<$CBTagMedias$>
dimanche 6 mai 2018

LA SEINE en FÊTE

DSC02477

Le Maire d'Argenteuil a décidé de remettre au goût du jour une fête du 1er mai, du siècle dernier. Mettre la Seine sur scène, belle idée. Hélas, plus de guinguette à Argenteuil mais, une volonté forte de reconquête des berges du fleuve par de nouveaux aménagements. Cette fête se voulait gourmande avec des soupes de toutes nos régions et nombre de pays du monde à l'image cosmopolite de la ville. Un temps de partage entre les habitants et un pari réussi pour les élus. Au programme de ces réjouissances, une balade en bateau.

DSC02479

DSC02473

DSC02488

C'est ainsi que nous avons embarqué sur le Louisane Belle, ancien bateau à aubes, au milieu d'une foule joyeuse. Monsieur le Capitaine, sur le pont, a salué chacun avant de lancer la machine pour une balade du Pont d'Argenteuil à Epinay sur Seine et retour vers le Pont de Bezons. C'était à la fois, reposant, euphorisant et, surtout, plaisant. Les enfants étaient à la fête !

DSC02490

DSC02491

Où chacun d'une même voix s'écrie que la SNCF est "gonflée" de faire circuler ses trains un 1er mai quand on ne bosse pas !

DSC02496

DSC02501

DSC02506

DSC02507

C'est drôle, comme sur l'eau, la lumière entre soleil et nuages est changeante. On comprend pourquoi, les peintres impressionnistes, Monet en tête, ont tant aimé peindre la Seine à Argenteuil. Bien sur, les berges du fleuve ont bien changé depuis ce temps là et le fleuve traverse une banlieue dite difficile que les communes avec à leur tête, leurs élus, tentent d'adoucir comme dans ma ville, où on commence à ressentir les efforts de l'équipe municipale en place.

DSC02511

DSC02512

DSC02513

Colombes et son parc de l'Ile Marante avec piscine olympique et patinoire. Piqure de rappel pour nous qui cherchons des lieux où marcher, le dimanche après-midi. Cet espace est quasi à notre porte mais nous n'y pensons pas. Lui aussi a été revu pour une meilleure qualité de vie. Au loin, on aperçoit les tours de la Défense car, au fil de l'eau, on pourrait vite oublier que nous sommes si proches de Paris.

DSC02518

DSC02520

DSC02523

Le clocher de la Basilique Saint Denys est en vue. Elle abrite jalousement la Sainte Tunique du Christ offerte aux soeurs du Couvent d'Argenteuil par Charlemagne. Retour à l'embarcadère où une foule dense et des enfants impatients attendent que nous débarquions pour monter à bord à leur tour. Bien nous a pris de venir de bonne heure. Quelques musiciens du bagad des bretons d'Argenteuil "accordent leurs violons". Nous sommes rentrés très satisfaits de cette sympathique après-midi ! Prochaine réjouissance, le 17 juin, avec le festival des cerf-volants sur la Butte d'Orgemont . Pourvu que le vent souffle !


mardi 3 avril 2018

PÂQUES aux TISONS

DSC02280

Hier, je n'avais pas le moral du tout. Pour me distraite, j'ai voulu monter sur la Butte d'Orgemont voir si les petits cerisiers étaient en fleurs. Trop tôt, trop froid, trop venteux. Malgré quelques gouttes de pluie, nous avons réussi à faire une promenade pour brûler nos calories de la veille. Ci-dessus, le Moulin d'Orgemont.

