jeudi 12 juillet 2018

BLOG en PAUSE

22406744-vecteur-boussole-et-billets

Blog en pause pour un long weekend
puisque je m'envole, ce matin, direction le sud.
Je ferme les commentaires sur ce billet et je vous dis @ très bientôt !

Posté par Armelle-L à 04:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 6 juillet 2018

IL EST 5 heures, PARIS S'EVEILLE

DSC02728

C'est le matin où j'ai eu envie de laisser ce blog en jachère. Sur cette photo, il est 5 heures, Paris s'éveille. Je n'ai pas dormi de la nuit. Trop chaud, trop de bruit, trop de ras le bol d'habiter, ici. Et puis, j'ai repris ma route, comme d'hab, cahin-caha, sans très bien savoir où tout ça me mènera, du lundi au vendredi avec cette impatience que suscite chaque weekend tant la semaine, je m'ennuie. Des géraniums avec vue sur Paris à offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi [291] et vous souhaiter un bon weekend. Le mien sera chargé car on attend enfants et petits enfants pour un barbecue en terrasse et j'ai beaucoup à faire.

Posté par Armelle-L à 06:35 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 4 juillet 2018

ROUGE COMME une TOMATE

le temps des tomates

Je suis stressée et, j'ai du mal à alimenter ce blog. Rouge comme une tomate car je suis en colère. Je ronge mon frein en regardant rougir les tomates sur ma terrasse mais cette jardithérapie n'agit plus. Le 1er octobre arrive à grand pas et le dossier de Jules est loin d'être bouclé. Il manque toujours un papier. Papier déjà fourni sinon ça ne serait pas drôle ou bien, papier que n'aurons pas à disposition avant la mi-août. On tourne en rond. C'est difficile car tant que nous n'aurons pas de certitudes, nos plans resteront en stand-by et je suis arrivée à ce stade où je ne supporte plus ma banlieue. Il fait chaud dans les appartements et cette satanée coupe du monde de football avec ses supporters exaltés pour un but dans un camp ou dans l'autre nous rend la vie impossible. La nuit de samedi à dimanche a été particulièrement éprouvante nerveusement. Ceci d'autant que nous avions passé une journée infiniment agréable en Seine et Marne où  nous avons cueilli... des tomates, des vraies, des musclées, des balèzes en plein champ. Tarte à la tomate, tomate-mozza, tomates farcies à la compotée d'aubergine... Toutes mes recettes y passent et j'aspire, là d'un coup, à... des  harengs-pommes à l'huile ou des frites, pourquoi pas ?!

Posté par Armelle-L à 06:35 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 27 juin 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #6#

DSC03245

Ou comment les voyages forment la jeunesse ou, me rappellent cette jeunesse qui me fait tant défaut désormais puisque je déteste de plus en plus prendre le métro et que pour échapper au spleen qui m'envahit à Montparnasse, je prends les chemins de traverse pour aller Eure et Loir. Lundi, partie garder Petit Filou, j'ai changé de train à Asnières pour aller à Versailles RD, avant de traverser le ville royale de part en part pour prendre le Paris-Dreux aux Chantiers. Gare de je n'aime pas beaucoup non plus mais qui tend à devenir plus accueillante depuis que le quartier se reconfigure par d'importants travaux. La gare RD, aussi, est en travaux. Elle devrait retrouver son lustre art déco d'antan sous peu.

1pdt

Mardi matin, être au taquet par un café pris au soleil matinal sur la table du jardin avant d'en découdre avec un Petit Filou qui a du tonus à revendre et de la suite dans les idées. Il cherchait le jeu que je lui ai montré sur mon téléphone mais l'écran était verrouillé. Alors, avisant mes lunettes sur la table du salon, il a tenté de les chausser. Puisque Mamie fait ainsi, ça aurait du marcher. Zut. Pour lui faire oublier sa déconvenue, je l'ai emmené se balader dans son joli village et ça, il adore. Sa maman rentrée, nous avons déjeuné à l'ombre du parasol avant de reprendre un Dreux-Versailles surchauffé.

