<$CBTagMedias$>
dimanche 8 septembre 2019

Le Château de la Motte Tilly

DSC04270

C'était mi-août. Ce jour là, je n'avais pas trop le moral et pour me fuir un peu moi-même, j'ai décidé d'utiliser les billets d'accès à ce château situé non loin de Nogent sur Seine dans l'Aube. Billets couplés avec ceux du musée Camille Claudel. Ce château à l'architecture classique date de 1755. Il était propriété de l'Abbé Joseph-Marie Terray, contrôleur des finances de Louis XV. Il succède à une forteresse et apparait, élégant, depuis la route au bord de laquelle se trouve le parking.

DSC04273

DSC04276

DSC04275

DSC04282

Nous avons visité ses intérieurs mais les photos que j'y ai faites sont dépourvues d'intérêt dans le sens où ce petit bijou racheté par la famille Rohan-Chabot a été considérablement modernisé par sa dernière propriétaire qui en a fait don aux Monuments Historiques à son décès en 1972 à seule condition qu'il reste intact comme si on y résidait encore. Un jour, peut-être, si je manque de sujet reviendrai-je en parler.

DSC04288

DSC04290

DSC04310

DSC04313

DSC04325

DSC04323

A vrai dire, ce que j'ai le plus goûté dans cet endroit, c'est le calme propice à la méditation dans les jardins et dans le parc qui possède une collection de tilleuls fort impressionnante. Et puis ce canal qui va chercher ses eaux dans la Seine au bout de la propriété. Je suis vraiment paresseuse et je peine à entretenir avec fièvre comme par le passé ce blog. J'avoue, lézarder...

Posté par Armelle-L à 08:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


jeudi 8 août 2019

Nogent sur Seine - L'éducation sentimentale

DSC04242

Jeudi dernier, nous sommes allés à Nogent sur Seine pour voir une expo. Jamais nous n'aurions imaginé y passer la journée entière à nous balader dans les pas de Flaubert d'où le titre de ce billet puisque c'est dans cette ville où il a séjourné qu'il a puisé l'inspiration de son éducation sentimentale. Nogent sur Seine, la Seine, of course et sa centrale nucléaire. Il y a mieux pour rêver villégiature et pourtant, cette petite cité de caractère champenoise m'a charmé et a rendu cette première journée d'août infiniment agréable.

DSC04244

DSC04176

Quand on arrive à Nogent, le regard est immédiatement attiré par cette grande bâtisse campée sur la Seine qu'on pourrait imaginer, université de l'autre côté du Channel. Ce sont d'anciens moulins qui abritent désormais une malterie et des bureaux.

DSC04172

DSC04184

DSC04188

DSC04196

Flâner dans les rues et le long du fleuve à l'ombre des saules pleureur. Deviner derrière les grilles ou les portes cochères des cours fleuries et des maisons à rêver une vie douce malgré l'ombre des deux cheminées de réacteurs. Les commerçants sont avenants et nous racontent comment ils ont appris à vivre entre l'ombre napoléonienne puisque l'Empereur, aussi, a vécu entre ces murs, les fantômes de Flaubert, celui du sculpteur Alfred Boucher et son non moins illustre élève, une certaine Camille Claudel. Alors, évidemennent, ça occupe la journée.

DSC04231

DSC04238

DSC04253

Le patrimoine est élégant et bien entretenu - merci les subventions EDF - Dommage, l'église Saint Laurent était en son choeur en travaux mais nous avons quand même pu accéder au Pavillon Henri IV, bâtisse caractéristique à colombages de l'autre côté d'un bras de la Seine, daté du Moyen Age où nous avons vu une expo photo sur les abeilles.

DSC04255

DSC04262

DSC04263

Irrésistiblement attirés par le chant de l'eau, nous avons suivi le chemin de halage vivement encouragés par les personnes du Syndicat d'Initiatives et avons ainsi découvert le Parc Olive, arborétum en mémoire d'un ancien maire de la ville. Mais surtout, ce barrage sur la Seine où nous nous sommes crus à des années lumière des seulement cent kilomètres qui nous séparent de Paris. Une ville à voir si vous passez par la Champagne.

