<$CBTagMedias$>
jeudi 9 avril 2020

Un joli dimanche des rameaux

DSC06030

Retour sur ce joli dimanche des rameaux. Un dimanche où il a fait merveilleusement beau. Comment résister à l'appel de ce ciel bleu au-dessus de la ville alors que nous sommes confinés chez nous. Je n'ai pas transgressé la loi. Je ne suis sortie que sur mon pâté de maisons situé au bord de l'eau. Une chance pour nous que d'avoir cette promenade à notre porte non exposée aux contrôles. Devant l'église Saint Denis, les marronniers ne tarderont pas à fleurir.

IMG_20200405_142138

DSC06031

DSC06034

DSC06036

DSC06038

DSC06040

DSC06042

Comme ces photos l'attestent, nous n'avons croisé personne ou si peu. La distanciation est donc respectée. Le Grand Morin est joyeux. Dans ses eaux vertes, la nature en éveil se reflette. Les pivoines sont presque finies. Nous n'en aurons que si peu profité. Nous avons à nouveau croisé sur notre chemin ce canard dit mandarin avec sa douce, toujours aussi peu farouches. Au loin, le parc des Capucins attend sereinement le déconfinement des humains. Vivement. Tellement heureuse d'avoir réussi à déménager en ce lieu juste avant le confinement. Dans la Beauce, je n'aurais pas supporté...


vendredi 3 avril 2020

* Magnolia for ever *

Le parc des Capucins est fermé. C'est donc hors ses murs et avec un zoom que j'ai photographié ce magnolia dont les fleurs ont une extraordinaire couleur. Je ne suis pas experte en botanique mais si l'un d'entre vous en connait l'espèce et le nom, je suis preneuse. C'est une splendeur, seul, au milieu de cet espace devenu immobile et étrangement silencieux. Seuls les oiseaux gazouillent.

DSC05041

DSC05042

Magnolia for ever. Le confinement nous pousse à la méditation. Pourquoi ne pas reprendre nos projets là où nous les avions lâchement abandonnés, il y a pile poil un an.  Seulement un an mais que de rebondissements dans notre odyssée immobilière. Peut-être avons-nous baissé la garde trop vite. Finalement, cette période de repli sous nous-mêmes aura du bon. En attendant, sous mon bonnet d'âne, je participe depuis mon piquet au bouquet du vendredi pour garder des repères et vous souhaiter bon weekend.

Balade au Parc de Corbières - La Stylettante

Il m'a fallu du temps pour aller voir ce parc de belle renommée situé au Pecq dans les Yvelines, le long des berges de la Seine. A ma décharge, de mauvais souvenirs immobiliers à cet endroit.

http://www.stylettante.net

vendredi 20 mars 2020

Un étrange printemps

IMG_20200315_144247

Premier jour du printemps. Etrange printemps où les autorités nous tiennent enfermés alors que le soleil brille. Enfin, il a brillé hier après six mois de pluies et de tempêtes en quasi continu. C'est donc qu'après la pluie vient le beau temps. Espérer et se dire que si nous respectons à la lettre les mesures de confinement pour casser cette fichue chaîne de contamination, nous serons plus vite débarrassés de cette cochonnerie qui, à mon humble avis, reviendra atténuée ou plus forte. A nos chercheurs de trouver la parade. En attendant, fêter quand même l'arrivée du printemps et ce qu'il a de symbolique. Dimanche dernier quand j'ai levé le nez vers la cîme de ce magnolia rouge aux Capucins de Coulommiers, j'ai eu le mauvais pressentiment que pour l'apagée de sa floraison, le parc serait fermé au public pour cause de passage au stade 3 et au confinement de la population. Bingo. On peut quand même l'apercevoir par-dessus les haies en suivant les courbes du Grand Morin. C'est déjà ça. Je n'ose pas vous souhaiter un beau printemps. Espérer simplement qu'avant l'été nous aurons retrouvé notre très chère liberté...

lundi 16 mars 2020

Comme l'hirondelle au printemps...

IMG_20200309_130947

De retour sur mes bases comme l'hirondelle au printemps. Ce jour là, le ciel était bleu et j'ai été heureuse de renouer avec mes promenades d'antan au bord du Grand Morin et le long des allées tranquilles du Parc des Capucins. Vivre en ville à nouveau et se passer de la voiture pour faire des courses, du shopping ou des promenades champêtres. Un privilège que je ne boude plus, à présent.

