<$CBTagMedias$>
lundi 12 août 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #27#

IMG_2029

Retour sur une quinzaine tendue, fiévreuse et déterminante. Lundi, il y a deux semaines, entamé par une virée du côté de Chantilly non pas pour la beauté du château et du lieu mais pour aider notre fille sur un chantier très compliqué pour elle à gérer comme tous les chantiers qui trouvent leur aboutissement au mois d'août. J'ai connu ça autrefois dans une autre vie.

pdt27

De coulommiers, je conserverai le souvenir plutôt agréable de son festival estival de jazz aux Capucins sachant pertinemment que nous ne serions plus à cette adresse l'été prochain. De la bibliothèque municipale installée dans l'ancienne prison, aussi. Nous nous sommes inscrits moyennant une cotisation annuelle de 5€ avec un choix de livre conséquent. Rééducation au plaisir de bouquiner pour ma part avec obligation de lire au moins un chapitre de cet ouvrage de Françoise Chandernagor par jour... Et me désintoxiquer, ainsi, des blogs et des réseaux sociaux chronophages. Les enfants sont venus nous rendre visite avant leur départ en vacances. J'ai tout foiré, mes brochettes maison, ma mousse au chocolat et ces financiers caoutchouteux. On fera mieux la prochaine fois...

DSC05427

Prochaine fois dans une autre maison puisque de guerre lasse, nous avons donné congé de notre appartement, non seulement à l'encontre de notre voisinage mais de la ville de Coulommiers qui, exceptés les deux points ci-dessus, nous déçoit énormément. Nous quittons la Brie définitivement pour nous rapprocher des enfants car faire quatre heures de route pour rallier l'ouest parisien, très peu pour moi à présent. Ce blog reprend au fil de l'eau, un peu différent. Je le relookerai après mon nouveau déménagement...

Posté par Armelle-L à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 22 juillet 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #25#

DSC05318

Lundi, pour ne pas céder à la pulsion d'envoyer ma lettre de congé à mon bailleur, je suis allée me balader. J'ai poussé jusque la piscine pour voir horaires et tarifs, leur site étant en maintenance. Au retour, en regardant de loin l'église, je me suis jurée de ne jamais y entrer. Elle ne m'inspire pas comme nombre d'édifices religieux qui ont remplacé l'original et c'est le cas de celle-ci.

1pdt25

Et toujours tout ce vert alors que le bleu est de rigueur sur le blog des copines. Ce vert que la canicule n'a pas même réussi à blondir à défaut de roussir un peu. Ca me fait songer à cette chanson de Francis Cabrel, octobre tiendra sa revanche et je l'attends avec impatience. En attendant, se régaler des pêches cueillies sur leur arbre à Lumigny et preparer des pêches melba, un peu rustiques faute de poche à douille. Pas de confiture de groseille, non plus. Cela aurait été sacrilège tant le fruit est goûteux.

DSC05317

La piscine, elle, est plutôt sympathique et peu fréquentée malgré les vacances scolaires ce qui nous autorise quelques brasses l'après-midi. Je pense que les gens d'ici ne sont pas trop portés sur les sports aquatiques ou bien que certaines familles peinent à payer le ticket d'entrée, même à tarif réduit, pour une fratrie. Bonne semaine à vous. Elle s'annonce chaude et bouillante.

Posté par Armelle-L à 07:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 2 juillet 2019

Marché nocturne de produits du terroir

marché nocturne

En préambule, je ne suis pas certaine que cette mosaïque représente bien ce premier marché du terroir en nocturne de la ville de Coulommiers mais j'avais envie d'en parler. Oui, d'en parler car j'ai récemment évoqué la médiocrité des marchés du mercredi et du vendredi dans un billet. Lu dans le très élégantissime bulletin municipal sur papier glacé que Madame le Maire avait une conscience aigue de ce point faible et que dans l'optique de redynamiser son marché, elle testait cette formule nocturne autour de produits du terroir. Elle souhaite rendre au marché hebdomadaire ses lettres de noblesses d'antan. Il y avait foule ce vendredi soir sous l'ancienne halle aux fromages. Il faut dire qu'il y faisait frais. Comme Madame le Maire nous avons particulièrement apprécié les glaces fermières Brie'Zon de Montdauphin. J'ai goûté le parfum cidre. Un trou briard avant de diner. Des farines, des légumes, du miel, jus et sirops de fruits locaux, des fromages du chèves, du Coulommiers of course et le fameux boucher qui vend des côtes de porc (médaillées d'or quand même) à un pris d'usurier. De tout coeur, j'espère que cette heureuse intiative de l'élue portera ses fruits car c'était vraiment sympa et cette qualité à l'étal donnait envie de tout acheter.

