vendredi 23 mars 2018

MARDI, C'ETAIT PARAIT-IL, le PRINTEMPS...

printemps

Comme tous les vendredis, j'ai l'angoisse de la page blanche. Que vais-je bien pouvoir offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi ? Mardi matin, miracle du premier jour de printemps, le soleil s'est levé sur Paris après quatre jours en noir et gris. Je suis sortie sur ma terrasse transformée en décor de station de ski. La neige craquait sous mes pas. C'est alors qu'à l'aide de mon zoom, j'ai aperçu ce petit arbre paré de fragiles fleurs roses au bout de ma rue. Voilà, j'ai ainsi rendu ma copie. Bon weekend à tous. 

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


jeudi 22 mars 2018

au FACTEUR CHEVAL

1

C'est à Versailles, un endroit méconnu, sorte de cabinet des curiosités. Le Facteur Cheval n'est ni tout à fait un antiquaire, ni vraiment un brocanteur. On y trouve des objets remarquables et parfois des trésors. C'est la seule chose attractive dans cette sordide rue des Etats Généraux quand on va de l'avenue de Paris à la Gare des Chantiers. Je m'y arrête toujours et ce jour là, je m'en suis voulue de ne pas faire plus souvent le détour.

2

3

4

5

6

7

Sous sa verrière, c'est un endroit à recoins. Que vous cherchiez un livre d'art, un simple bouquin de poche, de la porcelaine de Sèvres ou de Limoges, un prie-dieu, un chapelet, un Voltaire ou bien un vieux vinyl, vous êtes au bon endroit. Ce jour là, j'ai regretté n'être que de passage pour aller garder Petit Filou car je suis tombée en arrêt devant deux pastels représentant de jolis oiseaux. J'ai visé haut pour photographier la Bibliothèque Verte car petit gavroche versaillais était assis sur le pavé froid à dévorer Jules Verne. Ne pas se fier au chien patelin en apparence, allongé à l'entrée. Il monte la garde et pas sure qu'il vous laisse ressortir avec un butin... Ca vaut le coup d'oeil à quelques mètres du Château.

* Au Facteur Cheval - 12, rue des Etats Généraux - 78000 Versailles

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 20 mars 2018

ON ATTEND le PRINTEMPS

DSC02233

C'est un rituel. Photographier les jonquilles sur les talus des avenues versaillaises pour vous les servir au menu du premier jour du printemps. Sauf que cette année, elles sont frileuses et tardent à former leur parterre jaune... printemps. Ce bouquet pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle saison qui se fait attendre un peu, le froid jouant les prolongations. Mardi dernier, assise sur un banc au soleil de l'avenue de Saint Cloud à savourer un pain aux raisins acheté place du marché avant de partir au combat garder mon Petit Filou. Il fallait bien ça. Beau printemps à vous tous.

Posté par Armelle-L à 06:40 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 19 mars 2018

JE ME SUIS PRIS une VESTE !

DSC02202

J'ai sauvé la face car j'ai failli ne jamais vous montrer cette veste. J'étais à deux doigts de la jeter, de rage, à la poubelle. Les chutes de ce mauvais velours milleraies acheté en soldes chez Buttinette y sont passées. Du coup, je n'ai pas monté le petit col officier du modèle. Modèle qui m'a déçue alors que j'en rêvais depuis sa parution sur Knipmode au mois d'octobre dernier. Habituée que je suis de ces patrons néerlandais, c'est mon premier échec. Un peu la faute à eux, un peu la faute à ma morpho et zéro pointé pour le tissu !

veste KM 1710

Voici comment, sans mauvais jeu de mot, je me suis pris une veste du début à la fin. Tout était relativement bien parti, abstraction faite de la médiocrité du tissu. Dans un souci de précaution et d'économie, j'avais pris parti de ne pas doubler. Pour cacher les bords vifs, j'avais acheté ce biais un peu country chez Mondial Tissus. C'est au montage des manches que j'ai failli jeter l'éponge. J'avais déjà réduit pas mal d'embu. Ce n'était pas suffisant et l'effet carton de l'étoffe ne m'a pas facilité la tâche. J'ai vu rouge et c'est, in extremis, que j'ai sauvé cette veste du naufrage portée par un esprit revanchard.