IMG_20200309_131127

IMG_20200309_131639

IMG_20200309_131938

IMG_20200309_131912

thumbnail_IMG_20200309_132006

thumbnail_IMG_20200309_132145

126218739

Ce parc ne ment pas à sa réputation à savoir être un des plus beaux d'Ile de France. Je suis heureuse de le retrouver dans ses couleurs de printemps. Dommage que les fleurs de magnolias soient saisonnières car le spectacle de cette nature fraîche, pure, bouillonnante et un véritable remède à cette morosité ambiante. Et puis dans ces allées quasi désertes, la "distanciation sociale" tant prônée par nos gouvernants en ces temps de pandémie est largement respectée. Le plaisir en plus. La semaine qui débute sera certainement difficile et, peut-être, contraignante. Prenez soin de vous.

samedi 22 février 2020

Elle voulait qu'on l'appelle Venise...

IMG_20200221_124947

Vous me voyez maillot rayé, la voix soumise en gondolier... Rien à voir avec Julien Clerc mais Coulommiers revendique haut et fort son appellation de seconde Venise briarde derrière Crécy la Chapelle. Elle fait tout pour et c'est vrai qu'elle est belle. A trop la dénigrer, l'été dernier, j'avais fini par ne plus la voir telle qu'elle était. Retour, hier en balade, au Parc des Capucins que nous avons quitté en habits d'automne et que nous retrouvons dans les premiers frémissements d'un printemps hâtif. Du coup, les arbres à nu, l'église Saint Denis domine la situation.

IMG_20200221_123815

IMG_20200221_123830

IMG_20200221_124938

IMG_20200221_123441

IMG_20200221_123926

IMG_20200221_124211

Honnêtement, depuis mon déménagement, je n'avais pas retrouvé la paix intérieure comme lors de cette courte promenade dans ce parc au bord du Grand Morin. Les cygnes, les canards et les tourterelles sont toujours là et bien là. Les jonquilles fleurissent mais contrairement à l'ouest parisien, le printemps n'a pas encore pris toutes ses marques.

IMG_20200221_131235

Avant de reprendre la route, nous sommes allés chez Mouilleron pour un café qui s'est vite mué en pause gourmande avec la nouvelle spécialité de la maison. Le patron était dans la salle à saluer tous les habitués et vanter cette trouvailles rapportée des sports d'hiver par son pâtissier. La tartelette dite des alpages avec des pommes locales de Saint Germain sous Doue pochées à la vanille sur une crème fine avec une touche de crème de marron et une pointe de rhum. Léger, frais, délicieux. Je suis heureuse d'avoir renoué avec la bonne ville de Coulommiers. Etrangement, je m'y suis sentie comme à la maison...

Posté par Armelle-L à 11:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 24 septembre 2019

Première journée d'automne

DSC05681

Nous avons profité du timide soleil de cette première journée d'automne pour aller perdre nos pas aux Capucins. Passer par l'escalier en face de l'ancienne prison et se dire que compte tenu de la pluie annoncée, c'est certainement la dernière fois que nous faisons cette promenade et, au-delà, réaliser que nous n'aurons plus guère l'occasion de revenir à Coulommiers dans les mois ou les années futurs.

DSC05680

DSC05684

DSC05685

DSC05686

DSC05688

DSC05692

DSC05694

DSC05691

Cette promenade, toujours la même, était devenue un rituel, un automatisme dans notre quotidien. Aller au parc pour ne pas prendre la voiture et s'ennuyer à mourir à regarder les canards barboter dans l'eau du Grand Morin. Hier, j'ai ouvert les yeux plus grands sur un automne qui hésite encore à se colorer, les ginkgos en jaune et les liquidambars en rouge. J'ai connu le Parc des Capucins plus flamboyant. S'asseoir une dernière fois et se dire qu'il est temps, grand temps de déménager car jamais, auparavant, une première journée d'automne ne m'aura autant pesée.

vendredi 20 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #30#

IMG_2573

A la faveur d'un été qui fiche le camp, le vert au Parc des Capucins se fait moins pesant. La cime des grands arbres commencent à roussir, lentement. Ce n'est pas pour autant que ce jour là, je suis rentrée guillerette à la maison. Cette balade m'a donné un coup de massue au moral car nous n'avons croisé que des "vieux" de notre âge si statiques, si sclérosés dans leur morne quotidien, si englués dans ce temps devenu pour eux trop élastique qu'ils donneraient raison aux projets de notre gouvernement. A savoir repousser à l'extrême l'âge de la retraite et faire travailler les gens à perpète. On se surprend à rêver job sénior en les regardant assis à radoter toujours sur le même banc. Déprimant.

pdt30

IMG_2559

C'est certainement le dernier opus de cette rubrique consacrée à cette ville que je piaffe d'impatience de quitter pour un nouvel horizon. Pour tenter de me remonter le moral, Jules m'a payé une glace chez Mouilleron. La der des ders de la saison, à la griotte du même parfum que celle prise le jour où nous avons visité ce satané appartement. L'autre, celle au chocolat-macaron chez Grom à Val d'Europe m'a donné une indigestion. Il faut dire qu'au rayon déception, ce centre commercial que j'ai vu sortir de terre au début des années 2000 m'a donné, lui aussi, le bourdon. Ceci, au point, que le soir même je me suis couverte de boutons. J'ai cru avoir la varicelle mais le lendemain tout a disparu comme par enchantement. Bref, vous l'aurez compris, la Brie et moi, c'est terminé, définitivement.