DSC02291

DSC02274

DSC02288

DSC02282

DSC02289

DSC02277

DSC02293

DSC02296

DSC02276

DSC02281

Si le printemps est bien là, la nature semble se méfier des éléments. Elle prend son temps. J'aime cet endroit pour son côté champêtre qui laisse filtrer entre les branches la vue sur Paris et ses monuments. Sur ce banc, je suis transie. Nous venons de passer Pâques aux Tisons. On nous annonce pour la fin de semaine, le vrai beau temps. Espérons...

dimanche 11 mars 2018

INVITATION au VOYAGE

10325381_516845365086466_4034345889171924419_n

Affiche de l'exposition Dominique Maillochon - Gare de triage à Argenteuil

Voyage quasi immobile pour moi puisque ça se passait dans le hall de la mairie d'Argenteuil. Exposition de peinture consacrée aux toiles du peintre argenteuillais, Dominique Maillochon. Peintre contemporain qui sculpte ses toiles au couteau. Il se définit comme un peintre de tout ce qui est "moche" dans notre environnement et excelle à reproduire voies ferrées, usines et autres "horreurs artistiques". Pourtant, son univers est loin d'être dénué de poésie. Pour preuve...

DSC02216

DSC02218

DSC02224

Dominique Maillochon

DSC02225

DSC02227

Parvenue dans l'agora ou hall de l'hôtel de ville, je m'attendais à croiser tankers, cheminées d'usines fumantes et, pourquoi pas Tchernobyl. Bien sur, quelques toiles sont de cette veine là. Pourtant, à côté, j'ai découvert un univers pictural champêtre, romantique, bucolique et de très belles marines. Je ne sais pas s'il a des origines bretonnes mais sa Bretagne insoumise juste sous le tableau de la 4CV (belle dame du temps jadis) m'a beaucoup plu. Je n'ai pas regretté ma visite malgré la pluie battante qui m'a rincée à la sortie. 

Posté par Armelle-L à 06:49 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 26 février 2018

LA BLOUSE HELOÏSE

DSC02186

J'ai changé mon planning et remis à plus tard, mon projet de veste. Pour faire simple, j'ai cousu cette blouse - patron Couture Actuelle n°6 - en crêpe polyester déniché à petit prix sur le fameux marché souk Héloïse d'Argenteuil d'où son nom. J'ai ajusté la taille 40 de ce patron au 38 car il est ample, diminué la profondeur du décolleté et ajusté plus bas, la lavallière. Sauf que le résultat n'est pas exactement celui espéré. Ca peut aller, je ferai mieux la prochaine fois puisque j'ai compris trop tard mon erreur. 

DSC02158

DSC02160

Le résultat est un classique. Mon stYle comme dirait une certaine Cristina. A porter sur un jean et non, sur une jupe pour ne pas me transformer en dame patronnesse. Seul un mannequin de 1m80 ou plus peut se permettre la version sur magazine. Photos avec brushing puisque samedi, je suis allée chez Joffo à Saint Lazare me faire coiffer. Rapide, efficace, peu coûteux. J'ai presque récupéré mon carré après deux ans de massacre à la tronçonneuse et une oreille entaillée.

DSC02183

Bien évidemment, la séance photo terminée, je me suis dépêchée de remettre un pull over pour cause de froid mordant. Le Moscou-Paris devrait sévir toute la semaine, encore. Cette fois-ci, chose promise, chose due, je me mets à la confection de cette fameuse veste en velours rouille. Bonne semaine.

samedi 18 novembre 2017

LE CHAT de SIMENON

DSC01550

Ca se passait, mardi soir, au Figuier Blanc à Argenteuil. Je fréquente habituellement le lieu pour ses salles de cinéma que je trouve infiniment agréables avec ses places à prix modéré. Ce centre culturel affiche un programme très intéressant avec des spectacles à succès tel ce Chat de Georges Simenon, pour la première fois adapté au théâtre par Didier Long avec en tête d'affiche, Myriam Boyer et Jean Benguigui.

