<$CBTagMedias$>
mardi 24 septembre 2019

Première journée d'automne

DSC05681

Nous avons profité du timide soleil de cette première journée d'automne pour aller perdre nos pas aux Capucins. Passer par l'escalier en face de l'ancienne prison et se dire que compte tenu de la pluie annoncée, c'est certainement la dernière fois que nous faisons cette promenade et, au-delà, réaliser que nous n'aurons plus guère l'occasion de revenir à Coulommiers dans les mois ou les années futurs.

DSC05680

DSC05684

DSC05685

DSC05686

DSC05688

DSC05692

DSC05694

DSC05691

Cette promenade, toujours la même, était devenue un rituel, un automatisme dans notre quotidien. Aller au parc pour ne pas prendre la voiture et s'ennuyer à mourir à regarder les canards barboter dans l'eau du Grand Morin. Hier, j'ai ouvert les yeux plus grands sur un automne qui hésite encore à se colorer, les ginkgos en jaune et les liquidambars en rouge. J'ai connu le Parc des Capucins plus flamboyant. S'asseoir une dernière fois et se dire qu'il est temps, grand temps de déménager car jamais, auparavant, une première journée d'automne ne m'aura autant pesée.


vendredi 20 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #30#

IMG_2573

A la faveur d'un été qui fiche le camp, le vert au Parc des Capucins se fait moins pesant. La cime des grands arbres commencent à roussir, lentement. Ce n'est pas pour autant que ce jour là, je suis rentrée guillerette à la maison. Cette balade m'a donné un coup de massue au moral car nous n'avons croisé que des "vieux" de notre âge si statiques, si sclérosés dans leur morne quotidien, si englués dans ce temps devenu pour eux trop élastique qu'ils donneraient raison aux projets de notre gouvernement. A savoir repousser à l'extrême l'âge de la retraite et faire travailler les gens à perpète. On se surprend à rêver job sénior en les regardant assis à radoter toujours sur le même banc. Déprimant.

pdt30

IMG_2559

C'est certainement le dernier opus de cette rubrique consacrée à cette ville que je piaffe d'impatience de quitter pour un nouvel horizon. Pour tenter de me remonter le moral, Jules m'a payé une glace chez Mouilleron. La der des ders de la saison, à la griotte du même parfum que celle prise le jour où nous avons visité ce satané appartement. L'autre, celle au chocolat-macaron chez Grom à Val d'Europe m'a donné une indigestion. Il faut dire qu'au rayon déception, ce centre commercial que j'ai vu sortir de terre au début des années 2000 m'a donné, lui aussi, le bourdon. Ceci, au point, que le soir même je me suis couverte de boutons. J'ai cru avoir la varicelle mais le lendemain tout a disparu comme par enchantement. Bref, vous l'aurez compris, la Brie et moi, c'est terminé, définitivement.

lundi 9 septembre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #29#

IMG_2449

J'avais, avant de partir en vacances, promis, juré que je laisserai de côté cette rubrique et voici que je repique. Semaine de rentrée ponctuée par une virée à Paris ou plus exactement à Neuilly car Jules ne va pas bien du tout. Rien de grave selon ses médecins mais un problème de peau du à la dureté de l'eau seine et marnaise. Il est impératif de déménager très vite. Sinon, Paris a eu du mal à me charmer sous son ciel gris. Bâche en trompe-l'oeil rue Saint Lazare.

pdt29

A peine rentrée, pour me consoler de vacances qui n'en étaient pas, je me suis offert une glace à la fraise chez Mouilleron. Rentrée avec deux kilos de trop sur les hanches alors régime, jambon-purée. Violette la purée avec des bleues d'Artois ramassées en plein champ à Lumigny. Bon, sans plus. Qui dit déménagement dit visite de maison dont cette longère où je ne dirai pas pour me protéger car quel désagrément de voir trainer certains curieux sur la page de mes statistiques. A bon entendeur...

