dimanche 12 novembre 2017

LES DIAMANTS SONT ETERNELS (eux...)

laffiche-de-Les-diamants-sont-éternels

Je ne sais pas vous mais, personnellement, il m'arrive parfois de gratter loin les programmes télévision pour trouver le truc qui va distraire ma soirée. Nouvelle Star, Graines de Stars, Danse avec les Stars... Ces étoiles ne brillent guère assez au firmament pour me scotcher à mon canapé le temps d'un soir. Etoiles qui seront certainement éphèmères et dont on oubliera très vite les petits noms dans la galaxie télévision.

Mercredi soir, comme souvent, rien de passionnant sur le petit écran. J'aime bien Carole Gassler et son Passion Patrimoine mais je la réserve en replay pour mes après-midis pluvieux. Ne restait que James Bond et ses diamants éternels, film de 1971 avec des méchants qui font figure d'enfants de choeur comparés à ceux des 007 contemporains. Ca ne fait rien, j'ai bien aimé quand même revoir Sean Connery se sortir de toutes les embûches sans un pli à son smoking sur fond de générique chanté par la sublime Shirley Bassey.

Cependant, mon James Bond préféré reste Daniel Craig, froid et énigmatique que nous reverrons sur grand écran en novembre 2019. C'est aussi à cette date que Parly 2, centre commercial proche de Versailles, inaugurera son nouveau complexe cinématographique. C'est donc là que j'irai voir ce nouvel opus car, c'est là que Jules m'emmenait au cinoche, le dimanche après-midi quand nous étions fiancés. C'est loin tout ça, en arrière comme en avant, mais les diamants sont éternels... eux !

Posté par Armelle-L à 07:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


vendredi 10 novembre 2017

CHEF D'OEUVRE en PERIL - PUZZLE #2#

le Potager du Roi

Ces photos datent du mois d'avril. Le Potager du Roi à Versailles était, ce dimanche, ouvert gracieusement au public dans le cadre de la manifestation de printemps Esprit Jardin. Grisée par la naissance, l'avant veille, de mon Petit Filou, aveuglée par le bouillonnement du printemps, je n'ai pas vraiment prêté attention à l'état de très grande fatigue de ce jardin exceptionnel. Je n'ai pas, non plus, été vraiment surprise quand j'ai appris par les médias que ce lieu historique signé Jean-Baptiste La Quintinie, jardinier du Roi, venait d'être ajouté à une liste de lieux remarquables en très grand péril.

Si le WMF a pris très au sérieux la demande pressante des responsables du Potager du Roi Soleil, il a réclamé un état des lieux précis et une concertation entre l'ENSP, la Ville de Versailles et son Château avant de dégainer le chéquier. J'ai lu que plus de 40% des arbres fruitiers seraient morts ou mourants faute de soins appropriés et de personnel pour les soigner. Pire, les murs sur lesquels, certains sont palissés tombent en ruines. Je suis triste à cette évocation et je songe à ce sublime magnolia, fureur des réseaux sociaux par ce joli dimanche d'avril. Je l'ai vu tout bébé alors faites que....

mercredi 8 novembre 2017

MON CAKE au CITRON (qui déchire)

DSC01029

Samedi dernier, il a plu. S'il faisait 22° dans l'appartement, le fond de l'air était humide. Pour chauffer l'atmosphère, j'ai eu envie de faire un gâteau, histoire de faire tourner le four. Et parce que deux citrons étaient en souffrance dans mon réfrigérateur, j'ai fait ce cake que Monsieur Gendre adore et dont je vous livre la recette :

  • 180 grammes de farine
  • 120 grammes de sucre
  • 100 gramme de beurre
  • 3 oeufs
  • 2 citrons
  • 1 sachet de levure
  • du sucre glace pour le glaçage

Dans une jatte battre vigoureusement au fouet les oeufs et le sucre. Ajouter la farine et la levure mélangées, puis le beurre fondu, le jus et le zeste du premier citron. Beurrer un moule, verser la pâte et mettre au four thermostat 180° pendant 40 minutes. Quand le cake est cuit, le démouler et "puncher" avec le demi jus du second citron. Mélanger l'autre demi-jus avec du sucre glace en veillant à ce que cela reste pâteux. Etaler sur le dessus du cake et servir avec une bonne tasse de thé. C'est vraiment délicieux !

