mercredi 4 avril 2018

LES DENTS, PIPI et AU LIT !

samedi 20 heures

Samedi soir, pour nous distraire sans prise de tête, nous sommes allés voir ce film très amusant avec Arnaud Ducret et Louise Bourgoin. Rien de lourd, bien au contraire. C'est un conte des temps modernes avec un quadra qui ne veut pas rentrer dans les rangs et une princesse déchue, lestée de ses deux bambins. Ils deviennent, par la force des choses, colocs dans un appartement haussmannien pour cause de loyers parisiens trop lourds à assumer seul. Le reste, je ne vous raconte pas mais, simplement vous parler du cinéma où était projetée cette comédie.

Ce complexe cinématographique Mégarama est tout récent. Il se situe à Montigny les Cormeilles. Vu de l'extérieur avec ses deux restaurants, il parait alléchant mais, en arrivant... D'entrée, je n'ai pas aimé ce grand hall avec sa batterie de billeteries automatiques. Pour payer sa place en espèces, il faut aller "au comptoir" et faire la queue derrière tous les adeptes de la junk food. Heureusement, nous étions en avance. Et puis, de toute façon, on est refoulé, toutes projections confondues derrière un cordon de sécurité musclée.

L'accès aux salles se fait dans une ambiance de matchs de foot et il faut jouer des coudes... Ensuite, pendant le film, le son poussé à fond n'arrive pas à couvrir le bruit des mandibules de ceux qui mastiquent à longueur de séance des pots XXL de pops corn. Cerise sur le gâteau, j'ai découvert de nouveaux fauteuils à bascule. Il n'est pas aisé pour quelqu'un de petite stature de trouver la bonne position. Ca donne le mal de mer. Il ne faut pas s'étonner que les enfants pour se sentir à l'aise, se calent les pieds sur les sièges... C'est pensé pour de grands primates. Et puis cette odeur écoeurante de plastique neuf, bon marché, peu ambiante.

Bref, j'ai détesté ce cinéma. Je préfère de loin la petite salle cosy de ma ville. Si, dorénavant, je veux voir un film qui n'y est pas projeté, j'irai carrément dans une vieille salle parisienne. Prix du billet, relativement raisonnable, 9€50.


mardi 3 avril 2018

PÂQUES aux TISONS

DSC02280

Hier, je n'avais pas le moral du tout. Pour me distraite, j'ai voulu monter sur la Butte d'Orgemont voir si les petits cerisiers étaient en fleurs. Trop tôt, trop froid, trop venteux. Malgré quelques gouttes de pluie, nous avons réussi à faire une promenade pour brûler nos calories de la veille. Ci-dessus, le Moulin d'Orgemont.

DSC02291

DSC02274

DSC02288

DSC02282

DSC02289

DSC02277

DSC02293

DSC02296

DSC02276

DSC02281

Si le printemps est bien là, la nature semble se méfier des éléments. Elle prend son temps. J'aime cet endroit pour son côté champêtre qui laisse filtrer entre les branches la vue sur Paris et ses monuments. Sur ce banc, je suis transie. Nous venons de passer Pâques aux Tisons. On nous annonce pour la fin de semaine, le vrai beau temps. Espérons...

lundi 2 avril 2018

EN AVRIL, NE te DECOUVRE PAS D'UN FIL !

DSC02231

Je ne savais pas quoi faire de cet achat coup de coeur sur Tissus.net. J'ai vite regretté cette pièce en soldes de beau jersey imprimé birdy car ce n'était pas moi. J'aime bien chez les autres. Sur moi, je préfère l'uni. Un mètre, le choix était limité. J'ai donc choisi de renouer avec le fameux top Tilda de la Maison Victor. C'est drôle comme j'ai du mal avec les modèles de cette maison. Et, une fois de plus, la déception...

DSC02246

tulipes jaunes

Malgré le patron modifié pour coller à ma stature, la fente du dos supprimé, l'encolure revue et corrigée, les manches raccourcies, c'est bancal sur ma personne. Je jette l'éponge. On ne m'y reprendra plus. Grand ménage de printemps dans ma patronthèque. Sinon, avec cette satanée veste orange, c'est sympa et mignon.

