<$CBTagMedias$>
mercredi 27 juin 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #6#

DSC03245

Ou comment les voyages forment la jeunesse ou, me rappellent cette jeunesse qui me fait tant défaut désormais puisque je déteste de plus en plus prendre le métro et que pour échapper au spleen qui m'envahit à Montparnasse, je prends les chemins de traverse pour aller Eure et Loir. Lundi, partie garder Petit Filou, j'ai changé de train à Asnières pour aller à Versailles RD, avant de traverser le ville royale de part en part pour prendre le Paris-Dreux aux Chantiers. Gare de je n'aime pas beaucoup non plus mais qui tend à devenir plus accueillante depuis que le quartier se reconfigure par d'importants travaux. La gare RD, aussi, est en travaux. Elle devrait retrouver son lustre art déco d'antan sous peu.

1pdt

Mardi matin, être au taquet par un café pris au soleil matinal sur la table du jardin avant d'en découdre avec un Petit Filou qui a du tonus à revendre et de la suite dans les idées. Il cherchait le jeu que je lui ai montré sur mon téléphone mais l'écran était verrouillé. Alors, avisant mes lunettes sur la table du salon, il a tenté de les chausser. Puisque Mamie fait ainsi, ça aurait du marcher. Zut. Pour lui faire oublier sa déconvenue, je l'ai emmené se balader dans son joli village et ça, il adore. Sa maman rentrée, nous avons déjeuné à l'ombre du parasol avant de reprendre un Dreux-Versailles surchauffé.

DSC03295

Sur le parvis de la gare de Chantiers, j'ai cru avoir un malaise, assommée de fatigue et de chaleur. J'ai voulu prendre un bus mais devant la foule à l'arrêt, j'ai renoncé. Cela aurait été pire que mieux. J'ai rasé les murs à l'ombre pour rejoindre l'avenue de Paris et marcher, tranquille, sous la fraîcheur relative des vieux platanes. Place du marché, je me suis accordée une pause chez le glacier San Luis et cette glace fraise-menthe m'a redonné la pêche. Assez de force pour affronter un retour vers ma ville qui m'a paru interminable puisque lorsque la SNCF n'est pas en grève, elle fait des travaux et c'est ainsi, qu'à Asnières, j'ai écopé de deux trains annulés... Bref, je suis rentrée lessivée ! Je ne ferai pas ça tous les jours...


jeudi 15 mars 2018

LES CHANTIERS (au propre, au figuré)

DSC02251

J'étais partie deux jours à la campagne garder Petit Filou. Exceptionnellement, j'ai pris le Paris-Dreux à Versailles Chantiers, une gare que je n'aime pas comme son quartier. Les Chantiers parce que c'est là que se tenaient les ateliers de taille de la pierre destinée à la construction du château. C'est à présent un pôle ferroviaire important, la seconde gare la plus fréquentée d'Ile de France. Alentours, de nouveaux chantiers battent leur plein puisque le quartier est en pleine mutation. Après la renaissance des Etangs Gobert voisins, lesquels alimentaient, autrefois, en eau les fontaines du château, c'est un vaste projet urbain et immobilier qui est en train de voir le jour.

 

 

DSC02246

DSC02247

DSC02249

DSC02250

DSC02248

C'est un projet de 45.000m² composé de bureaux, de logements privés et sociaux, d'une maison de retraite, du siège de la société Nature et Découverte ainsi qu'une nouvelle gare routière. La ville de Versailles a eu l'idée de dissimuler trou béant et tours à béton derrière cette palissade de 120 mètres de long, laissant carte blanche à deux petits génies du street art Fikos et Waone pour ce résultat-ci. D'où mon détour, par cette gare, piquée par la curiosité...

DSC02252

Et puis, rappeler que c'est via cette gare, véritable porte sur le Grand Ouest que nombre de bretons voulant monter à Paris ont débarqué en Ile de France. En effet, le supplément du billet de train entre Versailles et la Capitale était plus onéreux que celui pour venir de Quimper ou de Brest. C'est ainsi que mes arrières grands parents sont devenus versaillais et fiers de l'être.

Posté par Armelle-L à 06:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,