IMG_2461

En attendant de signer un bail, profiter un peu encore du Parc des Capucins qui prend, doucement, des allures d'automne. Flaner et méditer, se dire que je regretterai peut-être la lumière douce et dorée de la Brie... Pourtant, il nous faut avancer sans nous retourner. Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 20 août 2019

Bohême en Liberty

DSC05551

Une dernière cousette avant le départ, la blouse bohême de chez Burda qu'on ne présente plus taillée dans un coupon Liberty de médiocre qualité des Coupons Saint Pierre. Ce n'est pas la première fois que ce fournisseur me déçoit. Et parce que je n'ai toujours pas pigé comment poser la patte de l'encolure, j'ai modifié le patron. Au passage un grand merci à ma fille qui m'a donné un tuyau pour ne plus rater le montage de mes manches et résorber facilement l'embu.

DSC05550

DSC05546

Chouette rencontre au Parc des Capucins, ce petit écureuil roux peu peureux

Capture

Et voyez-vous, une fois mon ouvrage terminé, j'ai démonté et rangé mes machines dans leur carton, prêtes à déménager. Je ne dis pas que je ne commanderai pas à mon retour du tissu car j'ai vu de belles choses en ligne mais la couture en ce lieu, c'est terminé. Et comme j'ai dit à Petit Poucet, promis, juré, la prochaine fois, ça se passera dans un lieu digne de ce nom. Alors vivement...

lundi 19 août 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #28#

DSC05527

Duo de blanches colombes sur un arbre perchées au-dessus du Grand Morin et, toujours ce vert trop vert au Parc des Capucins. Comme l'oiseau sur la branche puisque nous partons bientôt en vacances. Ce blog fermera ses portes pour quelques jours de respiration. Comme l'oiseau sur la branche puisque dès notre retour, nous nous attellerons à préparer activement notre prochain déménagement. Visites de maisons programmées dès le jour de la rentrée des classes. Pour les cartons, ça ira vite puisque nombre n'ont pas été défaits. Rien ne se rangeait spontanément dans cet appartement pourtant grand. Un signe.

pdt28

Heureusement, les mois d'août se suivent et ne se ressemblent pas. Celui-ci malgré le bon temps passé avec Petit Poucet est particulièrement déprimant. Illustration avec cette glace à la fraise, le jour de ma fête, chez Mouilleron. Mal nous a pris d'aller la manger sur un banc derrière le théâtre... au milieu des cas soc's. Je suis rentrée déprimée au point que le lendemain, j'ai voulu aller chez le coiffeur à Paris chez Joffo. Marre de cette église, de ces pigeons sur ma ligne d'horizon même si le faîtage du toit sur lequel ils roucoulent est celui de la maison natale du peintre Valentin de Boulogne, maître du caravagisme au XVème siècle.

IMG_2157

Marche à l'ombre sur cette allée de jeunes tilleuls dans le parc du château de la Motte Tilly. C'est moins vert, plus lumineux et plus serein tout de suite. J'aime cette photo. Elle parle de cheminement et de nouvelles orientations à prendre. Depuis le début de cette année, nous nous sommes trompés sur toute la ligne. Nous savons où nous allons et ce que nous voulons à présent. Il fallait un rodage à cette première année de retraite. Je serai amenée à faire un bilan fin septembre avant d'entamer la saison 2. En attendant, je vous souhaite un bon début de semaine.


dimanche 28 juillet 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #26#

IMG_1980

Rubrique hebdomadaire publiée en avance car je vais être occupée en tant que cantinière sur un chantier de ma fille en ce début de semaine. Du reste, ça me plait bien. Sinon retour sur une semaine caniculaire plutôt bien vécue grâce au concours de dame Nature. Quand j'entends tous ces gourous du climat proner les espaces végétalisés en ville pour apporter un peu de fraîcheur, je hurle de rire. Il suffit de traverser un sous-bois pour voir baisser de 2° la température au tableau de bord d'une voiture. Pour illustrer ce soleil, des tournesols dans un champ du côté de Provins, crânement tournée vers un halo de chaleur dès le petit matin.

