samedi 7 juillet 2018

PARIS PLAGES - PUZZLE #13#

Paris Plages rétrospective

Paris Plages ouvre, aujourd'hui, ses bords de Seine au public. Plutôt que faire comme d'habitude, publier l'affiche de l'évènement, j'ai flâné dans mes archives où j'ai trouvé des photos de médiocre qualité puisque prises pour la plupart avec un téléphone portable. En effet, j'ai fréquenté Paris-Plages, souvent tôt le matin, au temps où je bossais encore. Plus de sable sur la voie express mais on se baigne à la Villette où je ne suis passée qu'une seule fois sous le crachin. Souvenir d'une Tour Eiffel rouge érigée par Fermob pour le 125ème anniversaire de sa chaise bistro. La photo du centre avec les deux transats sous un parasol a une saveur particulière. Il était 8 heures du matin et le mercure flirtait déjà avec les 25°. Je m'étais assise là pour tenter de calmer mon impatience d'aller à la maternité faire la connaissance de mon premier petit fils né la veille. Paris-Plages, cette année, je m'étonnerai mais sait-on jamais ? Bel été à tous à Paris ou ailleurs !

----oOo----

paris plages 2018

Voici quand même le visuel pour le cru 2018 que perso, j'aime beaucoup !


vendredi 25 mai 2018

LA NATURE à PARIS

DSC02859

Ca se passe à Paris dans le 12ème arrondissement, entre les stations de métro Bercy et Cour Saint Emilion sur la ligne 14. Il y a longtemps, je venais là souvent, au cinéma d'une part et pour ce jardin que j'ai vu aux balbutiements de sa création. Je me souviens avoir rêvé trouver un appartement ici, avec terrasse et vue au-delà de cette nature en pleine ville, sur la Seine. Just a dream au prix du m² parisien...

DSC02820

DSC02845

JIR

DSC02841

Cela faisait tellement longtemps que j'avais perdu le souvenir de la magnifique roseraie où les collections de roses anciennes embaument l'air vicié de Paris. Hélas, à leur pied, la pyrale du buis a fait des ravages dans les parterres et les jardiniers de la ville de Paris semblent avoir lâché l'affaire. La nature est certes, libre mais elle a besoin d'être un peu ordonnée. Enorme coup de coeur pour ce carré de pivoines avec des bancs sur son périmètre pour une halte bienfaisante.

DSC02849

DSC02851

DSC02837

DSC02854

DSC02856

La flore est devenue luxuriante autour de ces plans d'eau et la faune est peuplée de canards, de poules d'eau mais aussi d'adorables tortues. J'ai adoré les voir nager, pataudes dans des eaux un peu troubles. Là encore, la ville semble laisser aller à vau l'eau ou est-ce une impression ? Je me souviens quand chaque année, entre fin mars et début avril, je passais surveiller la croissance de petits magnolias stellata que j'ai vu planter. Je les ai cherché dans les gravats des travaux du nouvel accès au métro... Je les ai vus secs et morts et j'ai ragé !

DSC02832

On ne va pas se plaindre, non plus car ce parc urbain est une aubaine pour les familles et les vieilles dames en balade dans les rues de Paris. J'offre toutes ces fleurs à Nelly pour son bouquet du vendredi. Elle cueillera ce qui le plaira le plus. Je vous souhaite un bon weekend. Le mien s'annonce très chargé.

mercredi 23 mai 2018

LA BNF, LA SEINE et autres considérations

DSC02792

Je ne sais plus à quand remonte ma dernière visite à la BNF et ses environs. Plus de cinq ans, je crois. Il fallait vraiment que j'ai quelque chose à y voir pour prendre la ligne 14 à Saint Lazare où nous avions laissé la voiture. C'est pratique le dimanche pour se garer. Il faisait beau et, honnêtement, une promenade à la campagne, par cette belle journée de Pentecôte aurait été plus agréable. Seulement voilà...

DSC02796

DSC02795

DSC02798

DSC02800

Oui voilà, je voulais voir cette rétrospective des dessins de presse de Plantu et, si la BNF sur son site internet a bien informé le public de la prolongation de l'exposition jusqu'au 3 juin, elle n'a pas préciser que la bibliothèque serait fermée les dimanche et lundi de Pentecôte. Nous nous sommes cassés le nez. Nous, ce n'est rien car nous sommes quasi parisiens et pourrons, peut être, revenir début juin mais, il y avait beaucoup de touristes, tous déçus et agacés du déplacement pour rien.

