samedi 23 novembre 2019

Toi aussi, t'étais moche en 90 !

DSC05809

L'autre jour, en mal de loisirs, j'ai revu avec délice le film Tatie Danielle. Comment ne pas être hilare devant les looks de Karine Viard et Catherine Jacob ? Tenues vestimentaires et make-up. J'avais oublié la tendance du vert salade en couche bien épaisse sur les paupières. Et puis, cette publicité de SEAT et le slogan qui va avec m'ont replongée dans mes archives. J'ai cherché précisémment une photo de moi en avril 1990, date de sortie du film culte d'Etienne Chatillez. On aurait pu s'attendre à pire car j'ai eu pire, un ou deux ans, auparavant. J'avoue que mon coiffeur d'alors chez JLD Coulommiers a été de bon conseil. J'ai succombé à cette mode d'alors, la permanente mais Didier (je me souviens de son prénom car je n'ai jamais retrouvé depuis un aussi bon coiffeur) m'a dissuadé du sacrilège en conservant ma belle longueur d'alors. On n'échappe, cependant pas, aux pulls en mohair façon Anne Sinclair. Qui se souvient encore de son magazine politique du dimanche 7 sur 7... et de ses pulls aussi ! Je porte du home made car le gilet et le pull en dessous était tricotés par mes petites mains. Malgré mes trois enfants, j'avais du temps. Pas d'internet, pas d'Instagram, rien de chronophage si on excepte le bavardage de ma factrice et le café de 13 heures chez une amie avec en toile de fond les Feux de l'Amour... Bref, toute une époque. Si toi aussi, t'étais moche en 90, je te lance le défi, photo à l'appui, d'en parler sur ton blog ! Bon weekend à tous.

Posté par Armelle-L à 07:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


samedi 16 novembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #36#

DSC05737

Versailles, le paradoxe. Si j'ai parlé du renouveau aux Chantiers, je ne peux pas en dire autant du coeur de ville. Depuis mon retour, je trouve le quartier Notre Dame mortifère. Commerces de bouche fermés comme en province profonde à une heure avancée de l'après midi et ces enseignes de prêt a porter trop élitistes pour drainer un semblant d'euphorie populaire. Versailles roupille comme une vieille dame. Belle et, peut être, trop hiératique sous ses couleurs de novembre pour me retenir. Elle me donne le bourdon. C'est dire.

PDT36

Même le bostok de la maison Darras a perdu de sa gourmandise. Compenser avec ce miel de la Brie de chez Véron dont j'ai fait provision avant de mettre les voiles. Il me régale de plus de vingt ans. Rêver déco au BHV Parly 2 avec cette inspiration très 70's. Cependant, mon salon restera en l'état. En attendant.

IMG_2911

En attendant notre prochain déménagement. A toute chose malheur est bon car nous savons, à présent, avec une précision quasi chirurgicale, où nous voulons nous enraciner. En matière d'immobilier, il est certain que je ne crois plus au Père Noël et c'est pour cette raison que nous ne savons pas encore si nous achèterons ou louerons notre futur logement. Le marché est tendu et nous ferons contre mauvaise fortune bon coeur du moment que le secteur géographique sera le bon. Nogent le Roi ne sera pas notre destination mais la déco de fêtes de fin d'année de la vitrine de cette agence immobilière m'a particulièrement séduite. C'est charmant. Bon weekend à vous.

Posté par Armelle-L à 07:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

dimanche 3 novembre 2019

Blues chartrain

IMG_2869

C'était une première fois. Une première fois ratée car nous nous sommes cassés le nez sur tout ce jour de crachin. D'entrée, dès la sortie du parking souterrain, j'ai honni cette grande place aux allures post soviétiques. Je précise que j'ai voyagé là bas autrefois et que Chartres à mes yeux n'a pas même le charme slave de Tallinn ou Riga. En regardant de près la cathédrale, j'ai éprouvé de la nostalgie pour celle de Reims, pour la ville et pour le vignoble, aussi, car la Beauce est désespérante de platitude...