Posté par Armelle-L à 07:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 24 février 2019

L'église Saint Quentin de Dienville

DSC03659

Si on excepte que Saint Quentin de Dienville dans l'Aube est classée monument historique depuis 1907, rien ne distingue vraiment cette église de tant d'autres en France. Rien, si ce n'est la lumière spirituelle qui l'habite et rayonne sur ceux qui en franchissent le seuil. Ou comment retrouver la foi sous ses voûtes baignées de ce divin halo. Cette église de Brienne de style ogival date de la Renaissance. Elle abrite un statuaire de bois fabuleux ainsi qu'une collection de trésors des églises de Champagne. Sa grille de choeur est signée d'un sieur Lesueur de l'Abbaye de Clairvaux.

DSC03660

DSC03666

DSC03663

DSC03664

DSC03668

DSC03667

DSC03658

Au bout du pont qui enjambe l'Aube qui caracole claire et joyeuse, je crois que cette église si je m'étais décidée à acheter la maison du Lac aurait été une motivation supplémentaire à mon souhait de me marier, même à retardement, religieusement. Certains lieux vous éblouissent plus que d'autres. Dienville en Champagne, son église, son lac, sa nature m'ont séduite. C'est un coup de coeur absolu et si mes prières sont entendues, je reviendrai y brûler un ou même plusieurs cierges. Faire du stand up paddle, aussi car je suis mortelle. En attendant, nous avons choisi le chemin de la raison. A moins que...

vendredi 22 février 2019

Balade au Lac d'Amance

DSC03677

Quand on arrive au bord de ce lac artificiel de l'Aube dédié au motonautisme, on peine à s'imaginer dans la région Grand Est tant la vue se perd comme en mer, sur la ligne d'horizon. Son voisin, le lac du Temple est lui, réserve naturelle. Ils font partie de ces réservoirs qui ont pour but de préserver Paris et son agglomération en cas de crues dévastatrices. En attendant le déluge, profiter de ce lieu hors normes qui en cette basse saison incite à la séreine balade le long de ses plages de sable fin. 

DSC03671

DSC03674

DSC03679

DSC03680

DSC03683

DSC03685

C'est non loin que j'ai visité cette jolie maison dont je vous ai parlé en début de semaine. Le contraste entre le vieux village et cette base nautique qui pullulent de touristes en haute saison est surprenant. Un port, des pontons vides en ce mois de février, une capitainerie, des crêperies et du knacking alors que le clocher d'une sublime église dont je vous  parlerai bientôt, sonne midi, le dépaysement à moins de deux heures de Paris par l'A5 est garanti. Même si je n'achète pas cette maison, je reviendrai pour prendre du bon temps et pousser plus loin vers la réserve naturelle. A voir, si vous passez par là.

mardi 19 février 2019

La maison du Lac

IMG_0970

C'est elle qui, la semaine dernière, m'a jetée sur les chemins de traverse. Il faisait beau, ça tombait bien. Elle était tombée comme un cheveu pour la soupe de mes idées toutes faites en matière de recherche immobilière via une annonce aléatoire proposée par Google qui, à force, de me voir chercher savait que cette maison avait tout et plus pour me séduire. Une maison de famille qui respire la joie et les rires, une véranda avec des vitraux de couleurs pour les petits déjeuners et ses six chambres désservies par deux escaliers, configuration parfaite pour ce projet de chambres d'hôtes qui me trotte dans la tête afin de conserver une vie sociale.

maison du lac

IMG_0973

Tout et plus, puisque située dans une "station balnéraire" en bordure de lac qui accueille à l'année compétitions, marathons et triathlon. A l'étage, derrière une jolie verrière, un atelier d'artiste avec des placards menuisés, idéal  pour loger mon antre à cousettes. Elle avait tout sauf l'Aube qui passe et caracole au bout du terrain. Terrain de quelques 4000m² compartimentés entre roseraie, jardin de curé et de simples et prairie "inondable". Le risque existe. Il est infime mais bien là, surtout au regard du dérèglement climatique. Cette maison n'est pas même humide et le sublime parquet en chêne de son salon en atteste. Oui, mais voilà, j'ai la trouille et je me bats avec moi-même. Il est temps que Google me propose un autre bien à la hauteur de mes rêves et de mes ambitions...

Posté par Armelle-L à 07:55 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,