DSC02205

La voici portée, bâclée, car cette veste a franchement la poisse. Parvenue aux finitions, j'ai réalisé que je n'avais plus de fil. Comble de tout, samedi, il a neigé sur Paris et je n'ai pas eu le courage de sortir à la mercerie. Je la porte sur un col roulé car sans, elle n'est pas du tout seyante. J'ai mis de vieux boutons sans avoir fait les boutonnières. Tant pis, ça fera l'affaire. Je suis déjà passée à un autre projet en attendant un hypothétique printemps... 

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 18 mars 2018

GÂTEAU ANANAS et COCO

DSC02193

Hier, il a fait nuit toute la journée. Dehors, les températures sont devenues à nouveau glaciales et la neige s'est mise à tomber grise et sale. Pour garder le moral, j'ai fait ce traditionnel gâteau renversé à l'ananas avec une touche en plus, de la coco et une pointe de rhum. Il faut bien ça... Voici la recette :

  • 180 grammes de farine
  • 125 grammes de sucre
  • 3 oeufs
  • 12 cl d'huile végétale
  • 1 sachet de levure
  • 1 boite d'ananas au sirop en tranches
  • du sucre pour le caramel
  • 1/2 sachet de noix de coco
  • 1 cuillère à soupe de rhum (facultatif)

Dans un moule à manqué, faire un caramel avec du sucre selon le nappage souhaité. Poser les tranches d'ananas sur ce caramel. Battre les oeuf avec le sucre. Ajouter la farine, la levure, l'huile. Bien mélanger avant d'incorporer la noix de coco. Verser dans le moule et mettre au four thermostat 180° pendant 40 minutes environ. Sortir et démouler sur un plat de service. A chaud, arroser avec le jus de la boite d'ananas additionné d'un peu de rhum. Servir. C'est délicieux. Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 16 mars 2018

LECON(S) de CHOSES

DSC02269

Mercredi matin, s'il fait frais, il fait beau. Deux petits fils, deux natures. Petit Poucet est urbain, Petit Filou est rural. Mon rat des villes, mon rat des champs comme dirait Monsieur de la Fontaine. Quant à moi, privée de Dame Nature dans ma banlieue connaissant le goût de Petit Filou pour la promenade, j'ai chaussé vite fait les bottines et nous voici partis malgré l'air vif pour une saine promenade !

DSC02271

DSC02273

DSC02275

Leçon des choses car Petit Filou a l'oreille fine quand il s'agit des oiseaux. S'il ne marche pas encore, il parle et plutôt bien pour un petit de pas encore un an. Depuis sa poussette, où je le tiens à l'abri de la bise, il pointe le doigt vers le ciel pour me faire signe qu'il a entendu un bruit différent. La nature peine à se débarbouiller de l'hiver et les jonquilles ne sont guère en avance.

DSC02277

DSC02278

Nous passons devant cette cour de ferme et toute la basse-cour, coqs en tête, se précipite au grillage en piaillant. Elle espère de la nourriture que nous n'avons pas. Petit Filou cherche à se redresser. Il me dit "coco" pour cocottes. Il veut voir. Je le prends dans les bras et il s'émerveille. Leçon de choses...

DSC02279

Le temps de cueillir en pixels ces primevères pour le bouquet du vendredi de Nelly et nous rentrons car je commence à fatiguer. Je n'ai plus l'habitude du grand air. Un boudoir pour bébé plus loin, pendant que je sirote un café bien mérité, Petit Filou teste sur moi tout ce qui est interdit par Maman et Papa comme lancer la PlayStation, arracher les fils de l'ordinateur, jouer avec les croquettes de son chat... et prendre la bonne posture, assis sur son séant, mains croisées sur le genoux en levant et roulant ses grands yeux noirs au ciel pour dévier la foudre du courroux.... Les mamies sont faibles. Petit Filou l'a bien compris. Leçon de choses...

jeudi 15 mars 2018

LES CHANTIERS (au propre, au figuré)

DSC02251

J'étais partie deux jours à la campagne garder Petit Filou. Exceptionnellement, j'ai pris le Paris-Dreux à Versailles Chantiers, une gare que je n'aime pas comme son quartier. Les Chantiers parce que c'est là que se tenaient les ateliers de taille de la pierre destinée à la construction du château. C'est à présent un pôle ferroviaire important, la seconde gare la plus fréquentée d'Ile de France. Alentours, de nouveaux chantiers battent leur plein puisque le quartier est en pleine mutation. Après la renaissance des Etangs Gobert voisins, lesquels alimentaient, autrefois, en eau les fontaines du château, c'est un vaste projet urbain et immobilier qui est en train de voir le jour.