Posté par Armelle-L à 06:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 4 novembre 2017

LE REFUGE des MOINES

DSC01511

Un samedi soir, sur la terre ou à Paris, à l'angle des rues des Moines et Guy Moquet dans le 17ème arrondissement. C'est dans ce bar à vin chaleureux et sympathique que mon fils et sa compagne nous avaient conviés à dîner. Une trentaine de couverts tout au plus, une cuisine maison et une sélection de vins avertie et épicurienne font de cette adresse, un lieu à retenir dans la jungle parisienne.

DSC01501

DSC01503

DSC01505

DSC01506

DSC01507

DSC01509

Le patron, en apéro, nous a suggéré un Muscat de Perpignan sec et fleuri à la fois. Rien à voir avec celui auquel nous sommes habitués, rond et sucré. C'est une profane qui parle... De quoi agréablement débuter un repas vraiment délicieux. En entrée, j'ai pris une tartelette aux oignons rouges savoureuse suivie par un filet mignon sauce aux noix fraîches qui avaient un parfum de "je ne sais quoi" qui me rappelait les effluves de Noël. Les hommes ont pris de la viande et ont continué au Bordeau. J'ai pris de l'eau avant de me régaler avec ce parfait au café juste parfait dont j'ai eu peur mais que j'ai bien mangé jusqu'à la dernière cuillère ! Vraiment une très belle soirée. 

* Le Refuge des Moines - 85, rue des Moines - 75017 Paris

Posté par Armelle-L à 07:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 3 novembre 2017

PUZZLE #1#

balade à la frette

Je me souviens d'un blog que je lisais, autrefois, sur la plateforme du journal Le Monde. La blogueuse, de temps en temps, publiait des mosaïques avec des thèmes sympathiques et variés à partir de photos qu'elle avait en trop. Depuis, elle est passée sur une autre plateforme où elle publie toujours sauf qu'elle a mué ecolo pure et dure. Oiseaux, champignons et poissons ont rendu son blog lassant. En revanche, je reprends à mon compte sans la plagier cette idée thématique avec, ce matin, une balade en bord de Seine à la Frette, non loin de chez moi. C'était un dimanche matin baigné d'une jolie lumière d'automne. On peine à imaginer que le lieu est proche de Paris. Le long du chemin de halage, on croise des reproductions de tableaux de peintres impressionnistes qui ont immortalisé ces rives de Seine, Cézanne, Marquet, Pissarro, Signac, entre autres. C'est un endroit plaisant à découvrir. 


mercredi 1 novembre 2017

CARROT CAKE à MA FACON

DSC01027

Parce que je doute trouver le temps pour aller dans la Brie chercher ma douzaine de niflettes de la Toussaint, je vous offre un part de carrot cake ou leçon anti-gaspi puisque j'ai utilisé des carottes fatiguées, un citron et une clémentine frippés, des oeufs proche de la date limite de consommation. Démonstration :

  • 4 petites carottes
  • 150 grammes de farine
  • 3 oeufs
  • 150 grammes de cassonade
  • 1 sachet de levure
  • le jus d'une clémentine
  • 10 cl d'huile végétale neutre
  • 10 cl de lait
  • une poignée de raisins secs
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • le jus d'un citron et du sucre glace pour le glaçage

*******

DSC01028

Râper les carottes, mettre les raisins et mouiller avec le jus de la clémentine. Laisser en attente. Battre les oeufs avec la cassonade vigoureusement. Ajouter farine et levure. Mélanger soigneusement. Mettre lait et huile avant d'incorporer cannelle et gingembre. Incorporer les carottes râpées et les raisins. Beurrer avec parcimonie pour cause de pénurie un moule à manquer et verser le mélange. Mettre au four thermostat 180° pendant 40 minutes. Attendre pour démouler et napper avec du sucre glace et citron mélangé. Voici une façon gourmande de débuter le mois de novembre !

Posté par Armelle-L à 07:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 31 octobre 2017

OCTOBRE SE TERMINE

DSC01365

Octobre se termine avec les couleurs d'Halloween pour ceux qui célèbrent cette fête là. Pour ma part, hormis me munir de quelques bonbons pour les enfants de l'immeuble qui, inévitablement, vont sonner à ma porte, je ne me déguise pas. Cette photo prise chez Truffaut pour refermer la porte sur un mois d'octobre dont je me souviendrai longtemps avec le beau baptême de mon Petit Filou mais aussi ce concert sensationnel de Cris Réa à Pleyel. Bref, un beau mois d'octobre qui me laisse au coeur des souvenirs enfin harmonieux. 