DSC02248

DSC02297

Mais puisqu'en avril (surtout cette année) ne te découvre pas d'un fil, voici une autre réalisation avec une pièce de gabardine kaki achetée en même temps. Là encore, honnêtement, j'ai regretté mon achat. Le coloris est trop US Army. Sinon, la jupe tombe bien mais le modèle Ottobre a déjà été testé, éprouvé, approuvé. Portée avec un pull et des collants pour ce dimanche pascal pluvieux à l'issue d'une rude semaine où le seul plaisir  a été de m'offrir ces tulipes jaunes chez Lidl avant de rentrer, sans chanter, sous la pluie... Les jonquilles, elles, ont été photographiées, le long de la voie ferrée à Louveciennes. 

dimanche 1 avril 2018

POISSON D'AVRIL

DSC00750

Cette rive du 1er avril n'a pas été si facile à atteindre depuis ce jour d'août où j'ai photographié ce poisson sur les bords de l'Odet à Quimper. Souvenir de vacances en Bretagne et de la visite des faïenceries Henriot. Ce beau poisson se trouvait dans le hall et je m'étais jurée le mettre au menu de mon blog pour le 1er avril. C'est fou comme le temps passe. Je vous souhaite un très beau mois d'avril et de joyeuses fêtes de Pâques.

Posté par Armelle-L à 08:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 30 mars 2018

UN AN

DSC00277

Un an que j'ai photographié ces jonquilles au pied d'un bouleau dans les allées de l'hôpital de Dreux. Un an. Petit Filou, aujourd'hui, a un an. Nous fêterons son anniversaire dans une semaine quand son tonton sera rentré d'un périple au bout du monde et sa tata d'Aurillac. Je lui souhaite un très joyeux anniversaire et j'offre ces jolies jonquilles à Nelly pour son bouquet du vendredi. Bon weekend et joyeuses Pâques.

Posté par Armelle-L à 06:45 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 28 mars 2018

MON FAR aux PRUNEAUX

DSC02222

On dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés. C'est vrai, aussi, en matière de far breton. Celui de ma mère déchire, celui de la tante de Monsieur était une tuerie. Les deux m'ont donné leur recette. Pas les mêmes car en Bretagne, il y ceux du Nord et ceux du Sud. Maman est de Pleyben dans le Finistère et Tante Thérèse de Vannes dans le Morbihan. N'empêche, jamais réussi à réussir, ni l'un, ni l'autre. Un malin korrigan se jouait de moi, peut être... Il aura fallu attendre que Julie dévoile sa recette dans ses célèbres carnets sur France 3 pour que je réussisse à faire un bon far aux pruneaux. Merci à elle. Je vous donne la marche à suivre sans certifier le résultat puisque la cuisine bretonne ne semble en faire qu'à sa tête...

  • 200 grammes de farine
  • 200 grammes de sucre en poudre
  • 4 oeufs
  • 1 litre de lait entier
  • 30 grammes de beurre pour le moule
  • 1 pincée de sel de Guérande
  • 300 grammes de pruneaux dénoyautés (ici, nos régions ont du talent chez Edouard L)
  • 1 gousse de vanille. Ici, de la vanille en poudre efficace, aussi.

Mettre le four à préchauffer thermostat 210°. Faire tiédir et non bouillir le lait avec la vanille. Pendant ce temps, mettre la farine, le sel et le sucre dans une jatte. Au centre, casser un à un les oeufs. Mélanger énergiquement. Ajouter, lentement, le lait vanillé tièdi en remuant de temps en temps. Il faut que la pâte ressemble à celle des crêpes. Beurrer généreusement un moule. Poser les pruneaux au fond avant de verser la pâte et mettre au four pendant 50 minutes. Pas trop car il ne faut pas que le far soit sec. Avec du cidre breton, comme ici, c'est un régal !