Posté par Armelle-L à 06:43 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 28 juin 2019

Se croire en vacances

IMG_1711

A l'heure où certains commencent à prendre conscience de l'impact de leurs voyages au bout du monde sur notre environnement et alors que nombre (re)découvrent le tourisme au coeur de leur région, samedi soir, je me suis crue en vacances. Je ne suis pourtant pas partie loin. Il m'a suffit de descendre ma rue pour emprunter ce sentier, espace nature protégé encerclé par le Grand Morin. La boucle est longue de 3km300 à ce qu'on nous dit à l'entrée du Parc des Capucins. Arrivés à Pontmoulin, le Morin montre sa vraie nature, celle d'un torrent de plaine. Il chante et carcole.

IMG_1708

pontmoulin

IMG_1700

J'ai regretté n'avoir pas pris l'appareil photo car la flore est riche et il n'est pas toujours évident de bien capter couleurs et lumières avec un simple téléphone. Nous avons marché d'un bon pas et nous nous sommes imaginés sans peine sur un sentier de randonnée en moyenne montagne. L'illusion est bluffante. Nous ne sommes pourtant qu'à soixante kilomètres de Paris. Dès début juillet, ces barques et ces pédalos sur leur embarcadère seront disponibles tous les jours pour refaire le trajet sur l'eau. Nous comptons bien en profiter et, au retour, nous irons manger une glace en ville puisque le dépliant des activités estivales de la ville indique qu'il y a quatre glaciers dont le salon de thé de chez Mouilleron. Parfois, il n'est pas nécessaire de partir loin pour se dépayer. Bon weekend.

lundi 24 juin 2019

Un été au fil de l'eau

nature

Carte postale d'un été au fil de l'eau, ce matin. Un été en pente douce sans très bien savoir où nous serons l'année prochaine puisque nous n'arrivons à ne prendre aucune décision concernant une maison. Balade en bord du Grand Morin avec ses nénuphars et ses crapauds de bonne taille. Celui-ci ne s'est pas transformé en prince charmant. Dommage. Le Grand Morin où nous allons, certainement, trouver refuge tout au long de cette semaine annoncée torride et caniculaire. Bon courage à ceux qui vont devoir aller, malgré tout, au boulot et ceux qui ne supportent pas bien la montée du mercure.

Posté par Armelle-L à 06:40 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


samedi 22 juin 2019

Coulommiers, salon du livre et autres considérations

IMG_1615

Ca se passait, samedi dernier, sur l'île du Parc des Capucins. Le site était bien choisi puisque Madame de Lafayette s'est inspirée des ruines du château pour écrire la Princesse de Clèves. Piétons puisque riverains, nous sommes arrivés par une sente que nous ne connaissions pas ou comment découvrir et redécouvrir une ville que, pourtant, nous fréquentons depuis longtemps.

IMG_1618

IMG_1619

salon du livre coulommiers

Que dire ? Que Jules en mal de lecture s'est laissé embobiné par une auteure qui a su se vendre avec pour preuve de son talent, un article élogieux du journal local, le Pays Briard. J'ai toussé mais je lui ai payé son livre pour la fête des pères. J'ai depuis 1989 des comptes à régler avec ce canard. Je suis rancunière. Le roman de la dame dont je tairai le nom par courtoisie est un roman de gare au style très scolaire. Le tiers de ce "polar" est consacré au questionnement de l'héroïne sur son refus d'acheter un billet de train sur internet et le contenu de son bagage. Sans commentaire. 

thumbnail_IMG_1630

thumbnail_IMG_1629

J'ai donc davantage profité du cadre et de cette nature merveilleuse que des écrivains présents dans l'attente d'une séance autographe. Au moment de sortir, nous nous sommes heurtés à l'arrivée somme toute discrète de Monsieur le Ministre de la Culture, député maire de Coulommiers, Franck Riester visiblement plus à l'aise à bisouiller ses anciens administrés que sous les ors du pouvoir. N'empêche, je regrette Guy Drut, son prédecesseur, pour son sourire et sa belle prestance. A quoi tient le succès en politique parfois... Tout était prêt pour le discours et les petits fours. Nous avons préféré continuer notre balade en ville.

Posté par Armelle-L à 08:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 29 mai 2019

Soirée guinguette

DSC05062

Parce que la vie continue, nous étions conviés, samedi soir, à l'anniversaire de Monsieur Gendre sur le thème d'une soirée guinguette. Là encore, nous avons eu énormément de chance avec la météo car ce n'était pas gagné quand nous sommes arrivés en début de soirée. Contre toute attente, nous avons réussi à diner en extérieur et bien nous amuser. Moi, en tout cas, cela m'a bien changé les idées.

