<$CBTagMedias$>
dimanche 18 novembre 2018

Si Paris m'était conté

DSC04160

Si Paris m'était conté, il aurait le visage d'un samedi matin baigné d'une belle lumière d'automne. Un matin où les touristes seraient absents du paysage pour cause de manifestations de gilets jaunes. Hier, j'ai beaucoup hésité à venir sur Paris. J'avais des courses à faire en prévision des fêtes du côté du marché Saint Pierre. Je n'ai pas regretté. Le Sacré Coeur était radieux sous le ciel bleu.

DSC04161

DSC04163

DSC04166

DSC04167

DSC04168

DSC04169

Mes provisions de tissus faites dans d'excellentes conditions c'est à dire sans fièvre et sans foule, je suis repartie vers les Batignolles via les Abbesses si tranquilles où les terrasses des cafés ne semblaient réservées qu'aux seuls parisiens. Oui, si Paris m'était conté, il serait tous les jours, ainsi.


samedi 23 juin 2018

ETAT de SIEGE(S)

DSC03151

Billet déco, ce matin. On parle déjà dans les blogs branchés décoration, du nouveau catalogue Ikea à paraitre. J'ai vu quelques photos des meubles qui feront la tendance dès la rentrée prochaine. Je n'ai rien contre la tendance hygge mais, nos intérieurs deviennent à mon goût trop lisses et trop asseptisés. On ne met même plus de cadres sur les murs... ou si, des cadres baroques avec rien dedans. Bof. Moi, en revanche, mon kif serait de dénicher un gros club en cuir, bien patiné, bien accueillant, à mettre au coin d'une cheminée avec des vraies bûches dedans et non, un truc à l'éthanol. 

état de siège

Ceci pour dire que j'ai refait des housses pour les coussins de mon canapé en attendant de faire mieux quand j'aurai déménagé. J'ai acheté ce tissu avec des masques africains sur tissus.net à petit prix et de bonne qualité. J'ai trouvé ça amusant, raccord à mon "african touch" qui commence à dater. Ma fille aînée est tapissière de métier, diplomée de l'Ecole Boulle. C'est elle qui avait fait cette chauffeuse à partir d'un cadre déniché Faubourg Saint Antoine et cette peau de bête achetée au Marché Saint Pierre. On avait parlé de la refaire cet été en plus "soft". Je recule depuis que j'ai vu dans ce bar à vins branchouille de la rue de la Paroisse à Versailles, ces sièges qui iraient très bien chez moi. La peau de bête, c'est mon truc. Rien à faire. Ce délai de réflexion arrange ma grande car elle est overbookée. Trouver un bon tapissier de nos jours n'est pas chose aisée et, sa réputation faite, elle est très demandée... son atelier, en état de siège !

lundi 30 octobre 2017

COUSU MAIN

DSC01485

Samedi après-midi, plutôt que rester regarder la finale de Cousu Main 3 à la télévision, j'ai filé à Paris. Je n'étais pas retournée au Marché Saint Pierre depuis ce jour sinistre de janvier où nous étions dans l'attente du décès de Belle Maman. Je frissonne à cette évocation. Les mois à suivre allaient être difficiles. Tant et tant que j'ai du mal à m'accorder le droit au répit... Samedi après-midi, j'ai donc pris un peu de bon temps au milieu de la foule des touristes. Le Sacré Coeur était noir de monde.

DSC01487

DSC01488

DSC01491

DSC01492

DSC01493

DSC01494

DSC01495

DSC01496

DSC01497

Et figurez-vous que malgré le beau temps et un peu d'insouciance, je n'ai pas retrouvé l'esprit d'antan. Peu à peu, les petites échoppes sont remplacées par des enseignes de luxe. J'ai entendu des gens affamés et perdus à la recherche d'une simple boulangerie. Je n'ai acheté qu'un peu de doublure pour attaquer un manteau car j'ai eu la vague impression que les Coupons Saint Pierre avaient pris la grosse tête depuis leur médiatisation due à l'émission Cousu Main. J'en profite pour féliciter Mélanie, talentueuse gagnante. Ensuite, j'ai filé à pied au travers les rues jusqu'à la Porte de Clichy rejoindre Jules et mon fils. Cela faisait un bail que je n'avais pas ainsi marché dans Paris nimbée d'une belle lumière d'automne.

vendredi 13 janvier 2017

Paris, couleur sépia

1

Cela faisait longtemps qu'un mois de janvier ne m'avait pesé autant. Au point que mercredi, je suis partie sous la pluie faire les soldes au Marché Saint Pierre. Il me fallait me distraire, jouer les chiffonnières pour chasser le spleen ambiant. Oui, encore lui, le Sacré Coeur au bout de la rue de Steinkerque sous la bruine

2

3

4

5

6

Du monde, mais sans plus pour ce jour d'ouverture des soldes d'hiver. Il fallait raser les murs, marcher sous les auvents pour ne pas se faire mouiller par la pluie. J'ai fait des affaires, de quoi coudre jusqu'au printemps mais le coeur n'y était pas vraiment. J'ai tué le temps sans plus, sursautant à chaque bip de mon téléphone, redoutant encore un coup de fil de l'hôpital. Oui, de quoi coudre jusqu'au printemps en me disant qu'après la pluie vient le beau temps... C'était janvier couleur sépia.

Posté par Armelle-L à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 6 juin 2014

Grain de folie et Sacré Coeur

IMG_3700

Hier, je suis allée voir Petit Poucet et sa maman. Pour économiser le billet de train, Jules m'a déposé au pied du métro. Pour ne pas être trop en avance et me changer les idées, surtout, j'ai fait un détour par le Sacré Coeur et le Marché Saint Pierre. Ô, divine apparation que la basilique immaculée sous un ciel bleu azur. Peu de touristes à cette heure avancée, du pain bénit pour les photographes.

IMG_3694

IMG_3697

IMG_3696

IMG_3701

Quelle mouche avait donc piquée toutes ces couturières massées devant la vitrine et les étals sur la rue des Coupons Saint Pierre ? Il était tôt et pourtant, flottait dans l'air une fièvre acheteuse électrique. Ainsi, je découvre que ce sont les trois jours des Coupons en Folie. Tout est bradé à prix fou. Grain de folie ou pas, j'ai succombé et voici mon butin. Du lin, un imprimé cachemire, du madras et une cotonnade bleue. Si je veux conserver la tête froide, je vais devoir m'occuper les mains et l'esprit. J'ai donc décidé de me remettre à la couture, folie ou pas.

IMG_3705

IMG_3706

IMG_3704

IMG_3708

Ensuite, j'ai gravi mes marches non pour brûler un cierge mais de manière païenne me réjouir de cette vue exceptionnelle, ce jour là, sur Paris. Coup de coeur pour cette terrasse ombragée, ses tables et ses chaises colorées. Il était encore trop tôt pour prendre un pot et puis de toute façon ma bourse est mince en ce moment. Une prochaine fois, certainement. J'ai adoré ce jeudi.