Posté par Armelle-L à 06:29 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 25 mars 2018

HEURE D'ETE

DSC02290

Heure d'été, ce matin. Une heure de moins pour faire la grasse matinée et, pour vous réveiller, une tasse de café chez George C. à Parly 2. Parly 2 où je suis allée, hier, faire un unexcepted shopping selon la formule, désormais, consacrée. Parly 2 qui, depuis son nouveau lifting, encore plus chic, plus classieux, plus distingué. J'aime beaucoup sa nouvelle aile dite "nouveau Pont Neuf" où Uniqlo a ouvert un magasin, pas plus tard que mercredi. J'ai acheté des tee-shirts dont l'un d'eux réhabilite complètement ma fameuse veste ratée. Comme quoi, il suffit de pas grand chose pour changer un look. Mais mieux, puisque ce tee-shirt n'a pas été facturé. Le caissier était trop speed. Ensuite, j'ai mangé une glace chez Grom et acheté pas moins d'un kilo de chocolat au détail avec dans l'idée de faire des aumonières pour les offrir à Pâques à toute ma petite famille. Bef, j'ai passé un samedi très agréable. Ca fait du bien.

Posté par Armelle-L à 08:49 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 23 mars 2018

MARDI, C'ETAIT PARAIT-IL, le PRINTEMPS...

printemps

Comme tous les vendredis, j'ai l'angoisse de la page blanche. Que vais-je bien pouvoir offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi ? Mardi matin, miracle du premier jour de printemps, le soleil s'est levé sur Paris après quatre jours en noir et gris. Je suis sortie sur ma terrasse transformée en décor de station de ski. La neige craquait sous mes pas. C'est alors qu'à l'aide de mon zoom, j'ai aperçu ce petit arbre paré de fragiles fleurs roses au bout de ma rue. Voilà, j'ai ainsi rendu ma copie. Bon weekend à tous. 

Posté par Armelle-L à 06:44 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 22 mars 2018

au FACTEUR CHEVAL

1

C'est à Versailles, un endroit méconnu, sorte de cabinet des curiosités. Le Facteur Cheval n'est ni tout à fait un antiquaire, ni vraiment un brocanteur. On y trouve des objets remarquables et parfois des trésors. C'est la seule chose attractive dans cette sordide rue des Etats Généraux quand on va de l'avenue de Paris à la Gare des Chantiers. Je m'y arrête toujours et ce jour là, je m'en suis voulue de ne pas faire plus souvent le détour.

2

3

4

5

6

7

Sous sa verrière, c'est un endroit à recoins. Que vous cherchiez un livre d'art, un simple bouquin de poche, de la porcelaine de Sèvres ou de Limoges, un prie-dieu, un chapelet, un Voltaire ou bien un vieux vinyl, vous êtes au bon endroit. Ce jour là, j'ai regretté n'être que de passage pour aller garder Petit Filou car je suis tombée en arrêt devant deux pastels représentant de jolis oiseaux. J'ai visé haut pour photographier la Bibliothèque Verte car petit gavroche versaillais était assis sur le pavé froid à dévorer Jules Verne. Ne pas se fier au chien patelin en apparence, allongé à l'entrée. Il monte la garde et pas sure qu'il vous laisse ressortir avec un butin... Ca vaut le coup d'oeil à quelques mètres du Château.

* Au Facteur Cheval - 12, rue des Etats Généraux - 78000 Versailles

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 20 mars 2018

ON ATTEND le PRINTEMPS

DSC02233

C'est un rituel. Photographier les jonquilles sur les talus des avenues versaillaises pour vous les servir au menu du premier jour du printemps. Sauf que cette année, elles sont frileuses et tardent à former leur parterre jaune... printemps. Ce bouquet pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle saison qui se fait attendre un peu, le froid jouant les prolongations. Mardi dernier, assise sur un banc au soleil de l'avenue de Saint Cloud à savourer un pain aux raisins acheté place du marché avant de partir au combat garder mon Petit Filou. Il fallait bien ça. Beau printemps à vous tous.

Posté par Armelle-L à 06:40 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,