<$CBTagMedias$>
lundi 10 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #22#

thumbnail_IMG_1539

Je ne vais pas vous mentir. J'ai des moments d'abattement et de découragement. Le yin et le yang. Le matin, je suis en pleine forme. Le soir, le doute m'assomme. Lundi matin, en ouvrant les volets de ma chambre, je constate que la grisaille fait son come-back. La parenthèse estivale du weekend est déjà terminée. Je fuis la pièce qui sera seconde chambre où nous avons tout entassé. Faute de placard, je peine à ranger et je refuse de faire trop de frais. Ne pas oublier comme le chantait, autrefois, Jean-Louis Aubert, je suis "locataire".

1pdt21

Jean qui rit, Jean qui pleure, sous le soleil ou sous la pluie, je ne me lasse pas de regarder ce rosier rose sous ma fenêtre de cuisine. Vais-je succomber à la tentation du millefeuille à la fraise de chez Mouilleron. Je résiste car ma pause nomade m'a fait perdre, allègrement, trois kilos et je ne veux pas les reprendre. Sinon, découvrir dans le guide touristique du Pays de Coulommiers que le petit village de Guérard situé non loin d'un bourg où j'ai vécu, autrefois, est devenu viticole. Insolite. Ceci et plein d'autres choses à voir et visiter cet été puisque nous avons renoncé à nos vacances.

DSC03962

Lundi soir, nous nous sommes couchés plus tard que les jours précédents. Jules a réussi à brancher la télé à l'aide d'un boitier TNT sur l'antenne, à l'ancienne. Ca meuble nos soirées si j'ose m'exprimer ainsi devant un tel chantier de cartons, tous à moitié ouverts mais aucun vraiment vidés. Quelle belle surprise que voir depuis la fenêtre du salon, le clocher proche éclairé comme un phare dans mon obscurité. Bref, vous l'aurez compris, l'euphorie retombée, j'ai des hauts et des bas. Je suis certainement fatiguée. Ca va passer si soleil et chaleur reviennent. Ce n'est pas gagné... Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


dimanche 24 février 2019

L'église Saint Quentin de Dienville

DSC03659

Si on excepte que Saint Quentin de Dienville dans l'Aube est classée monument historique depuis 1907, rien ne distingue vraiment cette église de tant d'autres en France. Rien, si ce n'est la lumière spirituelle qui l'habite et rayonne sur ceux qui en franchissent le seuil. Ou comment retrouver la foi sous ses voûtes baignées de ce divin halo. Cette église de Brienne de style ogival date de la Renaissance. Elle abrite un statuaire de bois fabuleux ainsi qu'une collection de trésors des églises de Champagne. Sa grille de choeur est signée d'un sieur Lesueur de l'Abbaye de Clairvaux.

DSC03660

DSC03666

DSC03663

DSC03664

DSC03668

DSC03667

DSC03658

Au bout du pont qui enjambe l'Aube qui caracole claire et joyeuse, je crois que cette église si je m'étais décidée à acheter la maison du Lac aurait été une motivation supplémentaire à mon souhait de me marier, même à retardement, religieusement. Certains lieux vous éblouissent plus que d'autres. Dienville en Champagne, son église, son lac, sa nature m'ont séduite. C'est un coup de coeur absolu et si mes prières sont entendues, je reviendrai y brûler un ou même plusieurs cierges. Faire du stand up paddle, aussi car je suis mortelle. En attendant, nous avons choisi le chemin de la raison. A moins que...

mercredi 18 octobre 2017

UN BAPTÊME à LA CAMPAGNE

BAPTEME

Dimanche, nous avons baptisé notre Petit Filou sous un ciel bleu transpercé par la flêche de l'église Saint Cyr-Sainte Julitte d'Anet en Eure et Loir. L'été indien, les jolies couleurs de l'automne, toute la famille au grand complet réunie autour de ce bébé de déjà six mois qui n'a pas versé une seule larme quand le prêtre a versé sur lui, l'eau du baptême. Pour la circonstance, je m'étais décidée à mettre cette robe verte en jersey cousue par mes soins avec du tissu ramené de Quimper. Et puis, cette superbe pièce montée confectionnée par la Maison Bigot, pâtissier à Versailles. Aussi belle que délicieuse mais Petit Filou n'en a pas profité. A l'heure du dessert, il faisait sa sieste. En résumé, une superbe journée et des souvenirs merveilleux.

mardi 23 août 2016

Lyon, les Terreaux #4#

1

Notre Dame de Fourvière, c'est un peu comme le Sacré Coeur à Paris, où qu'on soit à Lyon, on la voit ou on la devine. Nous sommes, ici, sur l'autre rive de la ville administrative et historique. Nous venons du 3ème arrondissement dit Lyon-Part-Dieu. Traversons le Rhône aux eaux, ce matin là, couleur émeraude.

2

3

En préambule, dire que ce billet n'a pas été facile à mettre en page. J'ai été obligée de scinder mes paragraphes avec des mosaïques photo. Lyon est une ville au patrimoine riche et, de surcroit, elle est vraiment photogénique, surtout sous un ciel aussi bleu !

4

L'Opéra dont je vous parlais ici surélevé entre 1989 et 1993 par l'architecte Jean Nouvel. Ceci sur un bâtiment construit en 1831 par Chenavard et Pollet. La façade principale est surmontée de huit statues de muses conservées lors de la rénovation. Finalement, à y regarder de plus près le tout reste plutôt harmonieux entre passé et modernité

5

6

L'Hôtel de Ville de Lyon dont la prise de vue est rendue difficile par ce qui est un atout majeur de cette ville rhodanienne, son tram et ses fils... Pas grave. Construit entre 1645 et 1651 par Maupin et Desargues sur la place des Terreaux qui donnera son nom à ce quartier, il se distingue par son demi relief représentant le bon Roi Henri IV à cheval. Lequel a remplacé à la Révolution, la statue de Louis XIV dans la même posture.

7

Hélas, la fameuse fontaine Bartholdi était cernée de palissades car en rénovation. Je reviendrai. Pour compenser, pause sucrée sur cette même place à la vitrine d'un célèbre chocolatier local, Voisin et ses coussins de Lyon à la pâte d'amande. Etant donné, la chaleur qui déjà écrasante, je ne succomberai pas !

8

9

Lever les yeux et observer ces façades à l'architecture typiquement lyonnaise pour ce quartier-ci avec des balconnets très ouvragés, de superbes frontons et cette particularité d'époque pour faire baisser ses impôts quand ceux-ci était basés sur la hauteur des croisées, cette retombée des stores très élégante.

10

Sur la Place des Terreaux, on accède non loin de chez ce confiseur au Musée des Beaux Arts de la Ville. Nous ne l'avons pas visité mais sommes entrés dans son sublime patio. Ce bâtiment de 1801 a été édifié sur un couvent de bénédictines. Ceci explique certainement la quiétude qui se dégage en ce lieu.

11

Enorme coup de coeur pour cette église Saint Nizier que j'ai largement préférée à la Cathédrale Saint Jean dont je vous parlerai ultérieurement. Est-ce à cause de ce mariage au son du gospel ? Peut être. De style gothique flamboyant, elle se situe au coeur de la presqu'Ile et se distingue par ses deux flêches symétriques. A voir, si vous passiez à Lyon.

12

13

Ne pas oublier, à Lyon, ses incontournables bouchons dont l'un fera l'objet d'un billet à lui seul dans quelques jours. Vous aurez de quoi vous régaler. En attendant fermons ce chapître sur cette façade en bord de Saône et son trompe l'oeil qui ravira les bibliophages. La suite au prochain numéro.