. Trop de fleurs tue la fleur et j'ai envie d'uni ! 

LOOK : tee-shirt Camaïeu - blouson Etam - chaussures La Halle - collier offert par ma fille

Posté par Armelle-L à 06:24 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 28 mai 2018

VOIR VENISE et... MOURIR

DSC02902

Quand j'ai vu le nom de ce tissu à marinière sur le site Un Chat sur Un Fil, j'ai tout de suite commandé. La marinière Saint Armel dans le Morbihan était pour moi puisque je dois mon prénom à ce petit bourg de la Presqu'Ile de Rhuys. Rayures beige et lurex, c'est chic sauf que le tissu est aussi fin que du papier à cigarette alors que son prix au mètre est assez conséquent. 

DSC02874

DSC02871

DSC02868

Je traine la patte côté couture en ce moment. La faute à ma vue qui décline et ce défaut de convergence qui s'est accentué malgré les séances d'orthoptiste. Je ne peux pas travailler longtemps avec minutie. Je n'ai réussi à avoir rendez-vous chez un ophtalmo que le 16 août... J'ai donc fait simple à partir d'un patron maison maintes fois éprouvé et voici ce tee shirt marinière dont j'aime beaucoup le rendu de l'encolure.

DSC02903

Pourquoi ce titre "voir Venise et mourir" allez-vous me questionner ? Parce que ce shooting avait débuté dans les brumes matinales après l'orage, sur les berges du Grand Morin à Crécy la Chapelle. Crécy, surnommée la Venise Briarde. Mourir de dépit car à force de jongler avec pas moins de trois paires de lunettes, une de loin, une de près, une solaire, j'ai fait une mauvaise manip et effacé trois quart de mes photos... J'ai donc du supplier Jules, en rentrant au bercail, de bien vouloir refaire une série sur ma terrasse avec mes premières fraises...

lundi 14 mai 2018

CLASSIQUE et CITADINE

DSC02595

J'ai bien failli renoncer à publier un billet pour vous parler de cette robe ultra classique et citadine. J'ai tellement déformé le patron initial pour le faire coller à ma morpho (Cristina sors de là... ) que le résultat est plat et quelque peu décevant. Une première séance photo, en ville, a achevé de me convaincre qu'il me fallait retourner dans le commerce pour me vêtir quand, rentrant de chez le coiffeur, j'ai donné une seconde chance à cette robe Knipmode, modèle 05/2014 et tissu Buttinette.

DSC02692

DSC02690

Un peu mieux dans mes baskets (non, chaussures roses à plateforme que j'adore), sur ma terrasse, c'est tout de suite mieux. Je suis moins raide que sur le premier shooting. N'empêche, je ne me sens pas vraiment moi dans cette robe. Je la mettrai pour un shopping en ville ou un déjeuner dominical chez Madame ma Mère... Allez, à la robe suivante, en maille bleue marine, beaucoup plus casual et tendance pour peu que je lui trouve un petit écusson ancre marine !

DSC02710

Et beaucoup moins classique, révisant mes classiques sur les coffrets télécom de la ville de Versailles, hier. J'ai regretté n'avoir pas ressorti le manteau. Je fêtais mon anniversaire entourée de mes filles, gendres et petits fils alors, évidemment, j'ai voulu jouer les jeun's avec ce bomber acheté 10€ chez Kiabi mais je me suis pelée car il faisait 11° à 11 heures sur le marché Notre Dame ! C'était le look du dimanche.

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


mercredi 2 mai 2018

LA MARINIERE MYRTILLE

DSC02540

Ce tissu acheté chez Myrtille à Quimper, l'été dernier, j'avais idée d'en faire une robe marinière avant de me dire que ces rayures allaient me grossir. C'est une vitrine Saint James qui m'a convaincue d'en faire une simple mariènière. Marinière, oui, mais pas une marinière loose, quelque chose qui habille. J'ai rapidement abandonné le patron du sweat Courcelles avant de choisir le haut d'une robe que j'aime particulièrement, celle du Fait Main Magazine 09/2017 sans ses pinces poitrines.

DSC02541

DSC02542

Heureuse d'avoir cousu cette marinière car c'est un basique indispensable. A marier pour un look chic ou décontracté, en ville, à la campagne, en bord de mer ou bien comme ici, au bord du lac d'Enghein les Bains où avait lieu une fête nautique dont je vous parlerai bientôt. C'est un premier shooting en plein air, hors mes murs et ça change tout. A refaire pour mes prochaines cousettes.

lundi 23 avril 2018

BOHEME CHIC

DSC02506

Oui, chic car ce tissu coup de coeur chez Mondial Tissus n'était pas bon marché. J'ai beaucoup hésité avant de me décider à confectionner cette blouse. Patron Burda déjà éprouvé ici. Voici donc une version différente puisque  je lui ai donné un peu plus d'aisance pour un esprit bohème et une allure légère, moins stricte et davantage décontractée. Par contre, j'ai pêché sur l'encolure et j'ai du bricoler un petit pli finalement dans l'air du temps. Il faut dire que je me suis dépêchée pour la finir. Je voulais la mettre, absolument, pour aller à un rendez-vous. Vous savez le fameux refrain rengaine "je n'ai rien à me mettre..."

blouse burda

DSC02504

Pourtant, aux essayages, j'ai eu peur d'avoir à deplorer cet achat d'impulsion car ma petite stature ne tolère pas bien les imprimés à grosses fleurs. J'ai donc rentré la blouse dans le pantalon et, tout de suite, le look est devenu flatteur. Avec ou sans cette veste que j'aime d'amour. Je l'avais dénichée dans une friperie à côté de chez moi pour 7€. Hélas, ce magasin a cédé sa trop grande surface à une salle de sport et je déteste les salles de sport ! Il faudrait, pourtant, que je perde les deux kilos repris à cause du grand froid et des nourritures trop coloriques qui vont avec... Avec les beaux jours, ça devrait aller mieux.