lundi 9 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #29#

IMG_2449

J'avais, avant de partir en vacances, promis, juré que je laisserai de côté cette rubrique et voici que je repique. Semaine de rentrée ponctuée par une virée à Paris ou plus exactement à Neuilly car Jules ne va pas bien du tout. Rien de grave selon ses médecins mais un problème de peau du à la dureté de l'eau seine et marnaise. Il est impératif de déménager très vite. Sinon, Paris a eu du mal à me charmer sous son ciel gris. Bâche en trompe-l'oeil rue Saint Lazare.

pdt29

A peine rentrée, pour me consoler de vacances qui n'en étaient pas, je me suis offert une glace à la fraise chez Mouilleron. Rentrée avec deux kilos de trop sur les hanches alors régime, jambon-purée. Violette la purée avec des bleues d'Artois ramassées en plein champ à Lumigny. Bon, sans plus. Qui dit déménagement dit visite de maison dont cette longère où je ne dirai pas pour me protéger car quel désagrément de voir trainer certains curieux sur la page de mes statistiques. A bon entendeur...

IMG_2461

En attendant de signer un bail, profiter un peu encore du Parc des Capucins qui prend, doucement, des allures d'automne. Flaner et méditer, se dire que je regretterai peut-être la lumière douce et dorée de la Brie... Pourtant, il nous faut avancer sans nous retourner. Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 20 août 2019

Bohême en Liberty

DSC05551

Une dernière cousette avant le départ, la blouse bohême de chez Burda qu'on ne présente plus taillée dans un coupon Liberty de médiocre qualité des Coupons Saint Pierre. Ce n'est pas la première fois que ce fournisseur me déçoit. Et parce que je n'ai toujours pas pigé comment poser la patte de l'encolure, j'ai modifié le patron. Au passage un grand merci à ma fille qui m'a donné un tuyau pour ne plus rater le montage de mes manches et résorber facilement l'embu.

DSC05550

DSC05546

Chouette rencontre au Parc des Capucins, ce petit écureuil roux peu peureux

Capture

Et voyez-vous, une fois mon ouvrage terminé, j'ai démonté et rangé mes machines dans leur carton, prêtes à déménager. Je ne dis pas que je ne commanderai pas à mon retour du tissu car j'ai vu de belles choses en ligne mais la couture en ce lieu, c'est terminé. Et comme j'ai dit à Petit Poucet, promis, juré, la prochaine fois, ça se passera dans un lieu digne de ce nom. Alors vivement...

lundi 19 août 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #28#

pdt28

Duo de blanches colombes sur un arbre perchées au-dessus du Grand Morin et, toujours ce vert trop vert au Parc des Capucins. Comme l'oiseau sur la branche puisque nous partons bientôt en vacances. Ce blog fermera ses portes pour quelques jours de respiration. Comme l'oiseau sur la branche puisque dès notre retour, nous nous attellerons à préparer activement notre prochain déménagement. Visites de maisons programmées dès le jour de la rentrée des classes. Pour les cartons, ça ira vite puisque nombre n'ont pas été défaits. Rien ne se rangeait spontanément dans cet appartement pourtant grand. Un signe.

pdt28

Heureusement, les mois d'août se suivent et ne se ressemblent pas. Celui-ci malgré le bon temps passé avec Petit Poucet est particulièrement déprimant. Illustration avec cette glace à la fraise, le jour de ma fête, chez Mouilleron. Mal nous a pris d'aller la manger sur un banc derrière le théâtre... au milieu des cas soc's. Je suis rentrée déprimée au point que le lendemain, j'ai voulu aller chez le coiffeur à Paris chez Joffo. Marre de cette église, de ces pigeons sur ma ligne d'horizon même si le faîtage du toit sur lequel ils roucoulent est celui de la maison natale du peintre Valentin de Boulogne, maître du caravagisme au XVème siècle.

IMG_2157

Marche à l'ombre sur cette allée de jeunes tilleuls dans le parc du château de la Motte Tilly. C'est moins vert, plus lumineux et plus serein tout de suite. J'aime cette photo. Elle parle de cheminement et de nouvelles orientations à prendre. Depuis le début de cette année, nous nous sommes trompés sur toute la ligne. Nous savons où nous allons et ce que nous voulons à présent. Il fallait un rodage à cette première année de retraite. Je serai amenée à faire un bilan fin septembre avant d'entamer la saison 2. En attendant, je vous souhaite un bon début de semaine.