<$CBTagMedias$>
mardi 18 juin 2019

Un fil à la patte de Georges Feydeau

DSC05185

C'est le jour où une lectrice m'a gentillement conseillé de consulter un psy parce que j'avais du vague à l'âme. J'ai préféré aller voir cette pièce de Feydeau à Versailles dans le cadre du Mois Molière. C'est mieux, drôle et gratuit puisque la plupart des représentations de ce festival annuel de théâtre et de musique sont libres d'accès. Effet plaisir et bonne humeur garanti. C'est comme ça ma pauvre Lucette puisque c'est de là que vient cette expression populaire. Ca se passait comme l'an passé pour Labiche et Feydeau, déjà, à l'Université Inter Age derrière la mairie. Nous sommes arrivés tôt et nous avons bien fait car il y avait foule.

DSC05164

DSC05168

DSC05171

DSC05172

DSC05173

DSC05182

DSC05188

DSC05189

Du Feydeau à l'état pur avec ce personnage séducteur et lâche de Bois d'Enghein aux prises entre sa maîtresse, Lucette, chanteuse de café-concert et sa future épouse dont il ne convoite que le parti et le fortune. Interprétation enlevée et mention particulière pour la jeune actrice qui interprète le personnage de Lucette. Laquelle a tenu à assurer les trois représentations de cette pièce alors que dans trois mois, elle sera maman. Nous avons passé une excellente soirée. On recommence dans quelques jours.

* Mise en scène Thierry Chauvel avec la troupe Atelier Théâtre de l'UIA

Posté par Armelle-L à 07:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 3 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #21#

thumbnail_IMG_1509

Au fil de l'eau ou comment oublier le meilleur du pire d'un mois de mai très éprouvant. Déjà que je n'aimais pas particulièrement ce cinquième mois de l'année, je vais le redouter à présent. Au fil de l'eau, d'une vie à une autre, ancienne vie déjà remisée aux oubliettes. Même la terrasse ne me manque pas. Pourtant, dans l'urgence, nous avons opté pour un appartement sans balcon. Le Parc des Capucins - ci-dessus - sera notre jardin pour quelques temps car nous sommes fermement résolus à, rapidement, acheter une maison.

1pdt20

Nous avons eu un coup de coeur pour cet appartement ancien, parquet, moulures, cheminées en centre ville, baigné de lumière du matin au couchant. Nous avons poussé un sacré ouf de soulagement au moment où, clés en main, nous avons pris possession des lieux. Du coup, nous nous sommes accordés une pause café bien méritée chez Mouilleron. Si j'ai déjà oublié ma banlieue, je garde un oeil rivé sur Versailles et j'ai juré d'assister avant la fin du mois de  juin à au moins une des représentations du Mois Molière. Des pivoines rouges sur le marché Notre Dame, le jour de la fête des mères.

IMG_1515

Au fil de l'eau et du Morin, ce samedi estival à regarder cette jeunesse s'ébattre sur leurs petites embarcations et bravant le courant. Petit Poucet venu nous prêter main forte pour notre emménagement a adoré le nouveau lieu de vie de Mamie et Papy. Sa maman revenue aux sources de son enfance s'est imaginée convaincre son compagnon de transformer son pacs en justes noces quand elle est passée devant le fameux Moulin de Mistou à Mauperthuis. Depuis, je rêve d'un beau mariage... Bref, vous l'aurez compris, au fil de l'eau, j'ai déjà gommé de ma mémoire mon ancien lieu de vie. Bonne semaine à vous.

mardi 19 juin 2018

¤ RUY BLAS ¤

DSC03213

Curieusement, je n'avais jamais vu Ruy Blas sur scène et, devant le succès des deux premières représentations de cette pièce de Victor Hugo, au Mois Molière, j'ai voulu assister à cette dernière. Ca se passait, samedi à 16 heures, sur le Parvis de la Cathédrale Saint Louis pendant qu'une autre troupe jouait le Bourgeois Gentilhomme, place du Marché et qu'on dansait sur la Place Charost. Versailles n'est pas avare de réjouissances. J'ai eu un moment d'hésitation car j'aime beaucoup Monsieur Jourdain...