pdt26

Le marché de ma ville toujours aussi nul que je fréquente malgré tout pour limiter mes déplacements et mes émissions de gaz à effet de serre. Une glace rose et fraise à Provins où je me suis jurée de retourner pour le salon de thé chic à côté de ce glacier sur la carte duquel, j'ai vu une troupe du troubadour qui doit être à tomber. Il faudra juste que nous soyons mieux habillés pour accéder à cette magnifique terrasse. Je suis entièrement pour ces arrêtés qui imposent au moins le tee-shirt en ville. Notre société est de plus en plus débraillée et pas qu'à la plage, hélas. Mes pétunias sont en pleine forme dans leur jardinière et un concert jazz à l'ombre des grands arbres des Capucins, dimanche dernier. C'était vraiment sympathique.

IMG_1976

Le vert fait de la résistance au Parc des Capucins dont les pelouses commencent, malgré tout, à blondir. Je gage qu'avec les pluies d'hier, elles ont du reprendre du poil de la bête. Le soir, nous allons prendre le frais et écoutons les bavardages des anciens. C'est ainsi que j'ai glané une info au sujet d'un lieu atypique que je compte bien tester dès qu'il fera moins chaud. Google a confirmé les dires. Affaire à suivre. Bon dimanche et bon début de semaine.

Posté par Armelle-L à 08:24 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 15 juillet 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #24#

IMG_1868

J'ai du mal avec mon blog. Je suis en mal d'inspiration. C'est Mansart sur la place Alexandre 1er de Serbie qui m'a poussé à publier. C'est lui qui a inauguré, il y a un peu plus d'un an, le premier billet de cette série. C'était un joli dimanche où nous nous sommes retrouvés en famille pour pique-niquer. Petit Filou est rentré chez lui et j'ai repris, mollement, mon train-train.

1pdt24

J'ai dit à Jules vouloir espacer nos sorties aux Capucins. Voir tous les jours, les mêmes petits vieux assis sur le même banc à radoter devient flippant. J'ai dit à Jules ne pas vouloir finir ainsi. Ca l'arrange, il peut ainsi regarder le Tour de France. Plutôt que le parc, je sors faire du shopping et j'ai trouvé cette chemise imprimé foulard à prix rikiki. Sinon, j'ai déniché sur le Bon Coin cette commode Ikea à 30€. Elle est  impeccable pourtant je peine et je freine à défaire le reste de mes cartons. Nous n'avons toujours pris aucune décision au sujet d'un éventuel nouveau déménagement. Affaire à suivre.

IMG_1873

Le Parc Balbi à Versailles où nous nous sommes tous retrouvés pour un pique-nique familial. Cet écrin de verdure se dissimule derrière les murailles du Potager du Roi. C'est le pré carré des familles versaillaises. On n'y croise que très peu de touristes. Il n'est pas facile à débusquer. Petit Poucet et Petit Filou se sont bien éclatés à jouer et se cacher dans les taillis avec d'autres enfants. Nous avons passé un très beau dimanche. 

dimanche 30 juin 2019

Fin juin - Puzzle #21#

IMG_1766

Fin juin, il a fait chaud, très chaud. Pourtant, à notre nouvelle adresse nous n'avons pas souffert tant que ça. L'appartement aéré et rafraichi du matin est resté tempéré même au pic le plus haut de cet épisode caniculaire. Nous avons passé des nuits paisibles et nous avons profité de la nature généreuse de notre centre ville. Le parc des Capucins, un havre de paix et de séréntié où nous sommes allés nous balader tous les soirs avant le diner. Pétunias et géraniums ont bien résisté à l'ombre des volets entrebaillés. Les pelouses ne sont pas même grillées. Canards et cygnes du Grand Morin ne semblaient nullement incommodés par cette fièvre du mercure. Nous avons croisé des colombes peu farouches avides de ce que les enfants amènent à picorer. Un mois que nous avons emménagé. Doucement, je prends mes marques. Certains s'inquiètent de ma faculté de résilience à être éloignée de Versailles. Je réponds que j'ai fait le bon choix en revenant vivre là où j'ai élevé mes trois enfants. Bon dimanche à vous.

