mardi 1 novembre 2016

Niflettes maison

N1

Qui dit Toussaint pour les briards, dit niflettes. Briarde de coeur depuis longtemps, hors de question de passer à côté de cette tradition qui remonte au moyen âge. Dimanche, à potron minet, changement d'heure aidant, je me suis lancée dans la réalisation de ces petits gâteaux ronds garnis de crème pâtissière parfumée à la fleur d'oranger. J'ai déjà maintes fois raconté l'histoire des niflettes. A la Toussaint, du côté de Provins, les gens d'église partaient à la rencontre des orphelins leur porter ces petites douceurs en disant ne flete, ne pleurez pas en latin, d'où ce nom.

N2

N3

J'avais trouvé, la veille, un lot d' emporte-pièces de taille idéale chez les Soeurs Grene à pour découper des disques de pâte feuilletée et confectionner des niflettes maison. La recette n'est pas difficile pour peu que vous sachiez préparer la crème pâtissière. Là, est mon talon d'Achille. Voici la marche à suivre. Dérouler les deux rouleaux de pâte. Avec le plus grand des emporte-pièces tailler des disques. Sur le second pâton, découper les mêmes disques dont vous percerez le centre avec un diamètre inférieur. Coller les deux cercles. Au centre, déposer de la crème pâtissière à la cuillère ou à la poche à douille. Dorer la pâte. Enfourner, thermostat 180° durant, environ, 20 minutes. Saupoudrer de sucre glace. Se déguste tiède avec du café, du thé ou du chocolat. Délicieux et réconfortant en cette saison. Et parce que je déteste jeter, surtout quand il s'agit de charité, j'ai fait une seconde fournée, plus petite, avec les chutes. Ne flete en ces fêtes de Toussaint !

Posté par Armelle-L à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 31 octobre 2016

¤ Octobre rouge ¤

1

Dimanche matin, de bonne heure, à la Frette sur Seine (Val d'Oise), en bordure de fleuve. Le soleil se lève sur un paysage coloré de jaune et de rouge par l'automne. Monsieur, pourtant originaire de la région, ne connaissait même pas cet endroit charmant, parfait pour un shooting.

2

3

4

Voici la robe rouge que je voulais porter, dimanche dernier, pour rencontrer les parents de la compagne de mon fils. J'ai été frileuse au propre comme au figuré. Je suis restée dans la zone de confort avec un pantalon de tailleur noir, une veste en simili, noire aussi et un pull couleur grenadine car j'ai vu rouge tout au long de ce mois d'octobre. Frileuse, également, à cette heure matinale, les pieds dans la rosée

5

6

7

Halloween ce lundi. Voici une fête que je n'aime pas depuis que ma fille, ce jour il y a deux ans, a eu un accident de voiture sur le périphérique parisien. Rien de grave, rien de méchant mais je suis restée marquée au fer rouge. Prendre la pose n'a pas été aisé car la météo restait incertaine. C'est pour cette raison que j'ai devancé les nuages pour aller voir voguer canards et bateaux dans cette sublime lumière automnale.

8

Octobre rouge en attendant un mois de novembre plus doux et plus apaisant.

Posté par Armelle-L à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 30 octobre 2016

Versailles à l'heure d'hiver

1

Je reste viscéralement attachée à ma ville. J'avais besoin d'aller y prendre l'air. Aller-retour express pour acheter un jean brut chez Eurodif et, chez Gibert, mon agenda de poche 2017. Versailles à l'heure d'hiver dans sa douce lumière mordorée. Passage obligé de cette visite devenue mensuelle, un café chez Bigot en sortant de la gare Rive Droite. Café et croissant, cela s'entend.

2

3

4

5

Le ciel est momentanément bleu certainement pour saluer ma venue. J'aime toujours autant réviser mes classiques en regardant les fables de Jean de la Fontaine sur les coffrets électriques de la ville. Le Carré Richaud affiche ses couleurs d'automne.

6

7

8

Le marché Notre Dame à l'heure des légumes à soupe et des chrysanthèmes. Plus pour longtemps.

9

10

11

12

13

Le Père Noël prend ses quartiers chez les Soeurs Grene tandis qu'on dresse des tables festives chez Eurodif. Chez Gibert, on rappelle aux enfants que Noël rime avec Nativité. Chez Gaulupeau, les gâteaux ronds attendent la bûche. La rue de la Paroisse fait les essayages de sa robe de lumière. Dans quelques semaines, elle sera fin prête. J'ai été, à Versailles, autrefois, une petite fille heureuse. Alors, forcément, ici, les préparatifs de Noël m'émeuvent plus qu'ailleurs ! Changement d'heure, aujourd'hui.

mardi 25 octobre 2016

* Le Bouillon Racine *

1

Si le bouillon est à Paris ce que le bouchon est à Lyon, on connait davantage le Bouillon Chartier de la rue du Faubourg Montmartre que celui-ci, situé tout près de la Sorbonne. Une belle découverte bien que je sois passée souvent dans la rue, sans même le remarquer, malgré sa superbe devanture. C'est là que mon fils et sa compagne nous avaient conviés, dimanche midi. Entrons.