Posté par Armelle-L à 06:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 30 octobre 2017

COUSU MAIN

DSC01485

Samedi après-midi, plutôt que rester regarder la finale de Cousu Main 3 à la télévision, j'ai filé à Paris. Je n'étais pas retournée au Marché Saint Pierre depuis ce jour sinistre de janvier où nous étions dans l'attente du décès de Belle Maman. Je frissonne à cette évocation. Les mois à suivre allaient être difficiles. Tant et tant que j'ai du mal à m'accorder le droit au répit... Samedi après-midi, j'ai donc pris un peu de bon temps au milieu de la foule des touristes. Le Sacré Coeur était noir de monde.

DSC01487

DSC01488

DSC01491

DSC01492

DSC01493

DSC01494

DSC01495

DSC01496

DSC01497

Et figurez-vous que malgré le beau temps et un peu d'insouciance, je n'ai pas retrouvé l'esprit d'antan. Peu à peu, les petites échoppes sont remplacées par des enseignes de luxe. J'ai entendu des gens affamés et perdus à la recherche d'une simple boulangerie. Je n'ai acheté qu'un peu de doublure pour attaquer un manteau car j'ai eu la vague impression que les Coupons Saint Pierre avaient pris la grosse tête depuis leur médiatisation due à l'émission Cousu Main. J'en profite pour féliciter Mélanie, talentueuse gagnante. Ensuite, j'ai filé à pied au travers les rues jusqu'à la Porte de Clichy rejoindre Jules et mon fils. Cela faisait un bail que je n'avais pas ainsi marché dans Paris nimbée d'une belle lumière d'automne.

vendredi 27 octobre 2017

LE TEMPS des CHRYSANTHEMES

le temps des chysanthèmes

Voici venu à Versailles comme ailleurs, le temps des chrysanthèmes. La Toussaint oblige, je ne tarderai pas à revenir sur ce marché aux fleurs acheter quelques pots de chrysanthèmes pour fleurir mes chers défunts. Je ne trouve pas ça triste. C'est un rendez-vous annuel. Je me confie à ma grand-mère sur ce qui s'est passé dans mon année. Je lui dirai comment elle est une seconde fois arrière-arrière grand-mère. Je me signerai, au passage, sur le tombe de ce curé de paroisse qui m'a enseigné le cathéchisme. Je humerai le parfum fort de l'automne qui embaume ma plus belle avenue du monde, l'avenue de Saint Cloud. Bientôt, les sapins de Noël peupleront et feront haie sur ce trottoir. Un moment que j'adore. En attendant, bon weekend à vous.

mercredi 25 octobre 2017

TOURNEZ MANEGES

DSC01479

Versailles, samedi après-midi, avait de belles couleurs. Les couleurs de l'automne sous un ciel bleu azur réunis. Comment ne pas succomber à autant de charme et retrouver l'espace de quelques heures la douceur du temps de mon enfance, prétexte pris d'un bon d'achat à écouler chez Bouchara (anciennement Eurodif) et voir cette expo BD à la Mairie. J'aime toujours autant ce carrousel pimpant.

DSC01449

yakiri

DSC01472

Pour accéder à l'univers du petit sioux Yakari, dans la salle des fêtes, au premier étage de l'hôtel de ville, il aura fallu se mêler à la société d'un grand et beau mariage et fouler les pétales de roses. Rafraîchissant pour nous qui nous sommes mariés, là, il y a 35 ans. Je ne connaissais pas du tout Derib. Jules, non plus, pourtant amateur du genre. D'entrée, j'ai aimé la fraîcheur des planches de ce dessinateur suisse, présent pour une séance dédicace et une interview, en toute simplicité. Il était attendu de pied ferme par un très jeune public, très féru de cet art graphique. J'ai vraiment apprécié toute profane que je suis.

DSC01450

Fête foraine versailles

DSC01478

En sortant, saluer vite-fait, au passage la statue du maître des lieux, un certain Louis XIV et se réjouir, intérieurement, que la foule des touristes commence à se faire moins dense. Nous allons entrer dans la période faste pour faire les expos du domaine, tranquillement. J'avais une idée en tête. En ces vacances de la Toussaint, c'est la Fête Foraine dite, autrefois, des enfants et comme tous les ans, je me suis offert une gaufre dégustée sur un banc, au soleil chez le Roi Soleil. Savourer, aussi, tranquillité et douceur de vivre dans la ville royale loin des tourments du monde. Tournez manèges. Je rêve, en silence, de revenir y vivre, un jour...