DSC03295

Sur le parvis de la gare de Chantiers, j'ai cru avoir un malaise, assommée de fatigue et de chaleur. J'ai voulu prendre un bus mais devant la foule à l'arrêt, j'ai renoncé. Cela aurait été pire que mieux. J'ai rasé les murs à l'ombre pour rejoindre l'avenue de Paris et marcher, tranquille, sous la fraîcheur relative des vieux platanes. Place du marché, je me suis accordée une pause chez le glacier San Luis et cette glace fraise-menthe m'a redonné la pêche. Assez de force pour affronter un retour vers ma ville qui m'a paru interminable puisque lorsque la SNCF n'est pas en grève, elle fait des travaux et c'est ainsi, qu'à Asnières, j'ai écopé de deux trains annulés... Bref, je suis rentrée lessivée ! Je ne ferai pas ça tous les jours...

mercredi 13 juin 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #4#

DSC02989

La semaine dernière, je me suis mise en mode warrior. J'ai décidé d'attaquer au bazooka mes derniers kilos superflus. Enfin ceux qui voudront bien déserter avant le weekend du 14 juillet. Je suis invitée chez les beaux parents de mon fils et le programme des festivités s'annonce copieux. Je ne veux pas trainer la patte car ces gens là sont sportifs et je souhaite profiter pleinement de mon séjour. Où ? Surprise.

au chant du coq

Sauf que la tentation m'attend toujours au tournant. Dimanche matin, j'ai voulu découvrir la nouvelle coqueluche gourmande des versaillais(e)s. En effet, la clientèle du Chant du Coq sis au 98 rue de la Paroisse est très féminine. On dit les versaillais conservateurs et un peu poussiéreux. Que nenni car ce chef pâtissier nous vient tout droit du pays du Soleil Levant avec un passage, tout de même, par les maisons LeNôtre, Ducasse et Ladurée. Yoshiaki Kaneko s'est installé chez le Roi Soleil avec des gâteaux qui font grand effet, en vitrine et en bouche tel cet escargot amande et abricot. Son best off est un Saint Honoré au yuzu qu'il faudra que je teste... après l'été. Evidemment.

DSC02992

Sinon, il me reste le sport, natation et vélo pour dégommer mes kilos....

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 29 mai 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #2#

20180522_070545

Levallois Perret, sept heures du mat, un café sur le zinc d'un bistrot. J'aime cette heure matinale. Ca me rappelle quand je bossais.  Ironie du sort, je suis au coude à coude avec des ouvriers dont le blanc porte le logo d'une boite où je suis passée. Je souris. Ils parlent du big boss. De toute évidence, il est toujours aussi... Enfin, il n'a pas changé. Je me hâte de filer au cas où il passerait voir son chantier en face du troquet. Je ne me trouve pas assez à mon avantage pour le croiser. J'adore cette photo.

1 peu de tout 2

Finalement, je ne sais pas bien où poser cette rubrique, ni à quel intervalle publier. C'était prêt alors hop ! Cette fois-ci le fil conducteur est Paris. La Tour Eiffel et les tours de la Défense depuis ma terrasse où fleurit une belle lavande regaillardie par les pluies d'orage torrentielles de mardi dernier. Et puis, ce coup de coeur pour ce rhododendron rose qui prend ses aises sur un trottoir, en pleine rue à Neuilly sur Seine. Neuilly où je continue d'accompagner Jules pour ses suites de soins car il n'en a pas fini mais les médecins sont optimistes s'il marche et fait de la natation. De quoi, sainement, occuper sa retraite !

DSC02860

Et pour finir cette glace chocolat et noisette dégustée dans le Parc Rabin à Bercy. Je ne sais pas pourquoi, elle m'inspire cette chanson de Renaud "les mistrals gagnants". "A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, et regarder les gens tant qu'y en a..." La vie a quelque chose de tellement éphèmère qu'il nous faut savourer chaque infime petit moment... Bonne journée à vous.

lundi 21 mai 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN

DSC02537

Voici une rubrique qui me plait énormément chez mes copines de blog. Je m'y colle à mon tour. Je ne vous promets pas une parution hebdomadaire mais plus probablement, une par quinzaine. La présentation sera différente car je suis un peu psychorigide côte blog. Un fil conducteur, du blanc, le beau temps et le grand écart entre deux banlieues. A tout seigneur, tout honneur (j'ai hésité avec la dernière photo), Mansart sur la place Alexandre 1er de Serbie à Versailles ouvrira le bal de ce nouveau rendez-vous.

vrac1

Lors de la manifestation Esprit Jardin, on croisait de drôles de petites bêtes dans le Jardin des Récollets. J'ai eu de la chance. Je suis passée à une heure de distribution et une de ces petites souris est à présent sur mon bureau à côté de celle qui sert à mon ordinateur. Ce livre de Claire Chazal qu'on ma offert pour mon anniversaire, beaucoup de bruit pour rien. J'ai un peu honte pour elle. Passez votre chemin. Les iris blanc de la Cour des Senteurs et des douceurs au miel, aux dattes, aux amandes achetées à la petite pâtisserie orientale à côté de chez moi pour me remonter le moral. C'est Ramadan et dans ma ville, ça se ressent. Difficile de ne pas résister à l'appel de ces gourmandises.

