<$CBTagMedias$>
samedi 18 novembre 2017

LE CHAT de SIMENON

DSC01550

Ca se passait, mardi soir, au Figuier Blanc à Argenteuil. Je fréquente habituellement le lieu pour ses salles de cinéma que je trouve infiniment agréables avec ses places à prix modéré. Ce centre culturel affiche un programme très intéressant avec des spectacles à succès tel ce Chat de Georges Simenon, pour la première fois adapté au théâtre par Didier Long avec en tête d'affiche, Myriam Boyer et Jean Benguigui.

DSC01554

DSC01560

DSC01561

DSC01562

DSC01564

La très belle salle à l'étage est rapidement comble. Surprise, nous sommes placés au premier rang devant la scène. Nous avions revu, il y a quelques temps, la version cinéma avec Simone Signoret et Jean Gabin pour nous en imprégner avant de voir cette pièce. Quand Myriam Boyer entre sur scène, de dos, j'ai l'impression de voir Signoret. Jean Benguigui a une interprétation différente, tout comme cette histoire, de Jean Gabin. Il est touchant. Il parait que nous sommes plus près du roman de Simenon dans cette version. Tout oppose Marguerite et Emile. Ils se déchirent devant nos yeux. J'ai trouvé la mise en scène très bien faite avec un décor en fond de scène et un placard qui pivotent du passé au présent. Le succès est total.

DSC01546

Petit clin d'oeil sur Argenteuil, la nuit, avec le clocher d'un ancien couvent d'augustins de 1632 situé derrière la Basilique d'Argenteuil, au coeur de la prestigieuse école de l'automobile, le GARAC. En résumé, une bonne soirée si on excepte la perte de mon alliance. Heureusement, ce n'est pas l'originale que je ne porte plus tant mon doigt a grossi. On se console comme on peut...