DSC02803

Heureusement, nous avions une carte cadeau à acheter chez Truffaut pour un anniversaire. Ainsi, c'est fait car la semaine et le weekend à venir seront chargés. Autre cadre, autre Truffaut. Autrefois, ce magasin me semblait immense et canon.  Je l'ai trouvé étriqué mais concentré sur de très beaux rosiers comme ce Pierre de Ronsard.

DSC02805

DSC02807

DSC02809

DSC02811

DSC02813

Ensuite, nos pas nous ont poussé à la longer, puis franchir la Seine via la Passerelle Simone de Beauvoir. J'ai été saisie de voir que les quais du fleuve sont de plus en plus investis par des péniches restaurants et autres lieux branchés. Ca m'a rappelé Lyon. Le pont de Bercy avec ou sans rame de métro. Le ministère des finances que j'ai visité avec ma fille lors de Journées du Patrimoine, il y a dix ans. Nous avions été reçues par le ministre d'alors, Madame Christine Lagarde. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, depuis...

DSC02816

C'est ainsi que nous sommes passés du 13ème au 12ème arrondissement, dans le Parc de Bercy. Très mauvaise impression car les lieux sont sales comme nombre d'endroits à Paris. Les grandes pelouses ont la pelade à force d'être foulées et non entretenues. Quand il pleut, ça doit être boueux. Les enfants du Monde de Rachid Khimoune semblent perdus. En marchant, sur l'herbe, on redoute à chaque pas de frôler un rat... J'étais à deux doigts de faire demi-tour.

 DSC02814

DSC02817

Heureusement, nous avions décidé de rejoindre le métro à Cour Saint Emilion et que la traversée du Jardin Yitzhak Rabin nous a mis du baume au coeur. De ce poumon de verdure parisien, je vous parlerai bientôt.

dimanche 25 février 2018

BALADE HIVERNALE au PARC MARTIN LUTHER KING

Parc Martin Luther King

Hier, je suis allée à Paris voir les enfants. Je suis partie sans appareil photo. Trop froid, pas envie. Sauf qu'au soleil, il faisait bon. Alors, j'ai sauté hors du 66 pour couper au travers le Parc Martin Luther King. Pour prendre l'air et me fouetter le sang car, au miroir, je ressemble à un coing. Les enfants jouaient indifférents à la bise. Les canards barbotaient sur des eaux partiellement gelées. La nature est au taquet, prête à s'éveiller une fois ce coup de froid passé. J'aime cet endroit. Hélas, mon téléphone n'est pas un foudre de guerre et ces quelques photos sont plus que médiocres. Tant pis, c'était une balade hivernale au Parc Martin Luther King qui m'a fait le plus grand bien au teint et au moral.

dimanche 11 février 2018

CITE des FLEURS - PUZZLE #4#

cité des fleurs

Cité des Fleurs dans le 17ème arrondissement de Paris où je passe quand je vais chez mon fils car cette voie privée est interdite à la circulation. Architecture gracieuse que les propriétaires de ces belles maisons tendent à lifter, certaines trop à mon goût. Je me souviens d'un temps, pas si lointain, à mes débuts de blogueuse où prendre des photos en ce lieu était interdit. Je me rappelle m'être fait épinglée par le gardien d'alors. Il a pris sa retraite et le nouveau a d'autres chats à fouetter. Alfred Sisley a vécu dans cette rue. Catherine Deneuve et sa soeur Catherine Dorléac, y ont vu le jour. Photos prises fin janvier et de fleurs, il n'y a que ce fragile bouton rose sur un cerisier japonais. Je me demande comment il a survécu à la neige. Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 07:52 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 9 février 2018

PETIT, GRAND PALAIS et AUTRES CONSIDERATIONS

1

Souvenir de ma balade, en bord de Seine, il ya quinze jours. Le Grand Palais, le Petit Palais, la Renommée des Sciences du Pont Alexandre III ainsi que quelques fleurs à offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi. Pensées et primevères printanières alors que la neige est encore là.

2

3

4

5

Ce n'est pas exactement, ainsi, que j'avais prévu de vous présenter ce billet. Photos éparses réunies en carte postale parce que je suis, un peu, psychorigide côté blog. J'ai du mal à marier les genres. J'ai décidé de me soigner. Intempéries obligent, je suis allée me promener sur des blogs que je ne lisais plus, par paresse et par complexe parce qu'ils ont beaucoup évolué. Certains m'ont plu, d'autres m'ont déçue. C'est drôle comme chaque blogueur, au fil du temps, se dessine une ligne éditoriale avec ses petites et ses grandes manies. On appelle ça, la liberté d'expression et c'est pour cette raison que je continue depuis plus de dix ans à bloguer. 