ruy blas versailles

Théâtre en plein air dans la tradition de la Commedia dell'arte. On joue au centre et on s'asseoit autour. C'est ainsi que Monsieur de Mazières et Francis Perrin avaient initialement imaginé ce festival, à ses débuts, en 1995. Ici, ce sont les marches de la cathédrale qui servent de gradins. La pierre dure est très inconfortable mais on n'entendra pas piper mot durant tout le spectacle. Même le très jeune public, devant la scène, à même le pavé, captivé, ne bougera pas d'un cil et demandera des autographes à la troupe (à la Reine, surtout...) en fin de représentation. Victor Hugo a encore de belles heures devant lui...

DSC03195

ruy blas

DSC03227

L'histoire se situe à la fin du XVIIème siècle à la Cour espagnole. Don Sallustre, obscur aristocrate, imagine une vengeance machiavélique contre son exil forcé. Il s'appuie sur son fidèle valet Ruy Blas qu'il charge de séduire la reine. La reine s'ennuie dans son palais. Son époux Charles II toujours parti à la chasse par monts et par vaux la laisse seule sous la surveillance de devôts et de chaperons. Elle confie à sa servante regretter son enfance heureuse et libre en Allemagne. C'est alors que Ruy Blas entre en scène mais le pauvre jeune homme est réellement fou amoureux de sa reine. Dans cette pièce en cinq actes, Victor Hugo pointe de  la plume nombre de sujets encore bien contemporains comme l'obscurantisme... Une pièce magistralement interprétée par les élèves de 3ème année de l'Académie Internationale des Arts du Spectacles (A.I.D.A.S.) Chapeau les artistes, vous nous avez enchantés avec panache et brio !

mardi 12 juin 2018

ON PURGE BéBé et LA MAIN LESTE

DSC03093

Je commence par la fin avec la troupe des deux pièces réunies au grand complet chaudement applaudie par un public ravi. Ca se passait, vendredi soir, dans le cadre du Mois Molière à l'Université Inter-Ages de Versailles. Deux pièces pour pas un sou. La main leste d'Eugène Labiche et On purge Bébé de Georges Feydeau interprétées par des amateurs brillants. Nous avons beaucoup ri.

* La main leste de Labiche *

DSC03066

DSC03068

DSC03069

DSC03072DSC03071

Petite pièce courte et allègre ou comment Madame Legrainard a la main leste. Elle a la gifle facile. C'est ainsi qu'elle a perdu son sac dans l'omnibus parce qu'un polisson a caressé sa bottine fourrée. Alors qu'elle se rend aux objets perdus, un jeune homme rapporte le sac à Monsieur Legrainard. Contre sa bonne action, il réclame réparation pour le soufflet reçu en public. Un baiser de Madame ou un duel avec Monsieur. C'était sans compter sur le coup de coeur éprouvé pour la fille de la maison. Monsieur Legrainard réussira-t-il à convaincre son épouse de se laisser embrasser par ce malotru ? Suspens mais tout est bien qui finit bien par un mariage !

* On purge Bébé de Faydeau *

DSC03075

DSC03076

DSC03078

DSC03080

DSC03084

DSC03085

DSC03089

Cette pièce-ci est plus connue. Je l'ai vu jouer au Théâtre du Palais Royal à Paris avec Cristina Réali dans le rôle de Madame Follavoine sauf que je ne me souviens pas avoir tant ri. Monsieur Follavoine, porcelainier de son état attend un client importnt, Monsieur Chouilloux mais c'est l'instant où son impétueuse épouse débarque, seau à la main, dans son cabinet de travail pour lui parler de Bébé qui est constipé et ne veut pas prendre sa purge. Comédie rythmée où, toutes les conventions sociales tombent les unes après les autres et où, on s'amuse beaucoup. La salle est hilare devant le jeu de ces acteurs de la troupe de l'Atelier Théâtre de l'UIA et leur succès amplemenent mérité !