2

3

.4

Les premiers bouillons sont apparus à Paris dès 1855. Celui-ci verra le jour en 1906. Dans cette chaîne de restauration du Paris populaire, on sert aux ouvriers, un bouillon accompagné d'un plat unique de viande. Ce lieu sublime Art Nouveau est racheté en 1956 par l'Université de Paris et sera jusqu'en 1993, la "cantine" du personnel de la Sorbonne voisine. En 1996, ce sont les Compagnons du Devoir qui s'atteleront à sa rénovation pour sauver avec des gestes d'autrefois, ce décor somptueux.

5

6

7

8

Qu'est-ce qu'on y mange ? On y mange très bien de bons et beaux plats de notre patrimoine gastronomique comme le Potage Saint Germain aux petits pois, un cappucino de boudin noir, un millefeuille de tourteau. Ceci, en entrée. Viendront ensuite, le paleron de boeuf copieux, fondant et goûteux à souhait avec sa purée de carottes et panais, du pavé de boeuf ou de la cuisse de canard. Je ne sais pas la gaufre mais cela faisait longtemps que je n'avais pas mangé une île flottante aussi délectable. Je n'ai pas de mots pour décrire cette symphonie du goût !

9

Les feux de l'automne au-dessus du Musée de Cluny avant le retour de la pluie. Nous avons passé un moment infiniment agréable en excellente compagnie. Une belle adresse à retenir sur la rive gauche de Paris. Attention, arriver de bonne heure car le dimanche, pour des raisons de personnel, le restaurant ferme ses portes à 15 heures. C'est le seul bémol.

* Le Bouillon Racine - 3, rue Racine - 75006 PARIS

Posté par Armelle-L à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 23 octobre 2016

Cake citron et pavot

J'ai passé une mauvaise semaine. J'ai débuté le weekend sur des charbons ardents.

113064472

Même aller au marché ne m'a pas détendue. Le brouillard et toutes ces choses de la vie agaçantes comme mon aînée qui ne répond pas au téléphone alors que je cherche à l'avertir que sa grand-mère ne va pas bien. J'ai fini par avoir Monsieur Gendre et tout s'est arrangé. Je lui dédicace ce gâteau car il adore. Pour évacuer les scories de ma nervosité, je me suis mise à pâtisser. Ca me déstresse. Je devais faire un carrot-cake mais j'ai eu la flemme de râper finement les carottes. J'ai donc fait un cake citron et pavot dont voici la recette :

  • 180 grammes de farine
  • 125 grammes de sucre
  • 125 grammes de beurre
  • 3 oeufs + 1 blanc
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1 citron zeste et jus pour la pâte
  • 1 cuillère à café de graines de pavot
  • 1 citon et du sucre glace pour le glaçage blanc

113064461

Faire un puit dans la farine et ajouter la levure, le sel, le sucre, les oeufs un à un et le beurre fondu. Mélanger vigoureusement avant de râper le zeste du premier citron et de verser son jus. Ne faites pas comme moi et n'oubliez pas le pavot. J'ai rouvert le four de justesse pour l'incorporer. Mettre au four thermostat 180° pendant 40 minutes. Laisser refroidir avant de badigeonner avec le blanc d'oeuf, le sucre glace et le jus de citron mélangés pour le glaçage. C'est régressif donc forcément délicieux ! Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 21 octobre 2016

Mélancolie d'automne

mélancolie d'automne

Coup de coeur pour ces jolies roses couleur violine photographiées dans un parterre devant le Grand Palais. J'aime leur simplicité. En ce vendredi, elles accompagnent ma mélancolie d'automne. Je n'ai pas aimé cette semaine molle où je suis allée chez le coiffeur pour rencontrer, dimanche pour la première fois, les parents de la compagne de mon fils. Massacre à la tronçonneuse. Et encore, ai-je arrêté de justesse le ciseau ravageur de la shampouineuse à laquelle on avait confié ma tête faute de personnel. Dans le salon, on ne causait que des impôts locaux et taxes foncières de ma ville. On juge les hausses scandaleuses. Rien en vue, pour ma part, sur le front de ma recherche immobilière. Mon seul souci, ce vendredi, étant celui du dress-code de dimanche. Robe rouge ou pantalon noir. Telle est la question et la météo ne m'aide pas. Être futile pour ne pas songer à ce monde tel qu'il va. Passez un bon weekend.

Posté par Armelle-L à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 20 octobre 2016

Hergé au Grand Palais

1

Si j'aime bien les aventures de Tintin, je vous préviens, je ne suis pas fan de BD. J'ai juste fait plaisir à Monsieur en l'accompagnant à cette expo consacrée à Hergé au Grand Palais. D'entrée, j'ai râlé car l'attente, au dehors, a été longue malgré les billets achetés sur internet. J'ai pesté contre un joueur de clarinette, sur le parvis, censé distraire le public. Il nous écorchait les oreilles.