Posté par Armelle-L à 07:13 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 22 juin 2019

Coulommiers, salon du livre et autres considérations

IMG_1615

Ca se passait, samedi dernier, sur l'île du Parc des Capucins. Le site était bien choisi puisque Madame de Lafayette s'est inspirée des ruines du château pour écrire la Princesse de Clèves. Piétons puisque riverains, nous sommes arrivés par une sente que nous ne connaissions pas ou comment découvrir et redécouvrir une ville que, pourtant, nous fréquentons depuis longtemps.

IMG_1618

IMG_1619

salon du livre coulommiers

Que dire ? Que Jules en mal de lecture s'est laissé embobiné par une auteure qui a su se vendre avec pour preuve de son talent, un article élogieux du journal local, le Pays Briard. J'ai toussé mais je lui ai payé son livre pour la fête des pères. J'ai depuis 1989 des comptes à régler avec ce canard. Je suis rancunière. Le roman de la dame dont je tairai le nom par courtoisie est un roman de gare au style très scolaire. Le tiers de ce "polar" est consacré au questionnement de l'héroïne sur son refus d'acheter un billet de train sur internet et le contenu de son bagage. Sans commentaire. 

thumbnail_IMG_1630

thumbnail_IMG_1629

J'ai donc davantage profité du cadre et de cette nature merveilleuse que des écrivains présents dans l'attente d'une séance autographe. Au moment de sortir, nous nous sommes heurtés à l'arrivée somme toute discrète de Monsieur le Ministre de la Culture, député maire de Coulommiers, Franck Riester visiblement plus à l'aise à bisouiller ses anciens administrés que sous les ors du pouvoir. N'empêche, je regrette Guy Drut, son prédecesseur, pour son sourire et sa belle prestance. A quoi tient le succès en politique parfois... Tout était prêt pour le discours et les petits fours. Nous avons préféré continuer notre balade en ville.

Posté par Armelle-L à 08:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 3 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #21#

thumbnail_IMG_1509

Au fil de l'eau ou comment oublier le meilleur du pire d'un mois de mai très éprouvant. Déjà que je n'aimais pas particulièrement ce cinquième mois de l'année, je vais le redouter à présent. Au fil de l'eau, d'une vie à une autre, ancienne vie déjà remisée aux oubliettes. Même la terrasse ne me manque pas. Pourtant, dans l'urgence, nous avons opté pour un appartement sans balcon. Le Parc des Capucins - ci-dessus - sera notre jardin pour quelques temps car nous sommes fermement résolus à, rapidement, acheter une maison.

1pdt20

Nous avons eu un coup de coeur pour cet appartement ancien, parquet, moulures, cheminées en centre ville, baigné de lumière du matin au couchant. Nous avons poussé un sacré ouf de soulagement au moment où, clés en main, nous avons pris possession des lieux. Du coup, nous nous sommes accordés une pause café bien méritée chez Mouilleron. Si j'ai déjà oublié ma banlieue, je garde un oeil rivé sur Versailles et j'ai juré d'assister avant la fin du mois de  juin à au moins une des représentations du Mois Molière. Des pivoines rouges sur le marché Notre Dame, le jour de la fête des mères.

IMG_1515

Au fil de l'eau et du Morin, ce samedi estival à regarder cette jeunesse s'ébattre sur leurs petites embarcations et bravant le courant. Petit Poucet venu nous prêter main forte pour notre emménagement a adoré le nouveau lieu de vie de Mamie et Papy. Sa maman revenue aux sources de son enfance s'est imaginée convaincre son compagnon de transformer son pacs en justes noces quand elle est passée devant le fameux Moulin de Mistou à Mauperthuis. Depuis, je rêve d'un beau mariage... Bref, vous l'aurez compris, au fil de l'eau, j'ai déjà gommé de ma mémoire mon ancien lieu de vie. Bonne semaine à vous.