DSC02528

Dans ma ville, encore, la Basilique Saint Denys vue depuis le Square des deux Abbés. C'est là que, parfois sous la glycine, je fais le shooting de mes créations couture. Son clocher crève le ciel bleu. Sur ce, je vous souhaite une belle semaine en espérant que la mienne soit moins chafouine que la précédente !

lundi 7 mai 2018

STOP ou ENCORE ?

DSC02578

J'ai du mal à farder ma lassitude à bloguer. il m'arrive d'être agressive dans mes commentaires. J'ai envie de me mettre au vert, de me poser pour buller, ne plus faire de photos avec cette arrière pensée du blog à alimenter, de lecteurs à satisfaire. Cela fait quelques jours, quelques semaines, que je me demande s'il ne serait pas sage de glisser la clé sous le paillasson pour faire une pause. Hier, je suis allée à Esprit Jardin à Versailles. Il faisait un temps merveilleux. Toutes les conditions étaient réunies pour faire un chouette reportage. Mes photos sont médiocres. Je suis fatiguée. Je n'ai plus de pep's. J'ai donc décidé d'alléger le programme. Stop ou encore ? Je vous dis quand même à bientôt.

Posté par Armelle-L à 06:30 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 21 avril 2018

SI LES RICAINS N'ETAIENT PAS Là...

20180419_144624

Jeudi, alors que défilent sur les réseaux sociaux, les clichés de vacances ensoleillées de mes copinautes, sur le boulevard de la Saussaye à Neuilly sur Seine, à l'ombre des marronniers, je tente de calmer palpitations et angoisse. Je suis remontée à l'air libre pour m'asseoir sur un banc tandis que Jules passe un scanner au sous-sol. Depuis l'automne, il traine avec des troubles sérieux, divers et variés. Début mars, une pneumonie l'a terrassé. Depuis, il traine de médecin en médecin. Le sien, à la lecture de sa dernière radio, alarmiste, s'est lavé les mains de son cas. A 25€ la consultation, il préfère se cantonner à des renouvellements d'ordonnances. Munis d'une lettre de sa part, écrite bon gré, mal gré à l'attention d'un penumologue, nous avons pris le taureau par les cornes d'autant que son état général se dégradait.

20180419_144607

Préciser que c'est sa seconde pneumonie. Il en a déjà fait une plus que sévère, il y a 13 ans et en a conservé les séquelles. Rendez-vous pris chez un spécialiste réputé à l'Hôpital Américain de Neuilly qui ne va pas prendre son problème de santé à la légère mais, dans sa globalité. Bilan sanguin complet et scanner sont prescrits. Résultats des courses, aucun crabe sur la banquette arrière comme le laissait supposer les examens passés dans mon bled. Ou, nous découvrons effarés, une médecine à deux vitesses. Celle du "pauvre" et celle de ceux qui ont les moyens ou, comme nous font avec, pour régler 130€ une consultation remboursée, mutuelle incluse, 30€. Nous sommes ressortis rassurés et curieusement, moral aidant, Jules va beaucoup mieux depuis deux jours. Il va pouvoir profiter sereinement de sa retraite. Si les ricains n'étaient pas là... C'était mon coup de gueule, ce matin, dans un pays où, désormais, on brade la santé des gens !

vendredi 20 avril 2018

ECOLE des FILLES

DSC02347

Ci-dessus, voici l'école primaire où je suis allée en classe de 1967 à 1971, rue de Montreuil à Versailles. C'est bientôt mon anniversaire et j'ai voulu voir, en vrai, un restaurant qui a le vent en poupe dans ce quartier pour y inviter mes enfants. En faisant le tour du pâté de maison, je suis passée devant cette ancienne école des filles, aujourd'hui, école mixte après avoir été, un temps, école de musique. Elle s'appelle dorénavant, l'école du Village de Montreuil. C'est charmant et ça éveille de la nostalgie en moi.

DSC02346

DSC02345

Ce bel arbre, en fleurs, je l'ai vu tout petit. Alors imaginez mon bonheur de la voir si majesteux, paré de ses fleurs de printemps roses et blanches. N'empêche que de souvenirs dans cette école où on ne badinait pas avec la discipline. Nous étions priées monter les escaliers sur la pointe de nos souliers et, non le pied à plat sur la marche, la tête droite, en silence jusqu'à notre classe. Sinon, offrir ces fleurs délicates à Nelly pour son bouquet du vendredi. Bon weekend.