IMG_2868

IMG_2870

FullSizeRender10

Je n'ai pas photographié cette ancienne grande poste transformée en médiathèque mais son architecture pesante assomme le passant au premier regard. Certes, l'immeuble est signé d'un "architecte de l'Etat" comme précisé sur une plaque. N'empêche qu'on aurait pu mandater un cabinet d'archis novateurs pour la customiser et le lui donner un souffle un peu plus aérien. Sauf obligation, j'ai décidé de boycotter cette ville pour privilégier Dreux à l'esprit plus banlieue. Pour le reste, j'ai la quasi certitude que je ne ferai pas dans mon nouveau logis de vieux os. C'était un jour de blues chartrain... Allez, next, demain on parle de tout autre chose mais il fallait que j'édite ce billet car ce blog est aussi un journal et je ne suis pas un bisounours !

Posté par Armelle-L à 07:18 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 25 octobre 2019

Am Stram Gram Pic et Pic et Colegram

2019-10-21_20

Obsolescence programmée ou comment, par un dimanche pluvieux, Instagram vous signifie sèchement que votre téléphone portable n'est plus compatible avec leur application. Un IPhone 4, forcément. Je l'avais acheté reconditionné, à petit prix, dans un souci d'économie pour mon porte-monnaie et pour la planète. Aucune envie de le changer car excepté Instagram, il fonctionne très bien et il a l'avantage d'être de petite taille pour être glissé dans une poche. Par conséquent, retour à la case départ. J'alimente mon compte depuis la tablette en attendant mieux. Sinon se dire que drôle comme je suis devenue accro à ces jeux de collage et de montage photo comme le sont les jeunes enfants avec le découpage et le coloriage. Ici, un résumé de mon passage chez Truffaut à Herblay pour acheter un chrysanthème à feu Belle-Maman et des bulbes de printemps. Nostalgie de ma terrasse en banlieue. Vivre à la campagne me plait moyennement. Avouons-le... Désormais, je suis rattachée au magasin de Plaisir, plus chic, plus glam pour cause de proximité avec Versailles. Pour fleurir ma grand-mère, je me fournirai chez mon copain d'école maternelle, horticulteur sur la marché aux fleurs de la ville royale. En attendant, je vous souhaite un bon weekend.

dimanche 20 octobre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #33#

IMG_2733

Dimanche dernier, de loin, le clocher de mon petit village où il n'y a pas de boulanger. Il nous faut nous organiser et engranger réserves et munitions pour ne pas sortir la voiture tous les jours. Ca agace Jules et ça m'arrange car je ne m'imagine pas finir mes jours en rase campagne. Le bruissement de la ville me manque énormément et le silence mêlé au vent me rend quelque peu mélancolique. De surcroit, le compteur Linky m'a permis d'anticiper le futur avec une consommation énergétique qui nous pousse à réfléchir.

pdt33

DSC05700

Nous avons, enfin, vidé le box que nous avions en location dans notre ancienne banlieue. Retrouver ainsi, au fond d'un carton, ce guide Clause du jardinage, édition 1997 et se rendre compte que le réchauffement climatique l'a rendu obsolète. Quand nous avons quitté notre appartement avec terrasse, nous avons confié nos plantes à notre cadette. Retrouver avec bonheur cet hortensia dont l'histoire singulière est racontée ici. Je crois, sincèrement, qu'elle a envie de conserver camelia et jasmin. Je lui laisse volontiers. J'ai d'autres chats à fouetter comme me remettre à coudre avec ardeur sur ce plan de travail aménagé au fond de cette pièce mi-chambre, mi-bureau. Des aménagements à faire, encore, avec des étagères mais work in progress comme on dit. Pour le reste, l'automne est est là et bien là, un point c'est tout.