2

3

Ne comptez pas sur moi pour vous faire un exposé scolaire ou supposé amateur de cet art même si j'ai apprécié plusieurs aspects très méconnus du dessinateur Hergé tels ses essais de peinture classique au début des années 60 ou ce portrait de lui par Andy Warhol. Cette rétrospective de son oeuvre se découpe en dix salles et j'ai eu du mal à faire preuve de patience. J'ai trouvé la scénographie trop obscure pour la papa de Tintin. Surtout quand on sait que je suis claustro.

4

5

6

7

J'ai quand même bien aimé découvrir le travail de fourmi depuis l'idée du dessinateur, la construction de ses planches jusqu'au choix de la couverture du livre. Le trait de crayon est fin et incisif. On devine la détermination et le foisonnement créatif.

8

9

10

Honnêtement, ce qui m'a le plus séduite est la période dessinateur de réclames. Bien entendu, je ne peux pas mettre toutes mes photos d'autant que Canalblog déblogue et il faut de la persévérance, ces jours-ci, pour mettre en page un billet illustré. Je me souviens une expo centrée sur Tintin, à la bibliothèque de Versailles, il y a quelques années, beaucoup plus ludique, gratuite de surcroit qui m'avait davantage plu mais Monsieur était heureux. Là, est l'essentiel.

11

N'empêche au bout de 90 minutes à piétiner ce labyrinthe, j'étais joyeuse de sortir sous le ciel bleu de Paris.

Posté par Armelle-L à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 19 octobre 2016

Cake d'automne, noisette et café

cake automne

L'émission du Meilleur Pâtissier a repris du service, moi aussi. Ils ont quitté le Château de Groussay à Montfort l'Amaury pour celui de Maillebois en Eure et Loir. Et moi, et moi, et moi ? Toujours au même endroit. C'est l'automne et sous l'impulsion du spleen, je me suis aussi remise aux fourneaux tout en veillant à ne pas reprendre les 7 kilos perdus durant la belle saison. J'ai eu envie d'un cake à la noisette et j'ai improvisé cette recette :

  • 150 grammes de farine
  • 3 oeufs
  • 100 grammes de sucre
  • 100 grammes de beurre
  • 1 yaourt nature
  • 1/2 paquet de poudre de noisettes
  • 1 cuillère à soupe d'extrait de café
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel

Battre vigoureusement le sucre avec les oeufs. Ajouter la farine, la levure, le sel. Mélanger avant d'incorporer la poudre de noisette, le yaourt et le beurre fondu. Terminer avec l'extrait de café. Le mélange doit être mousseux. Mettre au four, thermostat 180° pendant, environ, 40 minutes. La lame du couteau doit être nette. Démouler et servir ainsi avec du thé ou du café ou, au dessert avec de la crème anglaise ou une boule de glace. C'est léger et délicieux ! 

Posté par Armelle-L à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 18 octobre 2016

L'été indien à Paris

1

Dimanche midi, du côté de l'Opéra en allant vers les Capucines, le ciel est bleu. Il fait beau, il fait chaud, c'est l'été indien à Paris. Les parisiens tombent la veste et se baladent à pied ou à vélo. Nous nous sommes garés dans le quartier pour déjeuner vite fait avant d'aller voir une expo.

2

3

4

5

6

7

8

Nous flânons un peu, en attendant midi. Rue de Hanovre, je m'accroche à la portière de ce faux Tube H Citroën. Ca me rappelle des souvenirs. Lorsque j'étais apprentie, mon taulier d'alors me les faisait garer dans sa cour. Sacré apprentissage de la conduite. Une fois, en passant le passage cocher, j'avais accroché la portière d'où cette photo amusante. Finalement, nous avons mangé chez Pizza Hut. Cette pizza pâte pan à la provençale était vraiment délicieuse et les serveuses infiniment agréables. Je regarde la cîme des arbres en train de roussir et je trouve anachroniques ces guirlandes déjà installées pour Noël. Une belle journée.

Nota : photos prises avec mon vieux Nikon

lundi 17 octobre 2016

Objectif Top Chef - Saison 3

obejctfi top chef 3

Ce soir, Stéphane Plazza laisse sa place sur M6 au truculent Philippe Etchebest qui reprend la route pour une saison 3 de son objectif Top Chef. On nous promet des surprises de la production qui  ne sont pas pour déplaire à ce meilleur ouvrier de France dont la réputation n'est plus à faire derrière ses fourneaux comme derrière notre écran de télévision. Un an, déjà, de passé depuis mon engouement pour le jeune candidat Charles avant que je ne tombe sous le charme de Xavier, ténébreux versaillais, issu des rangs du prestigieux Trianon Palace. Oui, je sais, je suis fan de ces émissions saisonnières. Lesquelles nous replacent au coeur du temps dans un monde qui perd ses repères. Quand la compétition sera terminée, 2016 sera sur le point de tirer, elle aussi, sa révérence. Je n'aime ni les années paires, encore moins quand elles sont bissextiles. Alors merci Chef de nous aider à terminer ce cru fade et sans relief avec piment et caractère ! Ne pas oublier ce lundi aussi, juste avant, le retour des Reines du Shopping avec lesquelles je suis fâchée

Posté par Armelle-L à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,