IMG_1456

soirée guinguette

IMG_1450

Chiens chauds, frites, salades et superbes tartes aux fraises et fruits rouges réalisées par ma fille. Quarante bougies ont été soufflées allègrement avec l'aide de Petit Filou, expert en la matière. A l'heure où paraitra ce billet, je serai en Seine et Marne pour signer mon bail et récupérer mon nouveau home sweet home. Dire aussi que malgré le triste décès d'une dame à cause de la listeria qui se serait trouvée présente dans un fromage de Coulommiers de la Fromagerie de Saint Siméon, je continuerai à manger des fromages au lait cru. Celui-ci venait de chez Rouzaire mais durant plus de vingt ans, j'ai acheté mon fromage dans la laiterie incriminée comme tant d'autres briards et, jamais, personne n'a été malade... 

jeudi 23 mai 2019

Coulommiers, jour de marché

DSC05020

Non, nous ne sommes pas allés, hier, à Coulommiers pour des raisons immobilières. La vie continue et nous sommes invités, samedi, à une garden-party. Nous sommes chargés du fromage. C'est donc sous un soleil radieux que nous sommes allés nous fournir en Coulommiers, Brie de Meaux fermier et tomme de Seine et Marne du Château de Ferrière. Plaisir de longer le Grand Morin pour rejoindre le centre ville.

DSC05021

DSC05022

IMG_1425

Coulommiers, jour de marché. Bien entendu, celui du dimanche est plus important que celui du mercredi. Une fois nos provisions faites, nous nous sommes posés chez Mouilleron, institution locale, pour une pause café bien méritée car nous avions quitté Paris très tôt pour éviter les embouteillages. Les pains au chocolat sont toujours aussi bons. J'ai pour excuse de monter plusieurs fois par jour mes six étages sans ascenseur...

DSC05016

DSC05017

J'avais oublié que cette ville à 60 kilomètres à l'est de Paris était belle et si tranquille. Lever les yeux vers la tour de cette ancienne prison située sur une ile du Grand Morin, désaffectée et transformée en une très belle bibliothèque municiaple. Et parce que je vais pas mal bouger dans les jours à venir, sans certitude de pouvoir publier, offrir ce bel iris violet à Nelly pour son bouquet du vendredi #335#. A très bientôt.

mardi 21 mai 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #20#

IMG_1372

Un an, aujourd'hui, que j'ai lancé cette rubrique qui, semble-t-il, ne vous déplait pas. Je confesse avoir supprimé deux numéros pour ne garder aucun souvenir de ce début de mois de mai calamiteux. C'est là, en bord de Seine à la Frette que j'ai pris la décision de lever l'ancre pour quitter mon ancien appartement. Je ne le supportais plus et je me demande, à posteriori, comment j'ai fait pour tenir bon quatre ans dans cette banlieue fauve. La terrasse y était certainement pour beaucoup mais à force de vivre recluse et sédentaire dans mon quatrième étage, j'ai pris pas mal de poids...

1pdt19

Poids en partie pulvérisé à déménagemer meubles et cartons. A gravir les six étages sans ascenseur chez mon fils, également. Aucun scrupule donc, à se faire plaisir avec un döner chez Zelal, avenue de Clichy. Régressif et délicieux. Des glaces, aussi, l'une à la griotte à Coulommiers chez Mouilleron et l'autre au calisson chez San Luis à Versailles. Je ne sais pas pourquoi, dimanche matin, j'ai goûté plus que d'habitude mon petit déj' au lit avec vue sur les toits de Paris. Le soulagement, certainement, d'avoir pris la bonne décision sauf en matière de stationnement parisien. Merci madame Hidalgo pour ces quelques 27€ quotidien. Du coup, dans les jours à venir, nous bougerons pour échapper à ce racket.

IMG_1383

Coulommiers et son élégant théâtre municipal au bord du Grand Morin. Où, je réalise que le Grand Morin a toujours été proche des endroits où  j'ai vécu tranquille et heureuse. J'attends donc avec impatience la semaine prochaine car nous serons à nouveau voisins. Le mois de juin devrait être plus serein.

mercredi 15 mai 2019

Coulommiers - Le Parc des Capucins

DSC04984

C'est régressif et c'est ainsi. A chaque fois que je perds pied, je file en Brie me réparer, me régénérer, me ressourcer. Coulommiers sous le soleil du mois de mai m'a accueilli les bras ouverts. Savez-vous que ce Parc des Capucins pourtant méconnu du plus grand nombre est un des plus beaux d'Ile de France. C'est un lieu apaisant pour les sens où flotte le mystère. Le mystère, entre fiction et réalité, de l'héroïne du roman de Madame de la Fayette, la Princesse de Clèves puisque ce lieu est cité à plusieurs reprises dans ce récit.

DSC04988

DSC04989

DSC04990

DSC04983

DSC04985

DSC04991

DSC04993

DSC04996

DSC05002

Ce parc des 4 hectares situé en centre ville et lové dans une boucle du Grand Morin abrite les vestiges d'un château fort qui joua un grand rôle lors de la Guerre de Cent ans. Reconstruit au XVIIème siècle par Catherine de Gonzague, épouse d'Henri Ier d'Orléans, il fût détruit au XVIIIème siècle par le Duc de Luynes. Ne restent que quelques ruines et les deux pavillons des gardes. Dommage, les massifs de pivoines n'étaient encore qu'en boutons car le rouge sur tous ces verts très puissants, eau et végétal mêlés sont du plus bel effet. Ensuite, j'ai visité maisons et appartements. Dans deux semaines, je rentre au bercail. Après tant d'errance, il était temps de prendre cette sage décision.