 

 

DSC02246

DSC02247

DSC02249

DSC02250

DSC02248

C'est un projet de 45.000m² composé de bureaux, de logements privés et sociaux, d'une maison de retraite, du siège de la société Nature et Découverte ainsi qu'une nouvelle gare routière. La ville de Versailles a eu l'idée de dissimuler trou béant et tours à béton derrière cette palissade de 120 mètres de long, laissant carte blanche à deux petits génies du street art Fikos et Waone pour ce résultat-ci. D'où mon détour, par cette gare, piquée par la curiosité...

DSC02252

Et puis, rappeler que c'est via cette gare, véritable porte sur le Grand Ouest que nombre de bretons voulant monter à Paris ont débarqué en Ile de France. En effet, le supplément du billet de train entre Versailles et la Capitale était plus onéreux que celui pour venir de Quimper ou de Brest. C'est ainsi que mes arrières grands parents sont devenus versaillais et fiers de l'être.

Posté par Armelle-L à 06:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 11 mars 2018

INVITATION au VOYAGE

10325381_516845365086466_4034345889171924419_n

Affiche de l'exposition Dominique Maillochon - Gare de triage à Argenteuil

Voyage quasi immobile pour moi puisque ça se passait dans le hall de la mairie d'Argenteuil. Exposition de peinture consacrée aux toiles du peintre argenteuillais, Dominique Maillochon. Peintre contemporain qui sculpte ses toiles au couteau. Il se définit comme un peintre de tout ce qui est "moche" dans notre environnement et excelle à reproduire voies ferrées, usines et autres "horreurs artistiques". Pourtant, son univers est loin d'être dénué de poésie. Pour preuve...

DSC02216

DSC02218

DSC02224

Dominique Maillochon

DSC02225

DSC02227

Parvenue dans l'agora ou hall de l'hôtel de ville, je m'attendais à croiser tankers, cheminées d'usines fumantes et, pourquoi pas Tchernobyl. Bien sur, quelques toiles sont de cette veine là. Pourtant, à côté, j'ai découvert un univers pictural champêtre, romantique, bucolique et de très belles marines. Je ne sais pas s'il a des origines bretonnes mais sa Bretagne insoumise juste sous le tableau de la 4CV (belle dame du temps jadis) m'a beaucoup plu. Je n'ai pas regretté ma visite malgré la pluie battante qui m'a rincée à la sortie. 

Posté par Armelle-L à 06:49 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 9 mars 2018

LE PRINTEMPS du GOÛT

Parce que je n'ai pas grand chose à vous raconter, ni de bouquet à offrir à Nelly, revenir sur les vitrines du Printemps Haussmann qui fait la promotion de son nouveau pôle gastronomie. Lequel a ouvert ses portes depuis janvier aux 7ème et 8ème étage du Printemps Hommes. Je n'ai pas encore eu le loisir d'y monter mais j'ai trouvé amusantes ces vitrines hautes en couleurs, très décalées, contrastées par rapport à l'image mode et luxe de ce grand magasin.

DSC02209

DSC02208

Je regrette n'avoir pas pu photographier ou n'avoir pas eu le temps de patienter pour immortaliser la vitrine consacrée à la pâtisserie selon Cyril Lignac car on faisait la queue pour un selfie devant ses choux. C'est incroyable comme ce garçon a du succès auprès des dames... Je vous souhaite un très bon weekend.

mercredi 7 mars 2018

AILE de RAIE CÂPRES et CITRON

DSC02169

Cela faisait longtemps que je n'avais pas cuisiné ce poisson. C'est en allant chez mon volailler au marché que l'étal du poissonnier m'a stoppé net. Ces ailes de raie ont changé mon menu dominical. J'ai cuisiné léger et allégé en beurre. J'ai privilégié un court bouillon maison avec vin blanc et petits légumes à celui du commerce. La recette est simplissime pour un résultat raffiné et délicat. Il suffit de plonger dans le court bouillon froid, le poisson. A partir du frémissement de l'eau, laisser cuire entre sept et dix minutes selon l'épaisseur des ailes. A part faire chauffer une noisette de beurre avec le jus d'un demi citron, du persil et des câpres. Dresser et servir bien chaud avec des pommes de terre. A refaire plus souvent puisqu'il parait que les câpres sont source de bienfaits pour notre santé !

Posté par Armelle-L à 07:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,