DSC03096

Rentrer et passer devant le château et son Roi qui goûtent un repos de courte durée avant le retour, dès potron minet, des hordes de touristes et de ceux qui font le déplacement de province pour profiter du Mois Molière telle cette dame à nos côtés qui venait de Toulouse tout exprès. Je ferai, certainement de même, si nous partons passer notre retraite trop loin...

Posté par Armelle-L à 06:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 9 juin 2018

CONCERT D'ORGUE et RECITAL à SAINT LOUIS

DSC03033

Lundi soir, nous sommes arrivés à bride abattue à Versailles après le travail de Monsieur. Nous avons diné d'une salade en Tupperware sur le tableau de bord de la voiture pour être bien placés dans le choeur de la Cathédrale Saint Louis. C'est aussi ça le Mois Molière et les versaillais sont des gens très organisés quand il est question d'art et culture. On pique-nique volontiers, debout en battant le pavé des Grandes Ecuries !

DSC03038

DSC03042

Jean-Pierre, organiste en chef à Versailles depuis 46 ans, toujours aussi passionné par son art et notre belle histoire de France nous annonce le programme et le pourquoi, ce concert se tient dans le "coeur" de l'édifice. Le Grand Orgue Historique est malade. Maladie de nos temps modernes. Ses éléments collés à la colle de poisson par nos ancêtres en 1759 ont été "révisés" en 1989 pour le bicentenaire de la Révolution. Révision à la colle vinylique qui a failli le rendre muet à tout jamais par des émanations acides. Il s'en sort car il officie tous les  jours et qu'on a détecté à temps son mal. Il est en réparation jusqu'en 2020 chez un grand facteur de Strasbourg. La Cathédrale d'Orléans connait le même triste sort.

concert st louis

DSC03050

C'est donc le second orgue de choeur datant, lui, de 1880 qui a pris le relais, le temps que l'on répare les outrages faits à son grand frère. Concert plus intime avec à la manoeuvre, le talentueux  Francis Vidil, professeur au Conservatoire de Versailles. Il parait timide. C'est pourtant un virtuose de réputation mondiale avec à son actif plus de 2000 concerts. Spécialiste de l'improvisation, il passe allègrement de Bach à Satie en passant par un générique de James Bond et Claude François. On imagine mal ce registre joué sur grand orgue. Magique et prodigieux.

Et puis, en clôture de spectacle, cette voix tombée des cintres, miraculeuse, sous ces voûtes sacrées, pas même inscrite au programme de la soirée, pour un Ave Maria qui saisit un public pourtant averti au point que tétanisé, il a du mal à réaliser au moment d'applaudir. Rassurez-vous, cette belle et mystérieuse inconnue a été rappelée par des battements de pied comme dans un concert pop, ensuite. Versailles a encore réussi à m'émerveiller. 

vendredi 1 juin 2018

JUIN, LE MOIS MOLIERE - PUZZLE #9#

mois molière juin

Mois Molière oblige, pas de bouquet ce vendredi mais du théâtre, de la musique et, en avant, maestro ! Me voici excitée comme une puce avec un agenda copieusement noirci par le programme alléchant de cette 23ème édition du Mois Molière. Ca se passe à Versailles, aux quatre coins de la ville, tout au long du mois de juin avec plus de 360 spectacles, la plupart gratuits. Troupes de théâtre et musiciens se produiront dans des lieux prestigieux telles les écuries du Roi ou, dans de simples squares de quartier, au milieu des logements sociaux. L'ambition de ce festival est d'offrir l'accès à la culture au plus grand nombre.

Chaque année, le succès va croissant. Je me souviens quand Francis Perrin, co-fondateur de cet évènement avec François de Mazière, maire de Versailles, est venu jouer gracieusement sa pièce, Molière malgré moi, il y avait foule. J'ai été l'avant dernière à pouvoir entrer. Ci-dessus, quelques pastilles du malade imaginaire, des femmes savantes, de Cendrillon pour les petits et un concert d'orgues et cors de chasse à Saint Louis. C'est reparti pour une nouvelle saison avec du Feydeau et du jazz à mon programme perso. Je vous laisse car cette fois-ci "on purge bébé" sous les yeux du Roi Soleil ! Beau mois de juin à tous !

Posté par Armelle-L à 08:47 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,