lundi 14 octobre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #32#

IMG_2726

Je me doutais bien que cette rubrique ferait le job pour combler les vides de mon blog dans ma nouvelle vie au fond d'un jardin clos. Ceci d'autant que je ne souhaite pas communiquer sur les alentours précis de mon lieu de résidence. Et comme, je sors peu pour cause d'aménagement intérieur, il va me falloir trouver des parades. Pas de panique car derrière cette porte-fenêtre à droite, Jules est en train de m'aménager un atelier-couture de compétition. Machine à coudre et surjeteuse vont être en ébullition.

pdt32

IMG_2721

D'une cathédrale à une autre avec celle de Meaux où j'ai fait mes adieux à la Seine et Marne et celle de Chartres où je suis allée me perdre parce que j'avais repéré un lave-vaisselle en promo. Chartres où je n'ai jamais mis un orteil et dont je ne connaissais que la silhouette lointaine de sa cathédrale depuis l'autoroute. Dépaysée, désorientée, déstabilisée. Du coup, pour faire court et vite, je suis allée faire mon marché du vendredi à Dreux parce que je connais et que la Blaise qui coule en centre ville me rappelle le Grand Morin. Bonne semaine à tous en attendant plus et mieux.

Posté par Armelle-L à 08:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 20 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #30#

IMG_2573

A la faveur d'un été qui fiche le camp, le vert au Parc des Capucins se fait moins pesant. La cime des grands arbres commencent à roussir, lentement. Ce n'est pas pour autant que ce jour là, je suis rentrée guillerette à la maison. Cette balade m'a donné un coup de massue au moral car nous n'avons croisé que des "vieux" de notre âge si statiques, si sclérosés dans leur morne quotidien, si englués dans ce temps devenu pour eux trop élastique qu'ils donneraient raison aux projets de notre gouvernement. A savoir repousser à l'extrême l'âge de la retraite et faire travailler les gens à perpète. On se surprend à rêver job sénior en les regardant assis à radoter toujours sur le même banc. Déprimant.

pdt30

IMG_2559

C'est certainement le dernier opus de cette rubrique consacrée à cette ville que je piaffe d'impatience de quitter pour un nouvel horizon. Pour tenter de me remonter le moral, Jules m'a payé une glace chez Mouilleron. La der des ders de la saison, à la griotte du même parfum que celle prise le jour où nous avons visité ce satané appartement. L'autre, celle au chocolat-macaron chez Grom à Val d'Europe m'a donné une indigestion. Il faut dire qu'au rayon déception, ce centre commercial que j'ai vu sortir de terre au début des années 2000 m'a donné, lui aussi, le bourdon. Ceci, au point, que le soir même je me suis couverte de boutons. J'ai cru avoir la varicelle mais le lendemain tout a disparu comme par enchantement. Bref, vous l'aurez compris, la Brie et moi, c'est terminé, définitivement.

lundi 9 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #29#

IMG_2449

J'avais, avant de partir en vacances, promis, juré que je laisserai de côté cette rubrique et voici que je repique. Semaine de rentrée ponctuée par une virée à Paris ou plus exactement à Neuilly car Jules ne va pas bien du tout. Rien de grave selon ses médecins mais un problème de peau du à la dureté de l'eau seine et marnaise. Il est impératif de déménager très vite. Sinon, Paris a eu du mal à me charmer sous son ciel gris. Bâche en trompe-l'oeil rue Saint Lazare.

pdt29

A peine rentrée, pour me consoler de vacances qui n'en étaient pas, je me suis offert une glace à la fraise chez Mouilleron. Rentrée avec deux kilos de trop sur les hanches alors régime, jambon-purée. Violette la purée avec des bleues d'Artois ramassées en plein champ à Lumigny. Bon, sans plus. Qui dit déménagement dit visite de maison dont cette longère où je ne dirai pas pour me protéger car quel désagrément de voir trainer certains curieux sur la page de mes statistiques. A bon entendeur...