samedi 3 février 2018

2008 - 2018

Paris

Aujourd'hui, cela fait dix ans que par un beau matin ensoleillé de février, je me suis mise à bloguer. J'ai  hésité à fêter cet anniversaire car ce blog est récent. Des blogs, j'en ai tant eus, sur toutes les plateformes, sous divers pseudos, effacés sur un coup de tête, un jour de spleen. Je ne reviendrai pas sur les raisons qui m'ont poussée à conjuguer ce verbe à tous les temps, du présent au passé composé, très souvent imparfait. Ne garder que le meilleur pour écrire le futur avec ses bons et ses mauvais moments. Je me suis demandée comment illustrer cette décennie. J'ai beaucoup hésité avant de me décider à choisir des photos de Paris pour composer cette mosaïque. Dix ans de photos à Paris et les souvenirs qui vont avec comme la neige aux Tuileries, un matin de printemps. C'est reparti pour dix ans. Qui m'aime me suive et merci à vous, chers lecteurs, dont certains me sont fidèles depuis si longtemps.

Posté par Armelle-L à 07:15 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 29 janvier 2018

LA SEINE au PONT ALEXANDRE III

DSC02028

Chavirée par ce qui s'était passé sous mes fenêtres, la veille au soir, j'ai pris à Saint Lazare, la ligne 13 pour aller voir la Seine sous le Pont Alexandre III. J'avais besoin de me distraire. La brume humide, sur Paris était depuis le matin, tenace et le soleil peinait à déchirer la grisaille. Ce gris parisien qui n'est pas de Payne comme le décrivait si bien, un certain Henry Miller.

DSC02021

DSC02022

DSC02025

DSC02030

DSC02026

DSC02029

DSC02007

Certes, je ne suis pas allée au même endroit que lors de la crue de juin 2016, mais j'ai trouvé la Seine beaucoup moins impressionnante. Seules les péniches dont les quais ont disparu sous les eaux témoignent du niveau du fleuve. A la sortie du métro Champs Elysées-Clémenceau, il y avait foule à photographier cette mouette perchée sur le képi du Général. Le pic est passé, la décrue est attendue mais nous ne sommes que fin janvier et nous devrions nuancer cet optimisme.

Posté par Armelle-L à 06:41 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 30 octobre 2017

COUSU MAIN

DSC01485

Samedi après-midi, plutôt que rester regarder la finale de Cousu Main 3 à la télévision, j'ai filé à Paris. Je n'étais pas retournée au Marché Saint Pierre depuis ce jour sinistre de janvier où nous étions dans l'attente du décès de Belle Maman. Je frissonne à cette évocation. Les mois à suivre allaient être difficiles. Tant et tant que j'ai du mal à m'accorder le droit au répit... Samedi après-midi, j'ai donc pris un peu de bon temps au milieu de la foule des touristes. Le Sacré Coeur était noir de monde.

DSC01487

DSC01488

DSC01491

DSC01492

DSC01493

DSC01494

DSC01495

DSC01496

DSC01497

Et figurez-vous que malgré le beau temps et un peu d'insouciance, je n'ai pas retrouvé l'esprit d'antan. Peu à peu, les petites échoppes sont remplacées par des enseignes de luxe. J'ai entendu des gens affamés et perdus à la recherche d'une simple boulangerie. Je n'ai acheté qu'un peu de doublure pour attaquer un manteau car j'ai eu la vague impression que les Coupons Saint Pierre avaient pris la grosse tête depuis leur médiatisation due à l'émission Cousu Main. J'en profite pour féliciter Mélanie, talentueuse gagnante. Ensuite, j'ai filé à pied au travers les rues jusqu'à la Porte de Clichy rejoindre Jules et mon fils. Cela faisait un bail que je n'avais pas ainsi marché dans Paris nimbée d'une belle lumière d'automne.

dimanche 16 juillet 2017

LA TOUR EIFFEL FAIT son SHOW

DSC00120

J'ai la chance d'avoir le privilège d'assister aux feux d'artifice sur la Tour Eiffel depuis ma terrasse. C'était le cas, à 23 heures tapantes, ce 14 juillet. D'abord, la grande demoiselle de fer scintille, histoire de mettre nos sens en ébullition et c'est parti pour trente minutes de bonheur.

DSC00135

DSC00141

DSC00160

DSC00164

DSC00172

Le ciel de Paris s'embrasse au son d'une musique et de commentaires de Stéphane Bern que nous avons en arrière plan à la télévision. C'était magique et fabuleux. Ne sachant pas si l'an prochain, je serai encore à cette adresse, j'en ai donc profité au maximum. 

Posté par Armelle-L à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,