DSC01554

DSC01560

DSC01561

DSC01562

DSC01564

La très belle salle à l'étage est rapidement comble. Surprise, nous sommes placés au premier rang devant la scène. Nous avions revu, il y a quelques temps, la version cinéma avec Simone Signoret et Jean Gabin pour nous en imprégner avant de voir cette pièce. Quand Myriam Boyer entre sur scène, de dos, j'ai l'impression de voir Signoret. Jean Benguigui a une interprétation différente, tout comme cette histoire, de Jean Gabin. Il est touchant. Il parait que nous sommes plus près du roman de Simenon dans cette version. Tout oppose Marguerite et Emile. Ils se déchirent devant nos yeux. J'ai trouvé la mise en scène très bien faite avec un décor en fond de scène et un placard qui pivotent du passé au présent. Le succès est total.

DSC01546

Petit clin d'oeil sur Argenteuil, la nuit, avec le clocher d'un ancien couvent d'augustins de 1632 situé derrière la Basilique d'Argenteuil, au coeur de la prestigieuse école de l'automobile, le GARAC. En résumé, une bonne soirée si on excepte la perte de mon alliance. Heureusement, ce n'est pas l'originale que je ne porte plus tant mon doigt a grossi. On se console comme on peut...

mercredi 20 septembre 2017

LE CARROUSEL du MOULIN D'ORGEMONT

1

A l'occasion de Journées du Patrimoine, la ville d'Argenteuil avait organisé la visite du Moulin d'Orgement située au sommet de la colline éponyme. Un restaurant sous une péniche renversée y tient la vedette mais nous ignorions l'autre trésor caché de ce moulin élancé avec vue sur Paris et son bassin.

2

3

4

5

6

7

Trésor classé national ce carrousel de 1900 sert de décor à une salle de banquet. La jeune guide nous a priés de prendre place sur les chevaux ou dans les calèches pendant qu'elle nous racontait l'histoire de ce site insolite. A la fin, nous avons eu droit à un tour de manège au son d'un moteur pétaradant et d'une musique très guinguette. Nous avons passé un moment agréable. 

lundi 31 juillet 2017

BALADE à ORGEMONT

1

Une vue à tomber. Telles ont été les paroles de Valérie Pécresse quand elle est venue inaugurer le site. La Butte d'Orgemont, ancienne carrière sur la commune d'Argenteuil dans le Val d'Oise a été réaménagée à des fins de promenade, de loisirs et sans un souci de démarche écologique. On domine Paris et la vue est effectivement à tomber.

2

3

4

Ayant lu beaucoup de bien sur l'endroit sur les réseaux sociaux, j'ai voulu aller m'y promener dimanche après midi. Ce sont pas moins de 400 cerisiers de Montmorency qui ont été plantés et je gage que la saison du cherry blossom va être fantastique. A voir au printemps prochain.

5

6

7

8

9

10

11

12

13

La Tour Eiffle, le Sacré Coeur, le Port de Gennevilliers mais aussi une grande partie du bassin parisien se dévoile à la vue entre les trouées vertes. C'est vraiment fabuleux. Faune et flore sont préservées au milieu d'espaces dédiés aux loisirs. Pour la balade, plus souvent. 

lundi 10 avril 2017

LA PETITE ROBE NOIRE des RAMEAUX

1

Hier matin, la flêche de la Basilique Saint Denys transperce le bleu du ciel. En ce milieu de matinée, on tomberait volontiers la veste. Il fait déjà bon. C'est de bon augure pour l'été à venir puisqu'on à coutume de dire que le temps du dimanche des Rameaux donne la tendance météo de la saison estivale. En générale, ça marche. A vérifier dans les mois à venir.

2

3

4

Shooting de cette petite robe noire dans un coton ordinaire déniché dans un bac chez Modes et Travaux, rue de la Pépinière. Patron que je rêvais d'exploiter depuis un moment déjà téléchargé avec des explications en néerlandais sur le site Knipmode. Je me suis bien débrouillée. La robe est doublée et décolleté devant et dos. Pour le shooting, j'ai posé devant cette petite chapelle Saint Jean d'architecture romane.