IMG_2461

En attendant de signer un bail, profiter un peu encore du Parc des Capucins qui prend, doucement, des allures d'automne. Flaner et méditer, se dire que je regretterai peut-être la lumière douce et dorée de la Brie... Pourtant, il nous faut avancer sans nous retourner. Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 19 août 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #28#

DSC05527

Duo de blanches colombes sur un arbre perchées au-dessus du Grand Morin et, toujours ce vert trop vert au Parc des Capucins. Comme l'oiseau sur la branche puisque nous partons bientôt en vacances. Ce blog fermera ses portes pour quelques jours de respiration. Comme l'oiseau sur la branche puisque dès notre retour, nous nous attellerons à préparer activement notre prochain déménagement. Visites de maisons programmées dès le jour de la rentrée des classes. Pour les cartons, ça ira vite puisque nombre n'ont pas été défaits. Rien ne se rangeait spontanément dans cet appartement pourtant grand. Un signe.

pdt28

Heureusement, les mois d'août se suivent et ne se ressemblent pas. Celui-ci malgré le bon temps passé avec Petit Poucet est particulièrement déprimant. Illustration avec cette glace à la fraise, le jour de ma fête, chez Mouilleron. Mal nous a pris d'aller la manger sur un banc derrière le théâtre... au milieu des cas soc's. Je suis rentrée déprimée au point que le lendemain, j'ai voulu aller chez le coiffeur à Paris chez Joffo. Marre de cette église, de ces pigeons sur ma ligne d'horizon même si le faîtage du toit sur lequel ils roucoulent est celui de la maison natale du peintre Valentin de Boulogne, maître du caravagisme au XVème siècle.

IMG_2157

Marche à l'ombre sur cette allée de jeunes tilleuls dans le parc du château de la Motte Tilly. C'est moins vert, plus lumineux et plus serein tout de suite. J'aime cette photo. Elle parle de cheminement et de nouvelles orientations à prendre. Depuis le début de cette année, nous nous sommes trompés sur toute la ligne. Nous savons où nous allons et ce que nous voulons à présent. Il fallait un rodage à cette première année de retraite. Je serai amenée à faire un bilan fin septembre avant d'entamer la saison 2. En attendant, je vous souhaite un bon début de semaine.

lundi 12 août 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #27#

IMG_2029

Retour sur une quinzaine tendue, fiévreuse et déterminante. Lundi, il y a deux semaines, entamé par une virée du côté de Chantilly non pas pour la beauté du château et du lieu mais pour aider notre fille sur un chantier très compliqué pour elle à gérer comme tous les chantiers qui trouvent leur aboutissement au mois d'août. J'ai connu ça autrefois dans une autre vie.

pdt27

De coulommiers, je conserverai le souvenir plutôt agréable de son festival estival de jazz aux Capucins sachant pertinemment que nous ne serions plus à cette adresse l'été prochain. De la bibliothèque municipale installée dans l'ancienne prison, aussi. Nous nous sommes inscrits moyennant une cotisation annuelle de 5€ avec un choix de livre conséquent. Rééducation au plaisir de bouquiner pour ma part avec obligation de lire au moins un chapitre de cet ouvrage de Françoise Chandernagor par jour... Et me désintoxiquer, ainsi, des blogs et des réseaux sociaux chronophages. Les enfants sont venus nous rendre visite avant leur départ en vacances. J'ai tout foiré, mes brochettes maison, ma mousse au chocolat et ces financiers caoutchouteux. On fera mieux la prochaine fois...

DSC05427

Prochaine fois dans une autre maison puisque de guerre lasse, nous avons donné congé de notre appartement, non seulement à l'encontre de notre voisinage mais de la ville de Coulommiers qui, exceptés les deux points ci-dessus, nous déçoit énormément. Nous quittons la Brie définitivement pour nous rapprocher des enfants car faire quatre heures de route pour rallier l'ouest parisien, très peu pour moi à présent. Ce blog reprend au fil de l'eau, un peu différent. Je le relookerai après mon nouveau déménagement...

Posté par Armelle-L à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,