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 16 avril 2018

LA ROBE FLAMINGO

DSC02483

Premier shooting, en terrasse et bras nus, vendredi après-midi pour fêter cette robe très olé-olé. A vrai dire, j'avais commandé ce jersey elasthanne sur ma Petite Mercerie dans le but d'en faire un bomber. Peine perdue, il est trop élastique et roulotte dans tous les sens. J'ai donc choisi d'en faire une robe avec un patron Knipmode déjà éprouvé. Oui, je sais encore un imprimé birdy sauf que celui-ci, je l'assume pleinement !

DSC02479

DSC02487

DSC02482

Première séance photo en extérieur, la peau encore bien pâle mais le sourire aux lèvres puisqu'en ce vendredi 13, Jules vient de recevoir une notification de la CNAV comme quoi sa demande de départ anticipé à la retraite est acceptée. Ca fait drôle de savoir que depuis le 1er avril, il ne devrait plus bosser mais son départ effectif ne se fera que quand tout sera dans les clous, certainement à la fin de l'été. En attendant, profitons de la semaine qui s'annonce belle sur le front météo !

lundi 2 avril 2018

EN AVRIL, NE te DECOUVRE PAS D'UN FIL !

DSC02231

Je ne savais pas quoi faire de cet achat coup de coeur sur Tissus.net. J'ai vite regretté cette pièce en soldes de beau jersey imprimé birdy car ce n'était pas moi. J'aime bien chez les autres. Sur moi, je préfère l'uni. Un mètre, le choix était limité. J'ai donc choisi de renouer avec le fameux top Tilda de la Maison Victor. C'est drôle comme j'ai du mal avec les modèles de cette maison. Et, une fois de plus, la déception...

DSC02246

tulipes jaunes

Malgré le patron modifié pour coller à ma stature, la fente du dos supprimé, l'encolure revue et corrigée, les manches raccourcies, c'est bancal sur ma personne. Je jette l'éponge. On ne m'y reprendra plus. Grand ménage de printemps dans ma patronthèque. Sinon, avec cette satanée veste orange, c'est sympa et mignon.

DSC02248

DSC02297

Mais puisqu'en avril (surtout cette année) ne te découvre pas d'un fil, voici une autre réalisation avec une pièce de gabardine kaki achetée en même temps. Là encore, honnêtement, j'ai regretté mon achat. Le coloris est trop US Army. Sinon, la jupe tombe bien mais le modèle Ottobre a déjà été testé, éprouvé, approuvé. Portée avec un pull et des collants pour ce dimanche pascal pluvieux à l'issue d'une rude semaine où le seul plaisir  a été de m'offrir ces tulipes jaunes chez Lidl avant de rentrer, sans chanter, sous la pluie... Les jonquilles, elles, ont été photographiées, le long de la voie ferrée à Louveciennes. 

lundi 19 mars 2018

JE ME SUIS PRIS une VESTE !

DSC02202

J'ai sauvé la face car j'ai failli ne jamais vous montrer cette veste. J'étais à deux doigts de la jeter, de rage, à la poubelle. Les chutes de ce mauvais velours milleraies acheté en soldes chez Buttinette y sont passées. Du coup, je n'ai pas monté le petit col officier du modèle. Modèle qui m'a déçue alors que j'en rêvais depuis sa parution sur Knipmode au mois d'octobre dernier. Habituée que je suis de ces patrons néerlandais, c'est mon premier échec. Un peu la faute à eux, un peu la faute à ma morpho et zéro pointé pour le tissu !

veste KM 1710

Voici comment, sans mauvais jeu de mot, je me suis pris une veste du début à la fin. Tout était relativement bien parti, abstraction faite de la médiocrité du tissu. Dans un souci de précaution et d'économie, j'avais pris parti de ne pas doubler. Pour cacher les bords vifs, j'avais acheté ce biais un peu country chez Mondial Tissus. C'est au montage des manches que j'ai failli jeter l'éponge. J'avais déjà réduit pas mal d'embu. Ce n'était pas suffisant et l'effet carton de l'étoffe ne m'a pas facilité la tâche. J'ai vu rouge et c'est, in extremis, que j'ai sauvé cette veste du naufrage portée par un esprit revanchard.

DSC02205

La voici portée, bâclée, car cette veste a franchement la poisse. Parvenue aux finitions, j'ai réalisé que je n'avais plus de fil. Comble de tout, samedi, il a neigé sur Paris et je n'ai pas eu le courage de sortir à la mercerie. Je la porte sur un col roulé car sans, elle n'est pas du tout seyante. J'ai mis de vieux boutons sans avoir fait les boutonnières. Tant pis, ça fera l'affaire. Je suis déjà passée à un autre projet en attendant un hypothétique printemps... 

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,